Partagez | 
 

 On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]   Mar 27 Oct - 0:03




On se lève et on souris! Enfin, dans la mesure du possible...
Ft. Jillian & Eddie

Ce matin là, je me réveille fatiguée. J'ai passé une bonne partie de la nuit à me poser des questions par rapport à Adrian… Le concernant, je suis sûre de deux choses: je l'aime mais il aime Rose. Mais comment aller à l'encontre de mes sentiments ? Il faut que je trouve des livres, des centaines de livres pour être sûre d'obtenir une bonne méthode de jeu. Puis ensuite je la mets en place je tire, et c'est le buuuuuuuuuuuuuuuuuuut !!!!!!!!!!!!! Euh non… On se calme là Jillou! Enfin bref ! Je ne prends même pas le temps de passer à la salle des sources, je suis trop fatiguée pour y penser ! Je vais directement en cours et suis à deux doigts de m'endormir sur la table. Bon et bien tant pis, je peux fermer les yeux et dormir.

- JILLIAN!
- Quoi ?!

Oups, c'était le prof… Il s'avance vers moi et me regarde avec des yeux qui se veulent menaçants.

- Puisque tu te permets de t'endormir et bien tu vas montrer à tous tes camarades comment déplacer ton élément autour de la pièce sous la forme que tu veux (mais bon, vu ton niveau ce sera brouillon). Et bien vas-y ! Nous te regardons.

Il a pas plus simple ce vieux croûtons ?! Je soupire et me concentre. Je sens mon élément autour de moi, les bacs remplis d'eau. Je l'appelle à moi et me concentre. Cette fois-ci je ne fais pas un lionceau (comme à Adrian l'autre jour) mais un petit renard. Il traverse toute la pièce et fonce droit vers le prof. Ce dernier va pour se baisser mais l'eau éclate en fine bulle et retourne là où elle était rangée. DRIIING ! La sonnerie retentis et tout le monde part. Je regarde le prof amusée par sa réaction et je me décide à suivre les autres.

Arès avoir passé le seuil de la porte, je soupire et je marche, sans réfléchir à l'endroit où mes pieds me mène. J'arrive pas loin des terrains s'entraînement des Dhampirs. Je vois un garcon, un Dhampir, de dos qui n'a pas l'air en très bonne forme. Je pose une main sur son épaule et lui dit.

- Hum... Qu'est-ce qui ne va pas ? J'espère que t'es pas triste ! Enfin c'est pas que t'as pas le droit de l'être hein! Juste qu'il faut sourire regarde moi!

Je me mets en face de lui et découvrir qu'il s'agit d'Eddie Castille, un ami de Rose mais aussi une des personnes auxquelles j'aimerais le plus ressemble ! Je panique mince.. Je ne sais pas quoi faire même si je le connais déjà... Alors je me mets à parler sans arrêt...

- Eddie? Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi tu restes là tout seul? Bientôt tu seras diplômé alors profite de St.Vladimir!

Ok... C'était nul... Mais bon, je suis nulle pour réconforter les autres quand je ne sais pas ce qui ne va pas !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]   Mar 17 Nov - 13:34



On se lève et on sourit!

Enfin, dans la mesure du

possible...  [Jillian & Eddie]
7h30 - Dortoir des gardiens
Je me réveillai en sursaut et couvert de sueur. Pressant les paumes de mes mains contre mes paupières, j'essayai de faire partir les vestiges du cauchemar. Le corps exsangue d'Aliénor ne cessait d'apparaître, vison d'horreur dans la nuit calme. Je me levai brusquement. Etant réveillé, je devais m'occuper. Je m'habillai rapidement, me passai de l'eau sur le visage et sortis. Les couloirs étaient désert, normal vu l'heure avancée. Je soupirai:
"Encore une journée de merde en perspective..."
Comme prévu, la journée fut une vraie catastrophe. Je n'écoutais pas en cour, j'étais exécrable avec tout le monde et même Mason compris vite qu'il ne fallait pas m'emmerder. L'entraînement en fin de journée se déroula comme on pouvait s'y attendre. Je me défoulai sur le mannequin, et mis plusieurs camarades à terre sans faire attention à la moindre de mes techniques. La rage m'aveuglait. C'est finalement le gardien qui supervisait notre cour qui me vira, me sommant de me calmer sous peine d'une heure de colle et d'un avertissement. Comme si j'avais besoin de ça avant la remise des diplômes...
Je pris mon sac rageusement, bouclai mes affaires et partis. Je finis par me laisser tomber sur un banc un peu plus loin. La rage avait disparu, laissant place à la tristesse et je ruminais un bout de temps avant que quelqu'un ne me tire de ma léthargie:

"  Hum... Qu'est-ce qui ne va pas ? J'espère que t'es pas triste ! Enfin c'est pas que t'as pas le droit de l'être hein! Juste qu'il faut sourire regarde moi!"

Elle avait posé une main fraîche sur mon épaule. Curieusement, cela m’apaisa un peu. Je levai la tête et la vis. Ce devait être une fée, avec ses cheveux blonds et ce sourire mutin. Elle me regardait avec un regard joyeux, un peu espiègle, et je ne la reconnus pas tout de suite.

Soudain, je me rappelai. Elle aussi apparemment, car son visage reflétât de la surprise, et une certaine gène pendant un moment. C'était Jill Mastrano, la petite protégée de Christian. Je ne lui avais jamais parlé directement, nous nous étions seulement croisés lorsqu'elle parlait avec Christian, Lissa et Rose une fois. Je savais aussi qu'elle faisait partie de ceux qui avaient choisi de se battre pour résister aux strigoïs, je l'avais vue une ou deux fois se glisser hors de son dortoir lors de mes nuits blanches. Elle continua sur sa lancée, apparemment gênée par la tournure des événements:

- Eddie? Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi tu restes là tout seul? Bientôt tu seras diplômé alors profite de St.Vladimir!

Je lui souris, je ne voulais pas la faire fuir, et cela me faisait plaisir de parler à quelqu'un qui ne me regardait pas avec cet air de pitié dans les yeux. Je n'avais pas besoin de compassion, j'avais besoin de lumière, de gaieté. Je me tournai vers elle et lui répondis avec ironie:

"Salut! Dis-moi, tu abordes souvent les gens en posant ce genre de question?

Je continuai, un air de franche plaisanterie plaqué sur le visage cette fois:

-Non pas que cela me gêne, au contraire, mais si tu fais comme ça pour chaque personne que tu croises, tu vas y passer du temps... Mieux vaut discuter avec un ami non?"

Je me poussai alors pour lui faire de la place à côté de moi. Décidément, je devais vraiment me sentir seul pour faire confiance à une inconnue.
© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]   Mar 15 Déc - 11:21




On se lève et on souris! Enfin, dans la mesure du possible...
Ft. Jillian & Eddie

- Salut! Dis-moi, tu abordes souvent les gens en posant ce genre de question?

Je me mets à rire quand il me dit ça. Ce n'est pas un rire moqueur, bien au contraire, je rie de joie mais aussi parce que je suis gênée. Je n'aurais pas du l'aborder ainsi le pauvre, il devait être en train de réfléchir à quelque chose d'important ! Au final il n'a pas l'air si malheureux que ça, au contraire il a l'air bien ! Donc mon objectif est atteint, j'ai résolu le mystère du jeune Dhampir seul sur le terrain d'entraînement ! J'aillai lui demandé si ça le dérangé, m'excuser de l'avoir importuné et partir, mais Eddie me lança.

-Non pas que cela me gêne, au contraire, mais si tu fais comme ça pour chaque personne que tu croises, tu vas y passer du temps... Mieux vaut discuter avec un ami non?

Je soupire tant je suis soulagée. Donc je vais pouvoir rester avec lui encore un peu ? Super !! J'aime bien Eddie, le peu que je sais de lui c'est qu'il est gentil et qu'il est le meilleur ami de Mason.. Bon ok, c'est pas vraiment grand chose ! Mais je vais pouvoir en apprendre plus sur lui aujourd'hui !! Il m'avait fait une petite place à côté de lui et quand je le remarque je m'y assoie en souriant. Donc lui aussi voulait qu'on discute ? Super !! Et c'est là qu'une vague de question envahit ma petite tête et que je ne peux m'empêcher de lui poser....

- Je suis contente que ça ne te dérange pas ! Non je ne saute pas souvent sur les gens comme ça mais j'avais l'impression que tu n'étais pas bien alors je suis venue voir si tu avais un problème ! Du coup me voilà là ! Tu sais, les amis ce n'est qu'en faisant des rencontres qu'on peut s'en faire ! Puis Christian est avec Lissa et Rose avec Adrian à l'heure qu'il est. Puis mes camarades de classe révisent  une évaluation qu'on a pour le cours de magie, mais je m'ennuie un peu dans ces conditions vue qu'il suffit de faire juste bouger notre élément et je préfère travailler ce genre de choses toute seul ! Et toi, pourquoi tu es là tout seul ? Pour quoi tu n'es pas avec Mason (c'est bien comme ça qu'il s'appelle hein ?)

Je reprend mon souffle après ce flux de paroles et lui souris. On est sur le terrain d'entrainement et il n'y a personne à l'horizon, pourquoi ne pas en profiter ?!

- Dis moi, tu as quelque chose de prévu ? Si non on peut profiter qu'il n'y est personne pour s'amuser un peu ? Essaie donc de m'attraper pour voir !

Je finis ma phrase par un clin d’œil et m'enfuis en courant en direction d'un truc qui ressemble à un portique avec des cordes des cerceau et plein d'autres trucs qui semblent lourds et me prends les pieds dans une des cordes...

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]   Mar 19 Jan - 21:29



On se lève et on sourit!

Enfin, dans la mesure du

possible...  [Jillian & Eddie]
A mes mots, son rire s’éleva et je restais un moment à la contempler. Elle avait un sourire et une spontanéité qui me faisaient presque oublier mon cafard. Je la regardai un moment alors qu'elle prenait sa place à côté de moi avec cette franchise et cette bonne humeur que possèdent les optimistes. Je ne connaissais pas beaucoup Jill, c'est vrai. Rose m'avait pas mal parlé d'elle, et j'avais entendu à quelques reprises des discutions entre Lissa et Christian au sujet de l'entraînement clandestin que celui-ci donnait à la jeune fille, mais rien de plus. A vrai dire, j'essayais de ne pas me mêler des affaire de couple...
Je me demandait si elle était douée. Sûrement, car sa personne avait beau dégager une intense joie et un optimisme flagrant, on pouvait tout de même ressentir après la première impression une forme de caractère frondeuse. Peut-être était-ce pour cela qu'elle plaisait autant à Rose et à Adrian... Après s'être installée, elle prit la parole:

- Je suis contente que ça ne te dérange pas ! Non je ne saute pas souvent sur les gens comme ça mais j'avais l'impression que tu n'étais pas bien alors je suis venue voir si tu avais un problème ! Du coup me voilà là ! Tu sais, les amis ce n'est qu'en faisant des rencontres qu'on peut s'en faire ! Puis Christian est avec Lissa et Rose avec Adrian à l'heure qu'il est. Puis mes camarades de classe révisent  une évaluation qu'on a pour le cours de magie, mais je m'ennuie un peu dans ces conditions vue qu'il suffit de faire juste bouger notre élément et je préfère travailler ce genre de choses toute seul ! Et toi, pourquoi tu es là tout seul ? Pourquoi tu n'es pas avec Mason? (c'est bien comme ça qu'il s'appelle hein?)

Je restai un moment sans voix face à ce débit de paroles, essayant d'analyser tout ce qu'elle venait de me dire. Mon dieu, et elle n'était presque pas essoufflée? Je me retenais de rire, essayant de réfléchir à ma réponse. Lorsque je compris enfin sa question, je revins bien vite au présent. J'avais été irascible toute la journée, et j'avais même réussi à me brouiller avec mon meilleur ami. S'il n'était toujours pas venu me rejoindre, c'est qu'il devait me faire un peu la gueule... Je soupirai, puis reléguai les excuses à plus tard. Il comprendrait sûrement, et je ne voulais pas repenser à ma mauvaise humeur et mon cafard maintenant. Je reportai mon attention sur Jill, essayant de paraître de bonne humeur et construisant une réponse plausible pour elle à toute vitesse. Je n'allait tout de même pas lui dire que le gars qu'elle venait de rencontrer était en fait un espèce de petit con, pas capable de garder son meilleur ami, et tout ça à cause d'une mauvaise nuit.
Je n'en eus en fait pas le temps, car elle repris la parole avant que je n'ouvre la bouche:

- Dis moi, tu as quelque chose de prévu ? Si non on peut profiter qu'il n'y est personne pour s'amuser un peu ? Essaie donc de m'attraper pour voir!

Entre-temps, elle s'était levée, et dès la dernière syllabe prononcée, elle partit en courant vers le stade. Je me levai moi aussi à toute vitesse, et me lançai à sa poursuite. Je me demandai pourquoi je me prenais autant au jeu. Je n'eus pas à chercher la réponse longtemps, j'avais besoin de me changer les idées, c'est tout. Et cette fille semblait faire ressortir mon tempérament d'avant...l’événement. Je secouai la tête et me concentrai sur ma course. Jill semblait se diriger à toute vitesse vers le terrain, mais ne prêtait pas attention à ce qui se trouvait sur sa route. Je l'avais presque rattrapée lorsqu'elle se prit les pieds dans un cordage. Je vis la chute se produire dans tous ses détails, et n'eus pas le temps de ralentir avant me casser la figure royalement...sur elle. Je fermai les yeux un moment pour me traiter d'imbécile (j'étais un gardien oui ou merde?), avant de rouler sur moi même à côté d'elle. Je me retrouvai allongé dans l'herbe, le souffle court.
L'hilarité monta alors dans ma poitrine, comme la brise chaude du printemps qui vient libérer les cœurs d'un hiver trop long. J'éclatai d'un rire libérateur, me tenant les côtes et ne repris mes esprits qu'après un certain temps. Mon fou rire terminé, je me levai et tout en tendant la main à Jill pour l'aider à se relever, je lâchai avec un grand sourire:

"Cela fait longtemps que je n'ai pas été comme ça, je t'en remercie! Mais bon, si tu n'étais pas tombée je t'aurai rattrapée... Ne provoque jamais quelqu'un qui court plus vite que toi!

Tout en parlant, je jetai un coup d’œil au matériel d'entraînement entassé devant nous, et poursuivis avec un regard joueur:

- Bon maintenant que je me suis ridiculisé en tombant, il faut bien que je me rattrape... Tu voulais t'entraîner non? "

© Pyphi(lia)
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On se lève et on sourit! Enfin, dans la mesure du possible... [Jillian & Eddie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans quelle mesure puis-je jouer mes pouvoirs d'ombre?
» Quand l'élève dépasse le maître
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers: