Partagez | 
 

 Il faudra toujours sauver le monde [Isallys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Il faudra toujours sauver le monde [Isallys]   Jeu 23 Oct - 20:56

Il faudra toujours sauver le monde
Dimitri vs Isallys 


Dimitri courrait. Il ne courrait pas pour sauver sa vie, non il courrait pour sauver celle des autres. Il faut toujours que quelqu'un se dévoue pour sauver le monde et bien ce soir, c'était le cas du dhampir. Un dhampir shooté à l’adrénaline après son combat avec son adversaire Lucian qui devait croire qu'il avait gagner, chanceux comme il était alors que pas du tout. Il ne le savait pas mais un poison était déjà en train de faire son oeuvre, coulant dans ses veines depuis l'inflation d'un coup de pieu en argent dans le bas du torse. Cependant même si le strigoï allait être en mauvaise position pour la suite du jeu pour le moment, c'est lui qui menait l'offensive, acculant Dimitri au bord du gouffre. Il lui avait laissé une chance de faire son job et de sauver les nombreuses vies qui étaient mises en jeu dans cette soirée Halloween. Ces mêmes vies qui se préparaient à descendre en enfer via le biais d'un petit wagonnet des montagnes russes. Peut-être que parmi elles se trouvait Rose Hathaway, une novice dont le gardien avait la charge. Une novice que le gardien aimait même s'il avait mis fin à leur pseudo-relation. Une novice avec qui il avait passé une excellente soirée même si Lucian était venu la ternir en tuant une moroï particulièrement jeune et jolie qui ressemblait à une poupée russe. Alors maintenant le gardien courrait pour tenter de sauver toutes ces innocentes personnes à l'âme pur.

Chaque seconde comptait. Il lui restait plus que deux minutes avant que le wagon se mette en route. Dimitri accéléra l'allure, ses chaussures martelant à peine le sol constitué de dalles blanches.

- Poussez-vous !! scanda le gardien pour écarter les touristes qui se pressaient nonchalamment.

Jouant des coudes et de ses épaules, le russe bouscula un groupe de jeune hommes qui s'empressèrent de pousser des jurons à son encontre mais le gardien n'en n'avait cure, trop concentré sur sa mission. Endurci à force de s'entraîner, le dhampir s'empressa d'accélérer encore l'allure repérant un peu plus loin les montagnes russes qui se dressaient face à lui, dominant la forêt alentour. Esquivant des enfants qui chahutaient en mangeant des barbes à papa, le colosse passa à toute vitesse sous le regard étonné de plus d'un. Arrivé près du stand, ayant rangé son second pieu, son premier abandonné près du cadavre sans vie situé près de l'entrée, le gardien ralentit un peu l'allure. Repérant le wagon rempli de touristes, pas de signe de Rose en vue à son plus grand soulagement, le russe ne s'en dirigea pas moins vers le forain sachant que la menace était bien réelle. Lucian ne lancer jamais des avertissements en l'air, ce dernier adorant particulièrement se vanter de ses capacités artistiques. Dimitri s'approcha du wagonnet et d'une voix autoritaire, s'exclama :

- Descendez-tous du wagon maintenant !

Plusieurs personnes commencèrent à protester mais en voyant le regard dur du russe, elles s'exécutèrent. Le forain arriva sur ses entre-faites, s'exclamant à grands cris :

- Mais remontez !! Que faites-vous ?! puis désignant Dimitri, il scanda Mais vous allez pas bien ?!!
- Je vais très bien merci si j'ai fait descendre ces personnes, c'est parce que votre wagon est défectueux !
- C'est faux !
- C'est vrai !
- C'est faux ! Vous dites n'importe quoi !
- Si vous êtes si sur de vous, examinez ce wagonnet !


Mis au défi par le dhampir, l'homme s'exécuta en maugréant. Son visage pris d'ailleurs une teinte un peu plus cramoisi en voyant que le wagonnet avait été trafiqué. Se tournant vers Dimitri, stupéfait, ahuri comme sorti d'un mauvais rêve, il déclara en balbutiant :

- Comment le savez-vous ?
- J'ai mes sources.
- Merci alors.


Dimitri acquiesça d'un signe de tête tandis que le forain appelait plusieurs de ses techniciens. Pivotant sur ses talons, le russe vit alors qu'une foule de personnes s'étaient rassemblées tout autour de l'attraction, la plupart se demandant ce qu'il pouvait bien se passer. Le russe fendit de nouveau la foule, cette fois-ci d'une démarche plus tranquille, un peu plus rassuré à l'idée que ces innocents là n'étaient pas morts et que Rose ne se trouvait pas parmi eux. Lucian avait menti ou du moins à moitié. Une partie de ses méfaits étant vraie. Plusieurs badauds vinrent ensuite poser des questions au gardien dont un qui l'interrogea pendant une quinzaine de minutes pour pouvoir écrire un article pour le compte du journal du Montana puis ils se dispersèrent, s'éloignant par petits groupes parlant encore de l’événement qui venait juste de se dérouler sous leurs yeux. Une femme arriva alors, Dimitri l'avait repéré avec sa fille qu'elle tenait par la main quand il avait fait évacué tout ce petit monde. Se dirigeant vers lui, elle déclara :

- Merci pour nous avoir sauvé.
- De rien.
- Sans vous on serait peut-être mort maintenant.
- Cela m'a fait plaisir, profitez donc de la soirée et ne vous inquiétez plus pour cela, tout va bien se passer.


La femme aux cheveux châtains hocha la tête un peu plus rassurée avant d'entraîner sa petite fille qui tenait une peluche némo dans ses bras. En pensant à la peluche de la fillette, le gardien pensa aussitôt à celle en forme de cheval que Rose lui avait offert. Où était-elle passée ? Dimitri poussa un juron en se rendant compte qu'il ne l'avait plus. Il stoppa net se demandant où il l'avait laissée. Rose. Oui, c'était Rose qu'il l'avait. Il lui avait confié avant qu'elle rejoigne ses amis, lui demandant de la garder pour lui pour le reste de la soirée, il viendrait la reprendre plus tard. Une invitation à peine voilée. Soulagé, le russe se remit en marche quand soudain il heurta une jeune fille. Rousse, il la reconnu aussitôt. Il s'agissait d'Isallys, une moroï qui était tombée amoureuse de Lucian. Dimitri la regarda, se demandant pourquoi elle paraissait aussi agitée. Polis même s'il se doutait qu'elle ne l'appréciait guère, il lui demanda :

- Quelque chose ne va pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Il faudra toujours sauver le monde [Isallys]   Jeu 23 Oct - 23:32


Il faudra toujours sauver le monde