Partagez | 
 

 Mes secrets restent avec moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Mes secrets restent avec moi   Lun 25 Aoû - 21:49



Vasilisa Dragomir

Nom : Dragomir
Prénoms:  Vasilisa
Date de naissance : 17 avril 1997
Lieu de Naissance : États-Unis
Âge : 17 ans
Statut : Célibataire
Groupe Désiré : Moroi
Elément (pour les Moroï)  : Esprit

Informations

Description de Votre Personnage


Je suis grande et blonde. Je suis comme la plupart des Morois, mais je suis la dernière de la ma lignée. J’ai les yeux de couleurs verts-bleus et des lèvres pulpeuses. Ma couleur préférée est d’ailleurs le turquoise. Je trouve qu’elle me fait trop bien. J’adore la mode et j’essaie toujours d’être habiller aux tendances du jour même si la plupart du temps nous sommes en uniforme. Il n’y a pas vraiment autre chose que je puisse rajouter sur mon physique.

Coté caractère, on dit de moi que je suis douce et patiente. Je suis toujours prête à aider les autres. Je ne supporte pas que les gens soient dans la détresse et j’essaie toujours de les aider du mieux que je le peux. Je ne suis pas pourquoi, mais j’ai de la facilité à lire dans les autres. Je suis très sensible et je ne peux malheureusement ou quelque fois heureusement, ne pas cacher mes sentiments à ma meilleure amie. Pour ce qui est du reste des gens, je crois que je suis quand même capable de bien jouer mon rôle.


Voici ma petite Histoire


Chapitre 1 – Naissance et enfance.
Je ne peux pas dire que j’ai eu un début de vie trop compliqué. Le Saint-Vladimir m’a donné une famille aimante. Je suis née une nuit de printemps. On peut dire qu’il faisait relativement chaud. Ma mère a toujours aimé l’histoire de ma naissance. Elle était en plein milieu de sa tasse de thé avec la Reine quand elle a perdu ces os. Elle était entrain de rire d’une de ces blagues quand c’est arrivé. Après, on l’a conduite à l’hôpital. Ils ont a peine eu le temps de l’installer que je pointais déjà le bout de mon nez. Dur à croire considérant comment sa grossesse et son accouchement ont pu été compliqués pour mon frère.  

Nous avions un maison près de la cours royale, mais parents étant les derniers de notre lignée. Il est vrai que c’est mon père qui était Dragomir, mais ma mère a pris son nom à leur mariage. On avait aussi une maison de campagne en Californie. Même si on ne sortait pas sous le soleil, les nuits étaient chaudes et humides ce qui compassait amplement pour des Moroïs. J’adorais les étés lorsque mes parents étaient en vacances. On profitait de la piscine et de toutes les belles choses de l’été.

Dans ce temps là, mon frère et moi étions vraiment proches. C’était mon meilleur ami. Ça c’est gâté un peu avec l’adolescence, mais quand nous étions très jeunes on adorait jouer ensemble. C’est même lui qui m’accompagnait quand on aillait pour notre régime vampirique. Au début, je trouvais ça bizarre boire du sang humain. Ça me faisait peur un peu. Il faut dire que je n’aurais peut-être pas du espionner mes parents qui écoutaient un vieux film sur les vampires. Donc, pour commencer, c’est lui qui m’amenait parce que ça me faisait peur. Il était un bon grand frère pour moi.

Chapitre 2 – Adolescence.
L’âge où tout ce fracasse et explose. Au début, j’ai vécu l’adolescence d’André. Il s’est détaché de moi quand il est rentré à l’Academy. Après, on était juste frère et sœur. On se chamaillait souvent et on ne se tenait plus vraiment ensemble. Par contre, j’ai pu faire la rencontre de ma meilleure amie Rose. Elle est tellement sûr d’elle qu’elle me rassure et me donne confiance en moi. C’est drôle à dire d’une princesse Dragomir, mais c’est le cas pareil. Elle est toujours là pour moi, elle est trop gentille. À chaque été je l’invite à la maison en Californie. C’est comme si mes parents l’avaient adopté malgré qu’elle ait une mère qu’elle ne voyait pas souvent. J’adorais qu’elle soit là. Elle me fait beaucoup rire avec sa nature tellement directe, même si quelque fois ça nous met dans l’embarras.

Bref, j’ai rapidement appris à la connaître. Je lis dans les gens facilement et j’avais tout de suite su que je pouvais lui faire confiance. Elle est ma confidente et je ne sais pas ce que je ferais sans elle. Quand j’étais avec elle, j’avais l’impression de l’avoir toujours connu. Et oui, on est proche comme ça : ma sœur de cœur.

Chapitre 3- L’accident.
On revenait de l’aéroport après l’été. Et oui de retour au Montana déjà. Même si l’école ne me dérange pas, j’appréciais mes vacances d’été. C’était une des chansons les plus populaires de l’été qui jouait. Mia – Bad Girls. Et même si André était morose parce qu’il venait de faire la sieste, Rose et moi adorons danser sur cette chanson. Je demande à mon père de monter le son. Il approuve, il trouve même la trouve même accrochante. Il est trop adorable quand il essaie d’être tendance avec les jeunes. Je regarde Rose, il pense la même chose pas de doute. On s’échange un petit sourire complice.

J’ai le temps de regarder un avant quand je suis éblouie par une lumière dans 4x4 qui nous fonce dedans. Je n’ai même pas le temps de crier. Je ne fais que suffoquer. Je suis projetée à l’extérieur du véhicule pas trop loin de ce que je me rappelle. Je vais mourir. Je me sens comme si je vais mourir. Pourtant, je réussi à me glisser sur l’asphalte pour voir le véhicule. Je ne vois pas vraiment mon père. Il a peut-être été expulsé comme moi. Je vois une main ensanglantée qui pendouille du véhicule. C’est Rose. Non, non je ne peux pas supporté de la voir morte. Je m’avance péniblement vers elle. J’attrape sa main. J’aurais voulu prononcer son nom, mais je suis incapable de prononcer un mot. Je la serre fort. C’est la première fois que ça se produit. Je sens une force mystérieuse et surtout, inconnue, en moi. Je tiens de mes forces restantes la main de Rose. Faites Saint-Vladimir que tout le monde s’en sorte.

Je me réveille. C’est pire qu’un lendemain de veille. J’ai l’impression qu’on rouler dessus …quoique c’est un peu le cas. Je regarde autour de moi. Tout est blanc et stérile. Je suis à l’hôpital, aucun doute. Je regarde autour de moi. Je reconnais quelque visage. Il y Victor un ami de mes parents, des docteurs et infirmiers. Il parlent à voix basent. Je suis trop faible, je perds à nouveau connaissance. Je me réveille. Victor est toujours là. Il me regarde avec ces yeux boursouflés rouges. Moi je le regarde avec mes yeux drogués de médicaments. Il m’annonce la nouvelle. J’ai peine à la croire. Je ne contrôle pas mes larmes qui font leurs chemins sur mes joues froides et égratignées par l’accident.

Je n’ai pas parlé ni manger pendant plusieurs jours. Rose vient me voir et tente de me résonner avec sa délicatesse habituelle, mais s’en est trop pour moi. Mon chagrin est trop intense pour que je puisse passer à autre chose. J’assiste aux funérailles, tous le monde m’offre ces condoléances, mais moi, je veux juste être seule et pleurer dans les bras de Rose. Même la Reine est présente. Je leur rend honneur et quitte pour l’Academy.

Chapitre 4 – La fuite.
C’est étrange cette connexion que Rose et moi avons. Elle peut voir à travers mes yeux, ressentir mes sentiments et savoir où je suis. Je ne peux rien lui cacher. Ça me fâche des fois de ne pas savoir peut-être un jour je comprendrai un peu plus et pourrai le faire aussi. Après la mort de ma famille, le lien c’est concrétisé. On a toujours pas compris pourquoi d’ailleurs. Je suis victime de plaisanterie de la part de mes camarades. Au début, c’était des phrases bidons, mais c’est devenu sérieux. Je reçois des menaces de mort. Ce n’est plus drôle. Rose aussi est atteint. Elle est toujours avec moi inquiète. On ne s’est pas trop quoi faire. Madame Karp nous dit de nous enfuir. Ce qui n’est pas une mauvaise idée. J’ai tellement peur. Je ne me sens pas du tout en sécurité. Je n’y aurais jamais cru, mais elle nous aide à nous échapper. On prend le bus et on part sur la route. Je n’ai jamais été aussi excité ni aussi peu certaine des mes actions.

Chapitre 5 – Les folles années.
Durant les deux années hors de l’Academy, nous avons beaucoup voyagé, mais j’ai eu la chance de fréquenter plusieurs écoles. Au début, on n’était pas certaine Rose et moi, mais après on s’est habitué. Certes, j’étais toujours inquiète de vois un strigoi surgir de nul part ou encore une horde de gardien. Il était clair qu’il ne laisserait pas tomber la dernière Dragomir de si tôt. Rose le savait, même si je ne voulais pas l’admettre.

On a vécu des bons et des moins bon moments, mais je dois dire que les activités que les jeunes humains font de nous jours étaient plus que divertissants. J’aurais aimé vivre pour toujours comme eux. Mes cauchemars me rappelaient inévitablement ma famille et ma vraie nature. Mais, c’était bien de pouvoir se voiler la face durant ces deux années. Notre dernier arrêt, on avait pourtant été paresseuses. On aurait dû se méfier plus.

Un soir alors que je finissais de me nourrir de Rose, juste à y penser sa me donne la nausée autant que ça me donne faim, elle aperçoit quelque chose à l’extérieur ce qui nous sommes automatiquement l’alarme que ça ne va pas. Je fais confiance qu’à Rose et ces instincts. Je prends rapidement mon sac et fourre tout à l’intérieur ; ce qui n’est pas grand chose. On sort, je suis Rose. Je suis tellement nerveuse que j’en tremble.

Elle met une moto en feu. Je lui lance un regard : sérieusement ? Elle me relance une paire de yeux. Et là, je vois au lion. Pas un mes deux Dhampir. Au moins ce n’est pas des strigois, mais c’est peut-être tout aussi pire. Rose, avec qui je n’ai pas besoin de parler, me rassure tout de suite. Je suis assez incertaine de la tournure des évènements. Je lui laisse mon destin en main. Dit comme ça, ça paraît vraiment grave.

On fonce, je la suis, son plan marche. Je ne suis pas vraiment surprise. On marche rapidement, on cherche la voiture de notre coloc. On la fait biper. Elle n’est là pas trop loin. On marche vers elle. C’est là qu’on attend ça voit. Je croyais que Rose avait une voix autoritaire. Non, finalement, cette voix là l’est beaucoup plus. Il s’approche rapidement, trop rapide. Rose s’en m’a tension et fonce. Moi, je fige. Il est très imposant celui là et assomme mon amie en quelque seconde. Me retrouvant seule à ma faire envahir de dhampirs qui nous encercle. Comme si j’étais assez forte pour les surpassés. Ils me poussent dans la voiture. Je demande à ce que Rose soit avec moi chose qu’on me donne. Ça me surprend. Ça m’aurait trop inquiétée d’être séparé d’elle. Qui c’est ce qu’il pourrait faire d’elle. Pas question.

Après quelques heures de route, Rose se réveille. Première chose qu’elle fait, elle se retourne vers moi pour voir si je vais bien. Elle ne changera jamais. On arrive à l’Academy et on se fait attaquer par des strigois. Il faillait bien qu’on soit de retour pour qu’on se fasse attaquer. Les dhampirs ont pris le dessus, mais j’ai quand même eu la frousse. Surtout avec le dernier qui voulait s’en Rose. Une chance que mon nouveau gardien Dimitri Belikov était là pour nous protéger. Nouveau gardien, voilà qui me ramène à ma réalité.

Chapitre 6 – Retour à l’Academy.
Nous voilà de retour, mais pas pour jouer un mauvais tour. En fait, on se fait jouer un tour puisqu’ nous ramené au début de la nuit. En plein lorsque les cours commencent. J’attends Rose maugréer à mes cotés. Je lui envoie des ondes de compassion. Se sortir ne sera pas facile cette fois. Et pourtant, je réussi à convaincre la directrice de garder Rose avec l’intervention de ce nouveau gardien. Finalement, même s’il m’a ramené à l’Academy, j’ai de l’empathie pour lui.

On retourne à notre vie d’école, même si cela ne nous enchante guerre. J’essaie de faire profil bas pour ne pas trop attirer l’attention pour ne pas faire comme la dernière fois et m’attirer les foudres de mes compagnons de classe. Au début, je croyais que ça marchait, mais maintenant … ça recommence.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Lun 25 Aoû - 21:53

Bienvenue ma chérie Smile
Je lie ça tout de suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Lun 25 Aoû - 22:06

Désolé du double post :
Je te valide, tous est parfait, bien romancé. A tout de suite en rp Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Lun 25 Aoû - 22:08

Merci meilleure amie Wink :yay:
Revenir en haut Aller en bas
Saint Vladimir
Maître suprême du jeux

avatar
Messages : 541

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Mar 26 Aoû - 8:00

re bienvenue miss :boiing:
Revenir en haut Aller en bas
http://vampireacademyrpg.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Mar 26 Aoû - 8:22

Re-bienvenue Lissa Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Mar 26 Aoû - 13:14

Re-bienvenue sur le forum. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   Mer 27 Aoû - 2:38

Merci (L) :loveheart:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mes secrets restent avec moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes secrets restent avec moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les fantômes du passé cachent de lourds secrets ♣ avec Thaddeus.
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Les Moroïs-
Sauter vers: