Partagez | 
 

 Eloignons nos esprits de toute cette folie l'instant d'une nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Eloignons nos esprits de toute cette folie l'instant d'une nuit   Dim 15 Mai - 20:50





Eloignons nos esprits de toute cette folie l'instant d'une nuit
Gabriel & Effy

Ce soir pas de combat ni de massacre. Ce soir pas de pouvoir. Je m’en suis assurée en buvant tous ces verres d’alcool. Ces derniers temps je n’arrête pas d’être en conflit avec Gabriel et Jake à cause de mon comportement, à cause de mes pouvoirs. Ils pensent que je perds le contrôle, ils pensent que je laisse mon don m’influencer. Qu’en savez-vous d’abord, de l’effet qu’il a sur moi ? Devenir plus forte était le but, alors c’est ce que je fais, je deviens dangereuse, mais je me suis aussi rendue compte que je mettais en danger les seules personnes que je veux protéger. Pourquoi est-ce que ça ne peut jamais être simple ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas avoir juste la puissance sans les problèmes qui vont avec ? Vous les strigoïs vous avez cette chance, alors que les moroïs comme moi au pouvoir de l’esprit sont condamnés à être soit faible soit fou. Dans ce cas je préfère la folie à la faiblesse.

Mais pas ce soir. Ce soir je ne veux plus que l’on me voit comme un danger. Ce soir je veux éloigner cette obscurité et cette folie de mon esprit. Ce soir j’accueille donc l’ivresse à bras ouvert puisque c’est apparemment l’un des seuls remèdes pour ça. Je crois bien avoir grimacé à chaque verre avalé, même après le cinquième ou le huitième. L’alcool je déteste ça, un goût répugnant, mauvais pour la santé, mauvais pour l’entretien de mon corps, mais tant pis, ce soir je passe outre mes principes. Plus je bois et plus je sens mon pouvoir s’éteindre donc plus j’en veux encore. Je n’avais jamais ressenti un tel effet, cette vision trouble, ma tête qui tourne, ce bien être intérieur. Le monde me paraît bien étrange comme ça, nouveau. C’est amusant.

J’ai dansé une bonne partie de la soirée, en fait je n’ai fait que ça, boire et danser, rembarrer aussi. J’aurais aimé que Jake soit là, je n’aurais pas été contre une danse collée-serrée ce soir, mais pas avec quelqu’un d’autre que lui. Sauf qu’il s’est absenté pour le week-end, alors tant pis, je me contenterai de danser seule parmi toute cette foule. J’ai retiré mes talons, une première pour moi, dansant pieds nus dans cette boite, je ne sais même plus où j’ai déposé mes chaussures de toute façon alors tant pis pour cette belle paire. Je ferme les yeux, rythmant mon corps au son de la musique, même ainsi j’ai l’impression que tout tourne autour de moi mais je me sens si bien que je n’ai pas envie de quitter cette sensation.

Je sens alors des mains ferment se poser autour de ma taille, un corps se rapprocher du mien. J’ai l’étrange idée de m’imaginer que c’est Jake qui m’a rejoint, que c’est avec lui que je danse. Alors je ne cherche pas à le repousser, jusqu’à ce que l’une de ses mains glisse sous mes fesses et même si Jake est tactile, je sais reconnaître sa façon de faire. J’ouvre difficilement les yeux, apercevant ce type en face de moi qui n’est clairement pas Jake. Je le pousse en arrière mais ma force de moroï est décidément minable sans mes pouvoirs et je ne peux pas les utiliser. Tant pis, je n’ai pas dit pour autant mon dernier mot. Je soulève ma robe et s’il croit que c’est une manière de le séduire, il devrait faire plus attention au couteau accroché à ma cuisse. Je le pousse en arrière, dos au mur et je n’hésite pas à planter la lame dans son torse, trois coups avant d’atteindre son cœur.

La musique a couvert ses hurlements mais son sang a giclé sur ma robe et ma peau. Encore du sang. Toujours du sang. Je me recule et laisse retomber le couteau ayant mes empreintes à mes pieds avant de me diriger vers les escaliers, bravant difficilement la foule, tanguant d’un côté à l’autre avant d’enfin les atteindre. Je monte les marches une par une avant d’enfin arriver sur le toit où je respire un grand coup. Depuis quand tuer me met dans cet état ? Peut-être que c’est l’alcool... Je ne sais pas. Je sors mon portable et demande à Bastien s’il peut venir me chercher, sa réponse est immédiate même s’il m’annonce que c’est Gabriel qui est en chemin. Je crois que ça n’annonce rien de bon, surtout parce que je suis sortie un peu avant le coucher du soleil sans rien dire aux garçons de ma destination. Tant pis...

Je m’avance vers le bord du toit, regardant le vide en dessous de moi. Je ne sais même plus à quoi je pensais lorsque le bruit de la porte du toit qui s’ouvre attire mon attention. Je me retourne, sauf que ce n’est pas Gabriel qui est là, c’est un dhampir je crois, je n’en suis même pas sûre. Un sourire se dessine sur mon visage. Pourquoi ? Je ne sais pas, à croire que ce soir tout est bon pour être heureux.

- Effy Hawkins je vais vous demander de bien vouloir me suivre, vous êtes en état d’arrestation et serez jugé par la cour royale.

Mon sourire se transforme en rire, sa voix est amusante. Je ne lui réponds pas, me remettant à danser sur le rythme de la musique, je sais que je ne crains rien, ce n’est qu’une question de temps avant que Gabriel n’arrive et le tue. Il semble un peu troublé par mon comportement, je crois... Il tente de se rapprocher mais s’arrête lorsque je me mets à grimper sur le rebord du toit et à poursuivre ma danse.

- Je vous prie de bien vouloir descendre mademoiselle...

- Du sang, il y a toujours du sang. J’en ai eu pleins le ventre, j’en ai eu pleins les mains. Le mien, celui des autres. C’est amusant comme ce liquide rouge a de l’importance, vous ne trouvez pas ?

- Je...

- Blablabla pourquoi parler quand on peut danser ? Il arrive vous savez, et il va vous tuer. Toujours des morts partout mais jamais les bons. Vous croyez qu’il me rattrapera à temps si je tombe ?


A vrai dire je n’attends pas sa réponse, il me semble avoir aperçu Gabriel au bout de la rue, ou peut-être que je me suis trompée. C’est le moment de vérité. Je termine ma danse et fais une petite révérence au dhampir avant de me laisser tomber du toit, me retrouvant ainsi en chute libre vers le trottoir et pourtant je me sens toujours aussi bien. Je crois que je n’ai plus peur de rien.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
 
Eloignons nos esprits de toute cette folie l'instant d'une nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essaye de comprendre enfin toute cette histoire [Aurélien]
» La folie des BAM ! [FINI]
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Le centre historique :: Le Planétarium-
Sauter vers: