Partagez | 
 

 toi ici, quelle surprise ! Ft Ielena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: toi ici, quelle surprise ! Ft Ielena    Mer 27 Avr - 16:19

toi ici, quelle surprise !


Missoula ou la ville des souffrances, pourquoi j'ai décidé de venir ici, je n'en sais rien, mais je sais maintenant que c'était une erreur. Si j'avais su ce que j'allais découvrir en arrivant dans cette ville de malheur, certainement que je serai resté en Angleterre. J'étais bel et bien ici, à découvrir que l'amour, encore une fois m'avait trahi. Je venais tout juste de quitter Hedwige que j'avais croisé dans la rue. Notre échange n'avait pas duré bien longtemps, puisqu'elle m'avait rapidement remis en place, en me disant que je n'avais rien à faire ici. J'ai tenté de la raisonner, je l'ai secoué comme jamais, enfin si j'avais déjà dû le faire une fois, mais elle avait aimé. Cette fois-ci, j'avais vu tout le mépris dans son regard. En avait-elle eu assez de moi, de mes mauvaises manières. Sans aucun doute. J'étais vraiment écœuré de ce revirement, de sa manière de faire, elle m'avait quitté pour un autre homme. Mais ce n'était pas tant le fait, qu'elle ait été voir ailleurs qui me tourmentait, c'était plutôt son annonce qu'elle m'avait faite, qui m'avait mis hors de moi. Comment avait-on pu en arriver là, j'étais sûr qu'elle m'aimait pourtant, j'en étais certain. Moi, je le lui rendait à ma façon peut-être, mais elle était une des rares femmes qui avaient régi ma vie, comme personne ne l'avait fait avant.  Voilà qu'aujourd'hui, elle me mettait devant le fait accompli et me chasser de sa vie. J'étais parti avant de commettre l'irréparable, mais il m'avait fallu prendre sur moi pour ne pas la frapper, comme j'aurais dû le faire, comme j'avais envie de le faire. Je prends sur moi, j'ai besoin d'un verre ou même plusieurs verres, besoin de trouver une gourde sur laquelle je passerai mes nerfs, comme je l'ai fait de nombreuses fois.

Je m'enfonce dans la ville, à la recherche d'un endroit où trouver ce que je cherche ce genre d'endroit que je franchis à l'instant, j'en ai arpenté des tas à Londres, aucun n'est aussi pitoyable que celui-ci, il me semble abandonner, ou en tout cas peu de monde fréquente cet endroit. J'hésite avant d'entré, ce n'est peut-être pas le meilleur endroit... Quoi que, une bande de jeunes femmes arrivent au loin alors que je suis à la porte m'apprêtant à partir.  Elles me sourient toutes, sans la moindre exception. Après tout, j'aurais peut-être quand même de quoi passer du bon temps. Une d'elles, une blonde assez bien fournit physique, les cheveux ondulés me font clairement du rentre-dedans en passant à côté de moi. Le vigile, se lève, à la vue de celle-ci, elles n'ont pas l'air très âgé et je demande pourquoi il leur demande leur carte d'identité, que pouvait-elle faire dans ce lieu qui pourrait être représenté. Je lève les yeux au ciel en attrapant une fille de chaque côté par les épaules en fixant le gars dans les yeux. 

- Ces jeunes femmes sont avec moi, laisse nous entrer.

Elles n'ont pas pu voir ce que je viens de faire, et même si c'est le cas, je m'en fous. Elles se mettant toute à glousser et m'attire à l'intérieur, nous nous installons sur une banquette. Je me mets au milieu et dit à la blonde de commander ce qu'elle veut et de dire de mettre ça a mon compte. Elle me demande mon nom, et je lui réponds d'envoyer la serveuse ou le serveur vers moi, qui ne tarde pas à arriver. Elle aussi a le droit à mon pouvoir de persuasion, même si, vu son regard de braise, je suis pratiquement sûr de ne pas avoir besoin de ça pour obtenir ce que je veux. Du whisky pour moi, du champagne pour ces demoiselles. J'ordonne à la blonde que j'ai remarquée en premier, de danser devant moi. Mon verre a la main, je la regarde se dandiner, maladroitement, mais elle n'est pas déplaisante. Je vais aimer, faire, pleuvoir mes coups sur ce joli petit cul, pendant que je la viderais de son sang. Je pose mon verre, en la fixant bestialement et en tendant ma main. Je pose mes lèvres dessus, et l'attire vers moi. Je ne l'embrasse pas, mais m'approche assez prés de sa bouche pour évaluer son niveau de désir. Elle ferme les yeux et avance ces lèvres. J'ai envie de rire, elle a vraiment pensé que je ferai ça, ici maintenant. Je m'éloigne et tire sur sa main pour l'amener vers un endroit sombre. Et puis s'élève une voix au loin qui m'est très familière. Tiens donc, la soirée prend une tournure différente. Je lâche l'humaine et me retourne en m'approchant de la brune que je connais parfaitement bien

- Ielena ma chérie, toi aussi ici, rien n'aurait pu m'enchanter autant que cette rencontre. Si j'avais su que je trouverais dans cette ville, je serais venue avant !

@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: toi ici, quelle surprise ! Ft Ielena    Ven 29 Avr - 21:50

Toi ici, quelle surprise !
Arès & Ïelena

Arès Hodegkims & Ïelena Nikolaïev

- ALESSANDRO !

Une vois suraiguë se fit entendre dans toute la rue. Mais personne n'entendit les petits pas de l'assistant de Ïelena. Il accourut, comme paniqué par les cris de sa patronne. Il la trouva assise à son bureau, un verre de sang devant elle. Il resta dans l'embrasure de la porte, de là, il pouvait voir, ou plutôt entrevoir les documents éparpillés sur le bureau. Des coupures de journal, des morceau d'étoffe. Il vit Ïelena ses mains dans ses cheveux, penchée sur ces documents. Elle devait encore bosser sur une de ses collections, cela n'étonnait pas le moins du monde Alessandro qui demanda tout de même ce qu'elle li voulait.

- Regarde moi...CA !

Dit-elle en lui balançant un catalogue à la tronche, un marque page sur une page de publicité d'une autre maison de couture. Une maison que Ïelena ne portait pas vraiment, même vraiment pas dans son cœur. Il admira les formes de la mannequin. Mais ce n'était sûrement pas de cela dont elle voulait parler. Ïelena lui lança une deuxième brochure, cette fois-ci de la maison Nikolaïev. Elle fulminait, et s'approcha de lui à grand pas sur ses grands talons en beuglant.

- Ces deux tenues ne sont pas EXACTEMENT LES MÊMES ?

Et il fallait le dire, elles étaient terriblement semblables. Ïelena était toujours prise dans son travail, à toujours chercher la nouveauté, la perfection de ses produits. Et une maison adverse les lui piquait un an après ? Non, elle ne le supportait pas. Elle fulminait, elle congédia Alessandro avant de lui tomber dessus. Elle lui donna du travail à faire en plus. De toute façon il y avait toujours quelque chose à faire. Elle tournait en rond dans son bureau pour faire passer sa fureur. Il fallait qu'elle sorte. Sinon elle allait tuer le pauvre Alessandro et détruire sa boutique. Il fallait qu'elle aille faire des vagues. Le Black Pearl. Parfait. C'était l'endroit parfait. Elle revêtit une robe satinée vert foncé, presque noir, et mit des perles de la même couleur sur ses oreilles. Des hauts talons lui donnaient des jambes infinies d'une grande élégance. Elle avançait donc, d'une aisance déroutante haussée sur ces échasses, vers le Black Pearl, dans l'idée de planter ses crocs dans un cou gracile et peut être passer le temps d'une façon peu catholique par la suite, ou avant, ou même pendant. Il fallait qu'elle oublie, le sexe et le sang étaient donc les acteurs principaux pour cela. Elle pénétra dans le Black Pearl, en envoyant un clin d'oeil au videur. Elle se rendait souvent là, quand elle n'allait pas au  Wypeout. Non, Raven avait trop d'ennuis pour qu'elle aille la voir. Elle lui manquait mais Ïelena ne pouvait pas se permettre d'y remettre les pieds, Raven avait retrouvé sa fille à cause de cet abruti fini de Logan. Raven devait arrêter ce métier dégradant rien que pour sa fille.

C'était sur ces pensées qu'une humaine blonde, habillée aussi vulgairement qu'il soit possible la bouscula. Ïelena la sonda : haut transparent, laissant apercevoir un soutient-gorge vert fluo, un pantalon troué sur toute la longueur, des talons léopard, une choucroute décolorée retenue en une espèce de coiffure avec une pince en plastique et, la crème de la crème, un demi centimètre de fond de teint bien trop foncé pour son propre teint e la couleur de sa...chevelure. Ïelena déglutit. Ils laissaient entrer des gens comme cela ici ? Bon...bien... Puis cette charmante demoiselle -Ïelena rit jaune face à cette pensée- commença à hausser le thon -on notera l'humour de Ïelena je vous prie- en scandant que Ïelena était...en fait, il lui est impossible de le dire vu que cette dernière n'écouta pas les paroles de cette fille. Quand la jeune fille eut fini de blablater, Ïelena haussa la voix.

- Une jeune fille DISTINGUEE présente ses excuses en bousculant une autre personne. Mais vu que tu ne l'es PAS à en juger par ton ATTIRAIL, je ne t'en voudrais pas

La jeune fille allait répliquer quand une voix apparut derrière Ïelena. La jeune fille, déjà insignifiante aux yeux de Ïelena, perdit toute consistance quand Ïelena se rendit compte de qui provenait cette voix qui lui semblait si familière. Elle se retourna. Arès. Cela ne pouvait être que lui. Il avait été toute sa vie, sa non-vie. Ils s'étaient aimés à leur façon et s'étaient quittés. Ïelena s'approcha de lui et déposa un baiser chaste sur ses lèvres. Rien de notable. C'était sa façon de l'accueillir de nouveau.

- Moi de même Arès ! Tu serais venu plus tôt ? Moi qui pensais que tu t'occupais essentiellement de ta petite dhampir...

Elle se retint de dire "ridicule". Ïelena avait déjà eu affaire avec elle, et cette dhampir avait eu de la chance qu'Arès eut été en vie, Ïelena l'aurait tuée pour ce qu'elle avait fait. Oui elle était au courant de la "trahison".
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
 
toi ici, quelle surprise ! Ft Ielena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ta-Dah || Quelle surprise de te voir ici !
» La rosée du matin sur un air de poème [Libre]
» En préparation d'un mariage... [ pv : Roxane ]
» Quelle est la base du développement ?
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Le Black Pearl-
Sauter vers: