Partagez | 
 

 Dîner sanglant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Dîner sanglant   Ven 4 Mar - 23:48



   
   Dîner sanglant
   Alistair, Arya, Celaïs, John

O
nt-ils enfin compris le message ? La menace ? Il faut croire que oui puisqu’ils se sont enfin décidés à agir. Ils ont probablement dû commencer à en avoir marre de recevoir des cœurs, des membres ou parfois des cadavres entiers à leur porte. J’ai demandé à Celaïs de les prévenir, j’imagine qu’elle l’a finalement fait. Plus les jours s’écouleront sans que je n’ai retrouvé Isallys, plus le nombre de morts augmentera et ils savent très bien qu’ils peuvent compter sur moi pour tenir une telle promesse. Je le leur ai prouvé les premiers jours, faisant régner peur et souffrance autour de moi. Parfois de banales exécutions, juste pour le nombre de morts, d’autrefois l’inspiration me revenait pour en faire de merveilleuses toiles, ou simplement l’envie de torturer. Vous avez éveillé le monstre, ces carnages c’est à vous que la société les doit, mais j’imagine que vous n’assumerez pas votre part de responsabilité là-dedans. Je m’en moque bien après tout, le plus important est toujours le résultat.

J’admets que je ne m’attendais pas à recevoir une invitation, encore moins une de la sorte. Une enveloppe déposée au pas de ma porte dans lequel se trouve un téléphone jetable. Le plus intéressant n’est pas l’appareil utilisé mais son contenu. Une vidéo débutant sur le visage d’Alistair, mais étant donné la distance ce n’est celui-ci qui filme, probablement Celaïs ou sa petite moroï. Je me focalise plus sur le message de cette vidéo, me disant qu’une lettre manuscrite aurait largement suffit, voir le visage d’Alistair ne me donne qu’envie de détruire ce téléphone avant la fin de l’enregistrement. Je garde néanmoins mon sang froid pour l’écouter jusqu’au bout : "Il paraît Lucian que nous devons évoluer avec notre temps. Alors voici une vidéo de ma part pour t'inviter à de passionnantes retrouvailles. Je crois que nous avons des choses à régler depuis bien longtemps maintenant... N'oublie pas de ramener la deuxième erreur de la nature avec toi, cette discussion risque d'être longue. J'ai quelques informations qui t'intéresseraient, notamment sur une petite rousse...".

Cette fois je m’apprête vraiment à briser le portable, jusqu’à ce que la caméra se tourne et me montre Isallys, mal en point, à moitié consciente, mais vivante, je le vois à ses paupières qui tremblent et sa poitrine qui se soulève. La vidéo s’arrête sur ça et je reste immobile et silencieux de longues secondes à regarder cette dernière image. J’ai deviné que c’était Alistair qui la détenait dès l’instant où je l’ai su en ville, maintenant j’en ai la preuve. Ça aurait dû être une bonne nouvelle de savoir où elle se trouve, pourtant c’est loin d’être le cas car c’est d’Alistair dont elle est prisonnière, l’homme prêt à tout pour me détruire. Tu as gagné Alistair, je viendrais à cette rencontre, ou plutôt nous car il semblerait que tu réclames également la présence de John. Pourquoi ? Je n’en sais rien. J’imagine que le mystère se résoudra par lui-même ce soir.

J’ai fait envoyer la vidéo à John, lui indiquant que j'ai l'intention de me rendre à cette invitation et que je compte sur lui pour répondre également présent. Je sais John, cette soirée n’annonce rien qu’y vaille, mais depuis quand nous dégonflons-nous ? Je ne compte pas le faire ce soir, pas si près du but, si près d’Isallys. Alors je compte bien m’y rendre et comme tout bon invité, je n’ai pas l’intention de venir les mains vides. Une note indiquait qu’il s’agit d’un repas. Cela tombe bien, je suis assez doué lorsqu’il s’agit de ramener à boire. Peut-être que John pensera au dessert ? Quoi qu’il serait plus du genre à venir les mains vides. On pourrait croire à une mascarade, vraiment, peut-être une caméra cachée puisqu’Alistair a décidé d’apprendre la modernité. Pourtant ce n’est pas le cas.

Je me suis habillé en circonstances, ou peut-être est-ce pour les narguer. Quoi qu’il en soit, peu importe mon état d’esprit, je ne me rends jamais à un dîner organisé vêtu de manière peu appropriée, autant jouer les bons invités. Alistair sera probablement ravi de constater que j’ai gardé certaines habitudes du passé, même si toute la classe et l'élégance auront probablement disparu d’ici la fin de cette soirée. J’ai sorti le pantalon et costard noirs ainsi que la chemise blanche, mais je n’irais pas non plus jusqu’à mettre une cravate. Une bouteille à la main, j’arrive à l’heure indiquée à l’adresse que l’on m’a donné. John a décidé de m’accompagner on dirait puisque je le trouve également sur le pas de la porte. Je ne peux qu’en être soulagé, je n’aurais rien contre un allié de plus dans cette guerre.

- Et nous voilà de nouveau à faire équipe contre Alistair, on dirait que le passé se répète, espérons que cette fois on le fera taire pour de bon.

Car j’ai la ferme intention de tuer Alistair ce soir. Que croyez-vous, que j’allais répondre présent à son invitation sans arme ni arrière-pensée ? C’est mal me connaître. J’ai pris l’habitude des mauvaises surprises avec Alistair, je ne lui laisserais pas le temps de m’en offrir une ce soir. Il est grand temps que tu meurs enfin et cette fois pour de bon. Peut-être que l’enfer ne veut pas de toi, mais je veux encore moins de ta présence dans ce monde, alors cette fois la mort t’emportera, c’est une certitude. La porte s’ouvre devant nous, Alistair se tenant derrière et nous faisant signe d’entrer. Je ne lui souhaite pas bonsoir, à quoi bon, ce ne sera pas une bonne soirée pour lui. Je m’avance en premier, le dépassant et apercevant sa chère moroï un peu plus loin que je rejoins, sourire mauvais sur les lèvres alors que je lui offre ma bouteille.

- Voici mon présent qui, j'en suis sûr, sera à votre goût. J’ai d’abord pensé à un vieux vin rouge, mais pourquoi faire aussi simple lorsque l’on peut offrir du sang de moroï royal ? Un membre de la famille Lazar il me semble, ou peut-être Zeklos, peu importe.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dîner sanglant   Sam 5 Mar - 15:05

Dîner sanglant
Alistair & Arya & Celaïs & John & Lucian

Un coup de tête longtemps préparé à l’avance. C’est la meilleure définition que je puisse trouver à cette invitation. Chaque détail a été minutieusement préparé mais en même temps, nous nous laissons une marge d’avance tout de même, une marge de surprise. Je ne suis pas au courant de chacune des actions d’Arya ou de Celaïs tout comme elles ne sont pas au courant de tout. Il va nous falloir se faire confiance, aveuglement… Jusqu’à un certain point. J’ai bien plus confiance en Arya que je n’ai confiance en Celaïs, ce qui est assez intéressant quand on sait depuis combien d’années cette dernière m’accompagne… Mais dernièrement, elle a rencontré Lucian et ça l’a changé. On dirait que les sentiments renaissent, peu importe les siècles qui passent… Voilà une bien fâcheuse nouvel. Plus le temps passe et moins grande est la confiance que je peux porter en Celaïs.

Après la vidéo, j’ai transmis le téléphone à un humain, le laissant faire le travail, il sera bien plus discret que nous trois. Un bref regard échangé et les deux femmes sont partis s’apprêter, pendant ce temps, je me tourne vers Isallys. Une femme que j’aurais pu amener de mon côté, si elle n’avait pas été si proche de Lucian, au point de préférer la mort à la trahison. On peut dire qu’elle aura été forte jusqu’au bout, jusqu’au moment où elle avait arrêté de parler ou de gémir. Je l’observe, elle est si faible, il me serait si facile de la tuer mais encore et toujours, je sais que Lucian peut me réserver des surprises, je ne peux pas me permettre de le laisser gagner une autre fois, ce soir, il faudra qu’il meurt.
J’attrape un harnais, que j’installe autour du torse de cette femme, m’assurant que le système électrique a assez d’énergie. J’installe ensuite le pieu en argent au bout du système, sans faire attention à la brûlure de l’argent sur ma peau. J’attrape finalement la télécommande et referme les grilles de sa cellule. Une simple pression du bout des doigts, et un pieu en argent sera envoyé dans son cœur. Je me retourne, à temps pour croiser le regard d’Arya qui devait m’observer depuis quelques secondes déjà. Je m’approche d’elle, lui fournissant la deuxième télécommande et quelques instructions.

« N’hésite pas à te servir de ce bouton si Lucian menace ta vie, ça devrait le faire réfléchir, j’aurais avec moi, la deuxième télécommande. Evitons d’en faire part à Celaïs. »

J’exerce une légère pression sur son épaule avant de rejoindre ma chambre pour également enfiler de meilleurs vêtements. Autant s’assurer de mener la danse dans les meilleurs conditions, Lucian et John n’ont aucune idée de ce qui leur tombera dessus… Et j’espère pouvoir avoir la preuve définitive de l’allégeance de Celaïs du bon côté. Ces actions seront ce soir mises à l’épreuve, je ne peux pas me permettre de garder quelqu’un d’aussi inconstant aussi proche de moi. Heureusement, Celaïs n’est au courant que de peu de choses sur Arya mais ce qu’elle sait est suffisant pour la mettre en danger… Je ne peux pas me permettre de perdre l’une ou l’autre, alors il allait falloir que je joue serré. Ce soir se déroulerait une partie contre Lucian, Arya et Celaïs… John devrait être neutralisé avec les quelques idées d’Arya, du moins je l’espère. Il allait au moins falloir que leur cohésion soit détruite si jamais ils venaient à survivre…

Je quitte la chambre quand j’entends les deux hommes arriver et parler, retrouvant Celaïs dans un coin de la salle de séjour, ne tenant visiblement pas à aller ouvrir la première, je dépose ma main sur son épaule en passant, lui glissant quelques mots.

« Ne montre aucune faiblesse Celaïs, ils seraient tout deux bienheureux de réussir à s’en servir. Soit forte et cette soirée se déroulera parfaitement. »

Je la dépasse ensuite, allant ouvrir la porte. A quoi pense Celaïs en cet instant ? Souhaiterait-elle se retrouver dans l’autre camp ? Je le saurais d’ici ce soir, en attendant, je croise le regard de Lucian et de John, deux garçons dont j’ai assuré la protection quand ils étaient encore moroïs, deux garçons qui se sont assurés de me faire vivre bien trop d’aventures depuis… Deux garçons qui mourront certainement ce soir. Je me place sur le côté, les invitant à entrer, ce qu’ils font et Lucian se dirige immédiatement vers Arya, lui donnant quelques mots un peu trop provocateurs. Fais attention mon garçon, à ne pas voir ton cerveau être ravagé avant l’heure. Non pas que cela me déplaise mais je veux être pour quelque chose dans ta destruction. Je sens dans la poste de ma veste, la télécommande, qui pourrait mettre fin à la vie d’Isallys, peser un peu plus lourd dans ma poche, contrairement à mes remords. Ces deux hommes méritent de mourir depuis bien trop longtemps pour que ce sacrifice soit considéré comme inutile…

« Ne restez pas dans l’entrée, nous allons avancer. Lucian, le cadeau le plus appréciable de ta part aurait été que tu nous fournisses ton sang juste après t’être ouvert la gorge mais nous pourrons toujours remédier à cela plus tard. John, je vois que tu as réussi à retrouver le chemin de la maison… C’est étrange comme tu arrives toujours à retrouver la protection de mon garçon, peu importe les actions que tu commets… Est-il au courant de la moitié de tes méfaits ? Je pense que cette soirée risque d’être fort intéressante… »

La tension monte-t-elle encore d’un cran dans vos esprits ? C’est fort possible. Ce soir, le civisme ne sera guère longtemps de mise. John, bientôt toutes tes allégeances seront dévoilées et ton empire s’effondrera comme un château de cartes. Lucian, c’est bientôt ton esprit qui se détruira, me laissant la voie ouverte à ton annihilation… Vos règnes de terreurs et de douleurs vont bientôt se terminer. La fin arrive à grande vitesse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dîner sanglant   Ven 29 Avr - 22:18

« Ceux qui contractent entre frères et sœurs des habitudes de méchanceté et d'indélicatesse, sont indélicats et méchants avec tout le monde. Que le cercle de famille soit toute beauté, tout amour, toute sainteté ; et quand on sortira de son intérieur, on portera dans ses relations avec le reste de la société cette tendance à l'estime et aux affections douces et cette foi à la vertu, qui sont le fruit d'un exercice continuel de sentiments élevés. »
Dîner sanglant


Pourquoi ai-je été convié à ce dîner au juste ? Qu'est-ce que je viens faire là ? Certes, je fais parti de cette famille, bien à mon regret lorsqu'il est question de certains de ces membres, et j'imagine que lorsque je dis cela, tout le monde comprend à qui je fais allusion. J'avoue ne pas être tenté par l'idée de me mêler une fois encore de cette guerre qui fait rage entre mon oncle, et mon cousin, cela c'est avéré bien assez dangereux la première fois, j'ai d'ailleurs bien de la chance que Lucian n'est rien appris de ma trahison, je ne prendrais pas le risque de me le mettre à nouveau à dos, ma relation avec Isallys, et la leçon qu'il m'a donné étant bien suffisante.. Je crois que je comprends l'énervement qui gagne certaines de mes connaissances au vu de mes agissements. C'est vrai, je joue toujours avec le feu, mais sans cela, ma vie serait bien moins trépidante, et au vu de mon nombre d'année, je ne vois rien d'étonnant à chercher de l'attrait dans n'importe quelle expérience, même les plus dangereuses. De toute façon, nous sommes tous d'accord pour dire que mon cousin ne me tuera pas. Je ne doute pas de lui taper sur les nerfs, mais de là à ce qu'il passe à l'acte, non, tant que je resterais loin d'Isallys, je n'aurais aucun soucis à me faire. Ne croyez pas que je suis un ignorant, j'ai bien conscience qu'il s'agit d'elle à travers ce dîner. Je ne suis peut-être pas au courant de toutes les mascarades de mon oncle, mais tout comme Lucian, je n'ai pas eu besoin que l'on me le dise pour faire le lien, et la vidéo envoyait par Alistair n'a fais que confirmer mes soupçons, d'où mes doutes à ne pas vouloir me rendre à ce dîner. Pourtant, je ne peux pas laisser tomber Lucian, et après les dernières trahisons, je me dois bien d'être à ces côtés au cas où cela dégénérait, ce qui est presque certain.

Est-ce que j'aurais du m'habiller classe pour l'occasion ? Peut-être, mais ce n'est pas dans mes habitudes de faire ce dont je n'ai pas envie, alors un jean, et une chemise noir fera très bien l'affaire. Je serais en décalé avec le reste de ma famille ? Vous n'imaginez pas à quel point cela ne me fait ni chaud, ni froid. La courtoisie aurait sans doute voulu que je n'arrive pas les mains vides, mais encore une fois, je n'en ai rien à foutre. Qu'il me laisse donc à la porte si mon manque de politesse le gêne, je ne m'en porterais que mieux. Quoi ? On pouvait toujours rêver. Je suis assez étonné de voir qu'Alistair nous a donné rendez-vous dans son repère, cela n'est-il pas quelque peu dangereux pour lui, de nous laisser mémoriser le lieu ? Ou peut-être l'est-ce pour nous, de pénétrer dans son lieu de vie, ou tout doit être calculé au millimètre près pour venir à bout de ces deux affreux monstres que nous sommes. C'est bien pour cette raison que je me suis muni d'arme avant de sortir. Je n'ai pas pour habitude de me trimbaler avec ce genre de chose, je préfère me battre avec mes propres atouts, mais contre Alistair, je sais que les choses peuvent vites tourner à mon désavantage, alors vaut mieux être paré à ce battre, plutôt que crever par manque de sécurité. Tu as raison, nous voilà à faire équipe comme au bon vieux temps, espérons cependant que cela ne se retourne pas contre nous, et que tu ne découvres pas ma fâcheuse manie de tourner le dos au gens lorsque je me retourne coincé. Le coup du verre empoisonné m'a suffi, je n'ai pas envie de recommencer une seconde fois.

Je n'ai pas l'occasion de lui répondre, que la porte s'ouvre face à nous, pour nous laisser découvrir un visage plus que familier, celui d'Alistair. Si Lucian n'hésite pas une seconde à entrer, je me demande encore si fuir ne serait pas une meilleure idée. A contre cœur, je finis néanmoins par le suivre. Je l'ai trahi une fois, même plus d'une fois, il serait peut-être temps que j'assume notre lien, et que je le soutiennes comme je le dois.

« Alistair, c'est fou ce que tu m'as manqué »

Ironique bien entendu, je me serais passé de le voir pendant encore de très longue année, à vrai dire, je n'aurais rien eu contre l'idée qu'il est quitté ce monde, comme nous le pensions, et que nous puissions vivre une vie en paix. Cette chasse m'épuisait, et pourtant, je n'étais pas le principal intéressé. Contre toute attente, Alistair nous invite à prendre place dans la salon, plutôt que rester planté là, dans l'entrée, et je n'aurais rien eu contre l'idée qu'il s'arrête ainsi, et qu'il n'en rajoute pas une couche. A vrai dire, je me moque pas mal des menaces, si l'on peut nommer cela ainsi, qu'il envoie à Lucian, je sais qu'il saura ce défendre seul, c'est plutôt le sous-entendu qu'il laisse planer au milieu de la pièce, quand à mes agissements contre Lucian. J'espère pour toi que tu n'as pas l'intention de révéler cela au grand jour, car je n'aurais aucun scrupule à passer à l'attaque le premier, et ta petite protégée ferait une parfaite victime. Tu sais que mes moyens de procéder ne t'ont jamais plus, je crois que d'une certaine manière, c'est pour cette raison que malgré nos malentendus fréquents ces derniers temps, Lucian tenait à ce que je l'accompagne, parce que je ferais un formidable partenaire dans cette mise à mort.

« Quelle belle famille nous formons, j'aurais presque envie d'organiser une cousinade, je suis certain que cela ferait de très belles photos de famille »

© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dîner sanglant   Jeu 19 Mai - 14:19



Dîner sanglant
Lucian, Alistair, John & Arya
Savez-vous de quelle façon réagir lorsque le plan A s’effondre ? Passer au plan B, puis au plan C si ce dernier échoue et ainsi de suite. C’est de cette manière que nous parvenons toujours à garder un coup d’avance sur nos ennemis. Il se trouve que notre plan A n’a pas eu l’effet escompté. Beaucoup de Strigoïs ont certes trouvé la mort suite à l’explosion que nous avions soigneusement mis en place avec Alistair, mais pas tous et notamment les principaux intéressés. Fort heureusement, nous avions prévus une seconde alternative au cas où cela se produirait, et cette alternative c’est Isallys. Tu aurais réellement dû périr dans cette explosion Lucian... parce que notre plan B te fera souffrir bien davantage que le plan A. En attendant puisqu’il le faut, je me prépare pour le dîner que nous organisons ce soir afin de recevoir le reste de la petite famille d’Alistair. Je dois reconnaître que cela me fait bien étrange d’y être présente. Après tout, je suis la seule à ne pas faire véritablement partie de la famille. Malgré cela, j’ai pourtant l’impression d’avoir tissé des liens bien plus proches avec Alistair ces dernières années qu’il n’en aura sans doute jamais eu avec le reste de sa famille. Il est un peu comme un père pour moi après tout... et c’est bien à ses côtés que je me tiendrai ce soir. Nous ne serons pas trop de deux contre deux. Quant à Célaïs, j’avoue que je ne sais pas trop dans quel camp la situer. Sans doute sera-t-elle neutre face à tout cela. J’aimerais réellement pouvoir dire que je lui fais confiance, mais lorsqu’on a aimé quelqu’un, les sentiments qui peuvent alors entrer en compte sont parfois imprévisibles.

Alistair me tend une télécommande, me préconisant de m’en servir dès l’instant où Lucian menacera ma vie. Je remarque les brûlures sur la peau d’Alistair, sans doute suite aux pièges en argent disposés tout autour d’Isallys.


- Aucun problème. Mais la prochaine fois, laisse moi m’occuper de tout ce qui est en argent dans cette pièce. Tu vas devoir cacher ça. Je n’en parlerai pas à Célaïs.

Je dépose une main sur son épaule et lui adresse un sourire amical et rempli d’affection. Je sais que la famille d’Alistair est particulièrement difficile à gérer pour ce dernier. Après tout, Alistair ne tue que par nécessité afin d’essayer de nous offrir un monde meilleur, alors savoir que ceux de sa propre famille sont devenus des monstres et devoir les éliminer, je n’ose même pas imaginer être à sa place. Quoi qu’il se passe ce soir, je te promets de me montrer à la hauteur, peu importe les circonstances.

J’enfile une robe de soirée rouge pour l’occasion et j’assortis le tout à de jolis escarpins noirs et me voilà fin prête. Je laisse retomber mes cheveux le long de mes épaules, étant donné qu’ils ne sont pas bien longs ils ne me demandent plus beaucoup d’entretien. Avec les perruques c’est une autre histoire, mais Lucian connaît déjà mon véritable visage alors je ne vais pas risquer de compromettre une autre de mes identités avec lui.

La soirée commence, le voilà entrer en premier sans même saluer Alistair je le vois avancer directement vers moi afin de me tendre une bouteille... précisant qu’il s’agit de sang royal. Mon sang se met à bouillir à l’intérieur de moi. A quelle famille royale ce monstre a-t-il osé s’en prendre ?... A-t-il tout découvert à mon sujet ? Je l’entends prononcer les les noms Lazar et Zeklos. Fais le malin, tu ne riras pas longtemps. Je n’ai pas l’intention cependant d’avoir déjà recours à mon pouvoir sur lui même si l’envie ne m’en manque pas. Le fait qu’il ignore encore ce dont je suis capable pourrait sans doute me sauver la vie au cours de cette soirée si les choses en viennent à s’envenimer. J’attrape la bouteille qu’il me tend et lui adresse un sourire qui ne se veut absolument pas sincère.


- Ce doit être légèrement frustrant de savoir que quelqu’un comme moi ait pu réussir à te berner en te regardant droit dans les yeux. Quelque chose me dit que tu finiras vite par en prendre l’habitude. Tu me pardonneras de ne pas faire honneur à ton présent, je n’ai pas très soif ce soir.

John entre à son tour, tandis que j’écoute la remarque d’Alistair à son sujet. Un sourire amusé vient se dessinner sur le coin de mes lèvres tandis que j’entends le sous-entendu qu’il fait à John. C’est complètement fou de sa part d’avoir accepté une telle invitation. Mais la refuser aurait également sans doute attiré la méfiance de son cousin, alors quoi qu’il arrive, le voilà bien coincé. Je suis certaine que ce dernier ne tardera pas à se sentir mal à l’aise au cours de cette soirée, et je vais l’y aider avec joie. Nous nous dirigeons vers le salon où tout le monde commence à prendre place. Une belle table rectangulaire avec d’un côté Lucian et John, et de l’autre Alistair et moi, Célaïs se trouvant en bout de table, entre Alistair et Lucian. Les premiers commencent à remplir leur verre avec la bouteille de Lucian, tandis que j’en utilise une autre déjà posée sur la table contenant du sang d’humains prélevée sur ces derniers sans les tuer. Me trouvant face à John, j’écoute la remarque de ce dernier avec attention lorsqu’il se met à parler de la belle famille qu’ils forment tous. D’un air tout à fait innocent, je prends la parole à mon tour.

- Il est vrai que votre famille semble particulièrement soudée malgré les épreuves. J’en suis admirative. Lucian n’a pourtant pas l’air d’être quelqu’un à facilement accorder sa confiance d’après ce que j’ai pu en voir l’autre jour. Qui aurait cru qu’après avoir livré ton cousin à Alistair il y a 300 ans ainsi que toutes les informations le concernant il aurait fini par te pardonner et même combattre à tes côtés. Je bois à votre union indéfectible.

J’avale une gorgée de mon verre, observant tour à tour les deux cousins qui se font face. Oups, on dirait bien que l’un des deux n’était pas au courant de cette petite mascarade jouée par son cousin. Voilà qui donnera le ton de cette soirée. Vous pensiez que les choses se joueraient à deux contre deux ? Ne rêvez pas, nous ne vous laisserons pas ce privilège. Ce soir vous serez seul, chacun pour soi. Il est temps de faire face à vos actions et vos trahisons.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dîner sanglant   Jeu 19 Mai - 15:20



   
   Dîner sanglant
   Alistair, Arya, Celaïs, John

U
n dîner en famille, voilà qui n’annonce absolument rien de bon, surtout lorsqu’Alistair en est l’investigateur. Véritable repas ou massacre ? A moins avis nous n’échapperons pas aux effusions de sang ce soir. Pourquoi est-ce que je m’y rends alors que je sais à 99% qu’il s’agit d’un piège ? Parce que je suis curieux, mais aussi parce que j’ai prévu le coup pour nous sortir de là au cas où les choses tourneraient véritablement mal. Je me suis déjà fait avoir une fois par les mauvais plans d’Arya et Alistair et j’apprends toujours de mes erreurs. Ce soir je vous assure que John et moi ressortirons indemne, mais le but est aussi de repartir d’ici avec Isallys vivante, puisque ce sont eux qui la retiennent.

J’ignore si John a mijoté un petit quelque chose de son côté, en général les plans de secours c’est bien plus mon domaine, mais je compte sur lui pour ajouter un peu de piquant à cette soirée. Nous voilà arrivé devant la porte, c’est le moment où jamais pour changer d’avis, mais tout le monde sait que ce n’est pas mon genre de me défiler, surtout pas devant Alistair. La porte s’ouvre et j’entre sans lui adresser le moindre geste ou parole, me dirigeant directement vers la diabolique Arya pour lui faire part de mon présent. Du sang royal spécialement pompé pour cette soirée si particulière. Comme prévu la situation est déjà quelques peu tendue et pourtant nous gardons tous ce sourire bien hypocrite sur le visage. Je crois que nous ne pourrions pas faire plus étranges comme repas familial.

Comme je peux le constater, les mots d’Alistair sont toujours remplis de soutien et d’encouragement à mon égard, c’est ironique bien entendu. Tu penses me couper la gorge ce soir ? Je te promets que tu n’oseras pas faire couler la moindre goutte de mon sang, ni celui de John. Je garde le sourire malgré cette réplique acerbe, à vrai ce qui m’interroge le plus sont les paroles qu’Alistair porte à l’égard de John, mais c’est un sujet que j’aborderais avec mon cousin plus tard, pour l’heure je suis déjà en train d’échanger d’agréables paroles avec la petite protégée d’Alistair. Comme je le vois la petite suit les traces du père vers ce que j’appelle une longue descente aux enfers. Tu penses être invincible en ayant choisi Alistair comme allié ?  Je te prouverais que c’est justement ce choix qui causera ta perte.

- Il y a là beaucoup de prétention dans la bouche d’une si fragile enfant. Sache que pendant que ton nombre d’ennemis augmente, mon armée continue de se forger et tes failles se dessinent doucement. Nous reparlerons de cette question d’habitude à nos prochaines rencontres ma chère, car crois-moi il y en aura et elles risquent de te déplaire fortement. Quant à ce présent et bien rassure-toi, je suis sûr qu’Alistair saura l’estimer à sa juste valeur.

Dois-je te rappeler que malgré son camp il s’agit d’un strigoï ? Oh je me doute bien qu’il n’en boira probablement pas, par respect pour toi, mais il n’empêche que s’il le faisait, il ne pourrait que trouver le goût exquis. Il serait temps que tu ouvres les yeux sur ton partenaire, mais crois-moi, ça arrivera tôt ou tard, ce n’est qu’une question de temps. Une fois que les premières piques ont été lancées et reçues, on dirait qu’il est maintenant temps de nous installer autour de la table. Avec ces deux-là je guette le moindre piège, je surveille aussi Celaïs car c’est elle qui sera le plus à même de me révéler une de leur faille s’il y en a. Evidemment les places que nous prenons autour de la table se font naturellement. Celle qui devrait le plus se méfier est Arya, après tout elle se retrouve en face de John et on connaît tous son penchant pour les femmes et pour le coup ça ne me dérangerait pas de le voir prendre de force le corps ce celle-ci, surtout sous les yeux d’Alistair. Quelles sombres pensées qui me traversent l’esprit... Vous voyez comme vos présences font ressentir cette mauvaise part de moi ?

A peine sommes-nous installés autour de la table, un verre en main que les premiers sous-entendus commencent. Décidément cette Arya me paraît un peu trop sûre d’elle, mais je saurais la faire redescendre sur Terre, j’ai des plans qui se préparent pour elle et qui ne lui annoncent rien de bon. Néanmoins j’admets être intrigué par ses mots. John, veux-tu bien m’expliquer de quoi cette moroï parle ? Une trahison ? Voilà qui est fort déplaisant à entendre, même après trois cent années écoulées. Je tourne mon visage vers lui, plantant mon regard lourd de sens dans le sien même si je me contente de rester silencieux. Je crois qu’il n’appréciera pas lorsque nous nous retrouverons seuls, mais pour l’heure sachons nous tenir en public. Je ne dis rien, gardant mes pensées et menaces pour moi, je n'entrerai certainement pas dans leur jeu ce soir. A la place je me contente de reporter mon regard en face de moi, autrement dit vers Alistair.

- Puisque nous parlons d’union, il me semble qu’Isallys est le sujet principal de cette rencontre. Ne devrait-elle pas partager ce repas avec nous ?

Autrement dit où est-elle et quand comptes-tu me la rendre ? Nous avons assez joué les faux-semblants, ne penses-tu pas ? A quoi bon nous forcer à prendre ce repas tous ensemble alors que nous souhaitons tous connaître le dénouement de cette soirée ? Si tu veux que je continue de coopérer avec vous, il serait temps que tu me la montres, autrement je n’hésiterais pas à user de mon plan B et de mon plan C. Tu n’es pas le seul à toujours prévoir les événements, j’imagine que c’est un trait de famille.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dîner sanglant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dîner sanglant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Griffe et aura. Combat sanglant...
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)
» Pelage Sanglant [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Repaire d'Arya et Alistair-
Sauter vers: