Partagez | 
 

 [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Mer 2 Mar - 15:24




Pour faciliter le déroulement de l'évéments, un ordre de passage a été tiré, merci de le respecter ! Voici l'ordre : Arya Szelsky, Jessy Barrymore, Lilith Nerwann, Aaron Tomson, Vasilisa Dragomir, Alekseï Ivashkov , Eddard McNorton, Adrian Ivashkov, Aurora Castle, Hailey Underwood, Thomas Mason, Charlène Conta. De la même manière, pour ne pas bloquer les participants, au bout d'une durée de deux jours sans réponse, nous nous autorisons à sauter le tour de l'un des participants, qui bien évidement, pourra répondre au tour suivant.


Grande assemblée - Partie 2



Venir à cette grande assemblée est décidément une superbe idée qu’a eue Aaron. Foutre la merde, voilà bien mon domaine, alors si en plus il y a tout un tas de moroïs royales à venir faire chier, je suis le premier à dire oui et rappliquer. Ça fait trop longtemps que je ne les ai pas emmerdés, à cause de tous ces décès et problèmes qui me sont tombés dessus, j’ai pas vraiment eu la tête à ça, mais ce soir j’ai décidé de mettre de côté mes propres merdes pour en offrir à d’autres. A peine arrivé que je repère déjà ma proie fétiche : Adrian Ivashkov. Allez savoir pourquoi, il a toujours été le numéro un des petits cons à emmerder. Je ne peux m’empêcher de le provoquer, après tout c’est toujours ainsi que notre relation a fonctionné et je suis ravi de voir qu’Adrian n’a rien perdu de son répondant.

- Qui a dit qu’il y avait besoin d’être invité pour venir mettre l’ambiance ? En fait j’aurais dû demander à être payé pour ça, mais bon rassure-toi, je compenserai en te cognant.

Pas sûr que ça te rassure en fait, mais tu me connais suffisamment pour savoir que je mettrais à bien cette menace dès que l’occasion se présentera. C’était sans compter sur madame la dhampir qui ramène ses jolies fesses vers nous, sa main sur mon dossier, son visage au-dessus du mien, elle nous demande s’il y a un problème entre nous et si elle n’aurait pas un cul à botter. J’imagine que c’est à Adrian qu’elle pose la question évidemment. Je n’ai pas le temps de répliquer qu’Aaron se ramène et prend la parole à ma place. Je n’ai rien contre l’idée que tu viennes me défendre mon pote, mais je n’ai pas envie que cette dhampir pense que je ne saurais pas m’occuper d’elle tout seul. Malheureusement encore une fois on me devance dans la prise de parole, Adrian demandant à sa dhampir de se débarrasser de nous alors qu’il commence à s’éloigner. Hors de questions que tu te barres de là mon gars.

- Hé où tu vas comme ça Ivashkov ? J'en ai pas fini avec toi.

Je me relève de ma chaise, commençant à faire un pas en avant pour le rejoindre mais c’est sans compter sur la dhampir qui nous barre la route à Aaron et moi-même. Si lui semble ravi de pouvoir s’occuper d’elle, moi je suis assez déçu de ne pas pouvoir m’occuper de ma proie comme je l’entends à cause de cette femme. Je retire sa main qu’elle est venue poser sur mon épaule pour m’arrêter, plongeant mon regard dans le sien et croyez-moi il n’a rien d’amical.

- Ecoute beauté, on va faire un truc, si tu survis à mon pote je me chargerai moi-même de toi, mais ça m’étonnerait que tu réussisses à avoir le dessus avec lui et moi j’ai quelques comptes à régler avec ton moroï, alors chacun ses emmerdes,  occupe-toi d’abord des tiennes avant de vouloir jouer les héros.

Je m’apprête à les quitter sur ces bonnes paroles, lorsqu’un énorme boom retentit. C’est quoi ce bordel ? Une explosion ça je le sais, mais où est-ce que ça se passe et pourquoi ? Ou plutôt, qui a été visé ? Car visiblement ce n’est pas nous. Quoi que, quand la salle se met à trembler, je me pose la question en fait. Bordel je pige rien à ce qu’il se passe ici, mais j’ai la mauvaise sensation que la salle risque de s’écrouler sur nous d’un moment à l’autre, sans compter sur tous ces putains de chandeliers qui tanguent et commencent à céder pour venir s'écrouler sur les gens... Merde. Je relève la tête vers le plafond pour constater qu’il y en a un juste au-dessus de nos têtes qui tremble un peu trop à mon goût. Fais chier. Traitez-moi de grand connard si vous voulez, mais mon instinct a toujours été de protéger les miens et d’emmerder les autres, alors c’est ce que je fais.

Je pousse la dhampir contre la chaise où j’étais assis au cas où elle aurait encore l’idée de nous empêcher de partir et je me jette sur Aaron juste à temps, nous sortant du viseur du chandelier qui s’écroule juste derrière nous. Bordel on l’a échappé belle tous les deux. On se retrouve tous les deux par terre, moi au-dessus de lui et quand je constate qu’il n’a rien, je ne perds pas de temps à me relever. J’espère que t’as bien profité de ce rapprochement mon pote parce que ça ne risque pas de se reproduire de sitôt. Je regarde autour de moi, on peut dire qu’il y a de sacrés dégâts, mais le pire c’est probablement le corps de la dhampir qui gît par terre. Je pourrais tenter de lui venir en aide, mais comme je vous l’ai dit, en dehors des miens les autres je m’en fous complètement. Alors je me contente simplement de me retourner vers Aaron qui s’est relevé et lui glisse ces quelques mots.

- On se casse de là.

Code par Slana

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Mer 2 Mar - 22:42



Grande Assemblée

Pourquoi faire une réunion en dehors d’un périmètre sécurisé ? Encore plus en nous donnant l’adresse si longtemps à l’avance ? Ca augmentait les risques de fuite… Mais je n’avais pas à demander pourquoi, juste à obéir, j’espérais juste que ça ne mettrait pas Adrian en danger. Je n’avais beau être sa gardienne que depuis peu, je ne tenais pas à ce qu’il meurt. On se retrouve en route pour cet endroit qui me déclenche des frissons d’appréhension quand il prend la parole pour m’assurer que sa présence ne sera qu’une formalité. Peut-être as-tu raison, peut-être pas. Je ne suis pas certaine qu’on te laissera rester en dehors du conflit. Comme tu l’as dis, on parle de ta tante, on te demande forcément ton avis… Mais je me tais, on verra bien assez vite si j’ai raison ou tord.

En quelques instants, nous passons du tout au tout. De la voiture à la salle, des conversations debout jusqu’à une table pour lui et le fond de la salle pour moi… Sauf que ma position ne m’empêche pas de remarquer qu’il se fait quelque peu chahuté par un petit imbécile. J’aurais pu tenter de répondre au discours de la Reine, mais je sais très bien que l’avis des Dhampirs n’est pas demandé alors autant faire mon job... Et aller botter quelques culs. Sauf qu’on interprète mes propos d’une toute autre façon d’après la voix que j’entends, je relève les yeux sur cet homme, qui me dit qu’il souhaiterait que je m’occupe de ses fesses… Occupes-toi de les satisfaire toi-même mon gars, je ne compte pas te torcher le cul à ta place. Il se rapproche un peu plus en commençant à me menacer. Oh réellement mon gars ?

« Direct les mots d’amours avant le premier rencard ? T’as décidément tout pour séduire une femme toi. »

J’adore chercher des noises, tu le comprendras bien vite, encore plus avec les emmerdeurs. Un jour, ça me retombera sur le coin du museau mais je m’en fous totalement. Je vis ma vie selon mes principes, on m’a déjà bouffé une grande partie de mon existence, maintenant je vis pour moi, à cent à l’heure, peu importe le temps qu’il me reste à vivre…
Je l’analyse du regard un instant. Il a l’air légèrement malsain mais face à mon monstre ? Il peut encore apprendre deux ou trois trucs. Je ne sais pas si je saurais le gérer mais je sais comment faire avec ce genre d’hommes. Première chose… Ne jamais montrer aucune hésitation. Avec un large sourire, je me rapproche un peu plus de lui avant de continuer sur un ton chuchotant. Penses-tu avoir réussi à me séduire mon gars ? Je vais vite te détromper…

« Est-ce que le gentil monsieur a une petite amie ? »

J’attends qu’il me réponde par la négative avant d’agrandir un peu plus mon sourire. Et maintenant petit Moroi, à quoi penses-tu ? Crois-tu que ce soit dans la poche ? Tu te trompes tellement…

« Dommage alors, tu viens de perdre le seul moyen de m’attirer dans ta couche. Je serais bien intéressée par elle que je ne le serais jamais par toi. »

Penses-tu maintenant que je suis homosexuelle ? Tu n’aurais pas si tord… Je l’ai pensé également, quand seul Morganna a su faire renaître le désir dans mon cœur. Mais ensuite il y a eu mon monstre et John… J’ai appris que je pouvais désirer également les hommes, sans arrêter de les haïr en même temps, mais je peux les désirer… Ce n’est pourtant pas le genre d’informations que je partagerais avec toi. Je t’ai offert une réponse, tu ne m’intéresses plus maintenant, finis de jouer.
Je me redresse, tournant mon regard vers Adrian quand celui-ci me demande gentiment d’escorter ses vils compagnons loin de lui… Avec grand plaisir. Quand le Moroï, le « pote » fait mine de bouger, je me dresse sur son chemin. Apparemment, monsieur n’apprécie pas vu la lueur de psychopathe dans son regard. Calme mon grand, ce n’est pas ça qui me retiendra. Ni tes propos d’ailleurs. Tu penses que je veux jouer au héros ? Tu as à la fois tord et raison… Je fais mon devoir et je protège quelqu’un qui le mérite… Contrairement à toi apparemment. Je m’apprête à lui donner du commentaire bien salé quand une explosion retentit. Immédiatement, mon regard se tourne vers le lieu où est parti Adrian, j’ai un peu de mal à le trouver, surtout quand tout le monde commence à chanceler… On dirait que personne n’est très stable sur ses appuis… Et bizarrement les miens ne sont pas également. Ou plutôt, ils sont perturbés par le petit Moroï, le casse-bonbon qui m’a repoussé. Est-ce le temps de dire connard ? Visiblement pas. Je relève la tête à temps pour voir un éclat de lumière attirer mon regard puis plus rien, si ce n’est le noir et une douleur sourde dans tout mon corps… Et ensuite, je n’entends et ne vois vraiment plus rien. Je suis déconnectée de la réalité, déconnectée de la douleur, je ne sens plus rien et je ne pense plus à rien non plus… Je me laisse dériver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Ven 4 Mar - 19:24


 
Moroïs & Dhampirs

 
Grande Assemblée

 
 

 
L'idée de nous rendre à cette fête est-elle bonne ? Je l'ignore, mais j'ai bien l'intention de venir mettre mon grain de sable dans ces festivités, et cela commence dès mon entrée. Je trouve en peu de temps le stock de toutes les bouteilles d'alcool, et c'est une véritable plaisir pour moi de faire un parfait mélange entre eux. Je n'ai aucun doute sur mes compétences. Le prochain qui touchera à ces bouteilles ne finira guerre dans un bon état, à moins d'être immunisé, mais même là, je doute que l'on puisse mettre un pied devant l'autre après un tel mélange. Et bien, me faut maintenant trouver une nouvelle occupation, et lorsque je vois cette Dhampir venir emmerder mon pote, je ne peux m'empêcher d'intervenir. J'ignore si c'est à Jessy que tu t'adresses, mais si lui n'est pas très tenté par cette idée, je ne vois aucun inconvénient à ce que tu viennes me botter le cul, et je te le fais bien comprendre à travers mes mots. Ne trouves-tu pas ma proposition alléchante ? Allez quoi, tu n'auras pas l'occasion de te faire draguer par un aussi bel homme que moi tous les jours.  

« A quoi bon perdre notre temps, nous cherchons tous les deux la même chose, sautons l'étapes des présentations, et allons directement à l'essentiel »

Tu ne crois pas ? Pourquoi diable me demandes-tu si j'ai une petite amie ? En quoi cela t'intéresse ? Je t'offre l'occasion de passer une nuit d'enfer à mes côtés, et tout ce qui t'intéresse, c'est de savoir si j'ai une petite amie ? Franchement, nous n'avons pas les même priorité. Apparemment, mon temps de réponse, sans doute trop long, lui offre la réponse, et je comprends mieux une fois c'est explication donné. Comme cela, tu aimes les femmes ? Je comprends mieux ton problème avec moi, mais dans ce cas, je pourrais avoir une autre offre à te faire. Je m'approche d'elle, venant murmurer mes prochains mots à son oreille.

« Je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'une femme se joigne à nous »

Au contraire, plus vous serez nombreuse, et plus je serais heureux, tu peux aussi rajouter autant d'homme que tu le souhaites, je ne vois pas de problème à cela non plus. Si tu as une préférence pour les femmes, j'en ai moi-même une pour les hommes, nous n'avons rien pour être ensemble en apparence, mais nous pouvons toujours trouver des compromis pour que cette soirée soit la meilleure de notre vie, autant pour toi, que pour moi. Fuyons cet ennui, et allons-nous enfermer je ne sais où, où bon te plaira, l'arrière de cette bâtisse me convient particulièrement. Mais nous sommes interrompu par le moroï que tu protèges, qui tente de filer à l'anglaise. Vraiment ? Si Jessy tenait tout particulièrement à s'en prendre à toi, je pensais que c'était parce que tu avais quelque chose de particulier, mais tu m'as l'air d'un faible qui ne vaut rien. Jessy s'apprête à le suivre, mais ma charmante Dhampir se met en travers de notre route. Ces paroles me plaisent plutôt bien. Il a raison, vient donc te confronter à moi, ma douce, je suis certain que tu ne tiendras pas dix minutes avant de te retrouver en position de faiblesse.

Un énorme bruit retenti, nous arrêtant tous dans nos occupations. La salle tremble pendant quelques instants, et je me demande ce qui a bien pu se passer. Je ne suis pas con, j'ai compris qu'il s'agit d'une explosion, mais elle n'a pas eu lieu dans la pièce, ou nous l'aurions bien plus senti que cela, alors où ? Je n'ai pas à m'en inquiété plus longtemps, je me retrouve projeter en arrière, le corps de Jessy sur le mien, et il me faut un moment pour assimiler ce qui vient de se passer, du fait qu'il vient de me sauver la vie, et du corps de la Dhampir qui repose un peu plus loin. Et bien, nous venions de l'échapper belle. En me rendant compte que Jessy n'a toujours pas bouger, je ne peux m'empêcher une réplique de dérision.

« On dirait que tu seras mon preux chevalier ce soir, qu'est-ce que t'as foutu de ton cheval blanc ? »

Je me redresse après lui, jetant un dernier regard à la Dhampir en très mauvais état. Dommage, cela m'avait l'air d'un très bon coup. Je jette un coup d'œil sur le reste de la salle, d'autres décombres ce sont écroulés, les Dhampirs sont dans toutes leurs agitations. Tu as raisons, nous ferions mieux de décamper d'ici. Je lui tape sur l'épaule. Allons-y avant que le ciel nous tombes sur la tête.

 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Lun 7 Mar - 18:48


Grande assemblée !

Moroïs & Dhampirs


Il était fort embêtant d'arriver en retard lors d'une assemblée. Le couple Ivashkov avait savouré d'un petit moment entre eux, oubliant leur engagement à se rendre à un évènement. Il ignorait de quoi voulait parler la reine, mais son père lui avait demandé de s'y rendre pour lui faire un rapport. C'était donc malheureux de voir que la reine avait déjà parlé lors de leur arrivée. Aleksey n'avait aucune idée de ce qui s'était dit et encore moins la raison de ce regroupement. Se tenant auprès de Selina, ils se firent le plus discret possible, ne voulant pas attirer les regards des autres convives. De toute façon, il fallait mieux agir ainsi que certains viennent les voir et leur pose des questions auxquelles, ni lui ni sa femme ne pourrait répondre. Observant la foule, voir s'il apercevait des visages connus, Selina vint lui murmura à l'oreille :

- Voilà qui est fort ennuyeux, nous ne savons pas de quoi il en retourne, peut-être pourrions-nous trouver quelqu'un qui saurait nous renseigner. Je suis si honteuse que je me demande encore comment je fais pour tenir sur mes jambes.

De suite, Aleksey pensa à Adrian, son cousin. Le cherchant du regard, il le trouva en drôle de compagnie, qu'est-ce qui se passait ? Il pouvait bien remarquer qu'une chose clochait, fort heureusement son cousin semblait s'éloigner. Il ne fallait surtout pas que celui-ci se retrouve en mauvaise posture à ce genre d'assemblée, qu'elle image cela donnerait de la famille, surtout avec lui en retard. Déjà, c'était certain que si la reine avait remarqué son manque de ponctualité, ses parents seraient vite informé et il allait se faire remettre à sa place gentiment.

Tenant le bras de sa femme, il était prêt à aller voir son cousin pour avoir des informations sur la réunion quand d'un coup la salle de fête fut sujette à des secousses. L'instabilité des lieux fit basculer le jeune couple au sol, il échange un regard rapide avec Selina vu qu'ils s'étaient retrouvés séparés dans la chute, puis d'un coup un poteau s'écroula. Tout se passa très vite, Aleksey reçut un morceau du poteau qui s'était détaché en plein visage, le sonnant quelques secondes, il pouvait sentir du sang couler de plusieurs petites blessures, mais il ne s'arrête pas à sa douleur. Se relevant quand tout se retrouva à nouveau calme, il tourna autour de lui, d'autres avaient été blessée, il avait perdu de vue Adrian, mais surtout Selina. La panique commença à l'envahir et il se mit à crier :

- SELINA

Aucune réponse, elle ne devait pas se trouver loin. Finalement, il aperçut une de ses mains et comprit que le reste de son corps se trouvait sous le poteau qui s'était écroulé. Il essaya d'abord seul d'enlever le gros débris, mais il n'était pas assez fort. Aleksey ne pensait plus à rien, sa seule obsession était de pouvoir reprendre Selina dans ses bras. Finalement, on vint à son aide, il n'était plusseul à essayer de soulever le poteau, une personne attrapa Selina pour l'éloigner et ils laissèrent tomber à nouveau le débris. Aleksey sauta au-dessus du poteau à nouveau au sol, et se précipita vers sa femme toujours inconsciente, il s'agenouilla près d'elle, posa ses mains sur son visage, il tremblait de tout son corps.

- Selina, je vous en supplie, ouvrez les yeux.

Il avait beau lui parler, elle ne réagissait pas. Aleksey ne voulait pas la perdre, alors qu'il venait tout juste de la trouver et de la découvrir. Fort heureusement qu'il pouvait voir qu'elle respirait. Ce fut à ce moment-là qu'un de ces gardiens vint à sa rescousse. Il prit tout en charge, portant Selina tandis qu'Aleksey restait à ses côtés, ne pensant même pas un sang de ses blessures qui coulait sur ses vêtements. Quittant la salle de fête, son gardien voulait surtout l'éloigner du danger et aussi les emmener tous les deux à un endroit où ils pourraient être soignés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Mar 8 Mar - 22:27






Event Moroï et Dhampir
“Grande Assemblée ”

- Je n'irai pas te dis-je !

C'était ce qu'on avait entendu de l'autre bout de la propriété des McNorton. Et c'était, comme de bien entendu, notre très cher Eddard McNorton. Car il fallait le dire, Eddard ne voyait vraiment pas l'intérêt de se rendre à une Assemblée de Moroïs et de Dhampirs où chacun feinterait d'avoir écouté son voisin. Et puis là bas, il allait y faire quoi concrètement ? Il ne connaissait personne et puis avec sa mauvaise volonté affichée à l'ordre du jour, il ne l'ouvrirait pas de toutes façons. Et puis, quoi qu'il s'y dise, que les gens votent pour ou contre ce stupide décret suicidaire, l'âge des diplômes passerait à seize ans. Fin de l'histoire, d"but d'une nouvelle. Ha oui tiens d'ailleurs, il fallait en parler de ce décret à la noix ! Seize ans... Tatiana avait-elle perdu la tête ou était-elle seulement stupide ? Ce décret était d'un ridicule criant. Eddard aimait pas les gosses, certes. Il les trouvaient chiants, et à n'importe quel âge/ Mais ce n'était pas pour autant une raison valable de les conduire à l'échafaud. C'était clairement, purement, totalement, un truc en -ment, du suicide, pour les Dhampirs autant que pour les Moroïs. Et bien oui, si le Dhampir se faisait mettre hors de course, le Strigoï ne s'en irait pas de façon tout à fait satisfaite, le sourire aux lèvres "halala, j'ai gagné ma journée moi" en laissant le Moroï continuer gentiment son chemin. Non non non ! Ce n'est pas comme ça que ça se passe ici ! Il jetterait son dévolu sur le Moroï et ce serait la mort et/ou la transformation assurée. Fin de l'histoire, début d'une nouvelle. Et cela montrait encore une fois que la communauté Moroï fonçait droit dans un mur... C'était très certainement le truc le plus ridicule qu'Eddard n'avait jamais entendu. Et pour vous donner un ordre d'idée : il côtoyait des adolescents toute la journée.

- C'est...ridicule. Mais bon, j'avais oublié une chose, tu es tout puissante. Tu veux peut être que je te rapporte un souvenir ?

Dit-il en faussant les offusqués. Il jeta sa veste sur ses épaules et attrapa les clefs sur le meuble de l'entrée. En démarrant la voiture il se rendit compte qu'il n'était pas en avance. Loin de là même. Tant pis, de toute façon il n'avait pas envie d'y aller, alors à quoi bon être en avance ? Il écrasa tout de même l'accélérateur, faisant des pieds de nez aux limitations de vitesse en vigueur tout le long de son parcours. Il était bien pressé pour quelqu'un qui n'avait pas envie d'y aller. Il arriva dans le centre ville de Missoula. Haha et bien grand père...tu vas où maintenant ? Et bien oui gros malin, tu sais pas hein ! "Bon ce n'est pas grave, je vais rentrer à la maison" Haha...no way papy. Et puis, miraculeusement -cette énorme blague- Eddard revit le fascicule sur le buffet du salon "Grande Assemblée, le xx/xx/xx à xx:xx , salle des fêtes de Missoula" dommage grand père...tu pourras peut être t'esquiver une prochaine fois ! Il arriva donc sur les lieux et gara sa voiture un peu à l'écart, là où les places restaient. Enfin, où il restait des places. Parce qu'une place ça reste à sa place...ouh c'est plus trop clair mon histoire...bref, il marcha quelques minutes -deux pour être précise- puis entra dans la salle de fête. Lui qui s'était imaginé quelque chose de courtois tomba des nues. C'était une cohue pas possible. C'était presque drôle plus que cela n'était dérangeant en fin de compte. Il aperçut Aleksey Ivashkov. Il tourna la tête "Non...non...non non non tu ne me vois pas je suis transparent, un nija, je me faufile parmi les gens pour pas que tu me voie...oui c'est parfait, continue de tourner la tête...s'iiiiiil te plaît, oui parfait tu discutes avec quelqu'un ! Bon dieu qu'est ce que tu me facilites la tâche mon petit Ivashkov !" Et il vit Lilith. Bon certes elle était en pleine conversation mais Eddard n'était pas un as dans l'art de l'étiquette. Ou parfois si. Enfin il ne savait plus trop mais là il avait oublié. Il s'approcha d'elle et lui posa la main sur son épaule.

- Salut Li' ! Dis donc je pensais pas te trouver ici ! Depuis quand est ce que tu...

Et puis ce fut le chaos. Encore plus qu'avant. Comme cela avait eu lieu presque un an auparavant, Eddard entendit le bruit des explosions, des gens crier des noms ou simplement des onomatopées. Il entendit aussi des choses tomber, du bois, des gravas. Eddard perdit un peu le fil de ses pensée quand il vit ce qui se déroulait sous ses yeux. Il savait les réunions animées, mais de là à ce qu'elles soient mortelles -dans tous les sens du terme- il ne s'y attendait pas le moins du monde. Mais on lui avait appris que lorsqu'il était encore debout et que d'autres étaient à terre, bien qu'il soit Moroï il se devait d'aider les gens. Ce n'était en fait, même pas un enseignement, mais une leçon universelle. Cela coulait de source, il n'y avait pas à triturer. Eddard, qui avait reçu un morceau de poutre sur le bras, le poussa, se frotta le bras. Oh, une méchante égratignure mais rien de bien plus conséquent. De la poussière et du plâtre avait envahit son système respiratoire ce qui le fit tousser à s'en détacher les poumons. Mais tant pis, il était encore debout. Contrairement à Lilith. Il lui enleva les gravas qui la recouvrait, lui jeta un dernier regard puis s'éloigna, faisant un rapide état des lieux. Il en pouvait pas faire grand chose, à sa grande déception. Il pria donc pour que quelqu'un la trouve et puisse, contrairement à lui, la soigner. Il vit une sortie dans le fond de la salle qui avait été obstruée. Il s'y dirigea et, merci le pouvoir de la terre, réussit à déplacer plus facilement les poutres tombées devant. Il ne lui restait donc plus que des morceaux de plâtre à enlever. Pfff...il n'aurait jamais dû venir.  

par humdrum sur ninetofive





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Ven 11 Mar - 11:26





Grande assemblée
Moroïs & Dhampirs

Pourquoi fallait-il que Jessy ce soit invité à la cérémonie ? Pensait-il sincèrement que sa présence était utile ? J'étais persuadé que ma tante n'avait aucune envie de le voir ici, et moi non plus, alors pourquoi perdre ton temps à venir là. Tout au plus, nous n'avons pas besoin de ton avis pour faire avancer cette discussion, nous savons tous déjà que tu aimes cogner sur n'importe qui, et qu'un jour, tu finiras enfermé pour cela. J'apprécierais l'idée qu'on t'enferme sous peu, et qu'on ne te relâche jamais, au moins, cela me ferait un peu d'air, et je n'aurais plus à supporter ta présence, qui, avouons-le, ne m'intéresse pas des masses. J'étais du genre à mettre en évidence mes atouts, toujours à les mettre en avant face à de jolie femme, mais lui.. Non, lui n'était rien d'autre qu'un crétin fini, je ne pouvais pas dire mieux. A croire que je n'avais toujours pas digérer le sale coup qu'il m'avait fais avec Ahélie. Peut-être que je ne serais tout de même plus avec elle aujourd'hui, mais tout de même, ce n'était pas une raison pour jouer au con, comme il l'avait fais, mais je ne m'étais pas encore venger de lui, pas autant que je le voudrais, et je n'avais pas dis mon dernier mot.

Je suis bien heureux de voir Lilith arriver, et me sauver la mise, car je ne l'aurais sans doute pas supporté seul. Je ne tarde pas à déguerpir de là, d'ailleurs. Je n'ai aucune envie de continuer à entendre cette discussion, ni celle de Jessy, ni celle de son pote à la noix. Vraiment, tu avais le chic pour te faire des amis aussi con que toi, Jessy. Je les laisse derrière moi, ne m'arrêtant même pas lorsque Jessy m'interpelle, je sais parfaitement que Lilith les arrêtera, et les retiendra un petit moment, et je comprend qu'elle y parvient lorsque je n'entends personne sur mes talons. J'aurais le temps de te remercier pour cela plus tard, pour l'instant, j'ai bien l'intention de boire un coup, et d'oublier cette étrange discussion, qui n'a pas le moins changer ma vie. A quoi servait-elle ? A rien, mais c'était le genre de chose qui décrivait bien Jessy, il faisait tout un tas de chose qui ne servait à rien. Je me sers un verre, le porte à mes lèvres dans l'intention d'en boire plusieurs gorgée, peut-être même cul sec pour ce premier verre, mais je suis interrompu par une énorme explosion, qui atteint toute la salle.

Mon premier réflexe est de jeté un regard à ma tante, mais elle va bien, ces gardiens sont déjà autour d'elle, pour l'évacuer. Je n'ai rien à craindre pour elle, elle est bien entouré, et ces gardiens ne prendront pas le moindre risque de la mettre en danger. Je pose ensuite mon regard sur l'endroit où se trouvait Lilith, pour la trouver dans une situation plutôt catastrophique. Bordel, non ! Elle se trouvait là-bas par ma faute, c'est à cause de moi qu'elle a pris ce risque, je ne peux pas la laisser mourir là, sans rien faire. Je sens quelqu'un attraper mon bras, mais je n'écoute pas ces propos, je le force à me lâcher, et je me précipite jusqu'à Lilith, m'agenouillant à ces côtés. Je dégage les décombres qui cachent son corps, pour découvrir qu'elle est gravement blessé. Qu'est-ce que je suis censé faire ? Si j'attends que des gardiens viennent à son secours, elle sera morte avant que l'on sorte son corps de là, et je ne peux pas laisser une telle chose arriver.

« Tu ne perdras pas la vie ce soir.. »

Je pose mes mains sur son corps. Je m'étais exercé des centaines de fois au côté de Lissa, cela n'avait jamais donné un résultat très concluant, mais je savais comment faire, je savais comment cela fonctionnait, j'étais capable de le faire, non ? Je n'ai pas le choix de toute façon, il faut que je lui vienne en aide. Je suis bien heureux de ne pas avoir eu le temps de boire ce verre, j'aurais été bien incapable de faire appelle à ma magie après cela, mais puisque je n'ai bu aucun verre, et que je n'ai pas eu l'occasion d'allumer la moindre clope depuis que je suis là, je n'ai aucun mal à faire appel à ma magie. Je ferme les yeux, me concentrant d'avantage sur le résultat que j'escompte avoir après cela. Je ne sais pas si visualiser le corps de Lilith sans ces blessures sera très utile, mais je le fais tout de même, on ne sait jamais, je ne perds rien à essayer. Je ne sais pas ce qu'il se passe, je ne veux pas ouvrir les yeux, je sens que l'on essaie de m'entraîner loin du corps, mais je résiste, continuant à faire appel à ma magie pour soigner ces blessures, et lorsque j'ouvre les yeux, j'ai la surprise de voir que je suis parvenu à le faire, que les blessures les plus graves sont en train de cicatriser, et que les plus minimes ont déjà disparus. Est-ce réellement moi qui a fais ça, ou est-ce que Lissa, que j'avais aperçu un peu plus tôt m'est venu en aide. Je la cherche du regard, mais ne l'aperçois nul part. Je n'ai pas vraiment le temps de réfléchir davantage, la tête me tourne, je me sens faible, et j'ai soudain l'impression que je ne vais pas tarder à tourner de l'œil.

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   Lun 14 Mar - 19:25

Grande Assemblée
Event Moroï & Dhampirs

Ils passent avant tout



- Je veux pas... J'ai pas envie de me lever...

Avait-elle dit en grougroulant lorsque son réveil avait sonné. Elle n'aurait jamais dû boire autant la veille au soir. Mais aussi, elle fêtait...elle fêtait quoi d'ailleurs ? Non...non ce n'était pas possible ! Hailey se souvenait toujours de pourquoi elle faisait la fête. C'était peut être la seule chose qu'elle n'oubliait jamais même si elle finissait ivre morte sur son canapé dans les meilleurs des cas. Elle écrasa sa tête dans son oreiller en grognant. Elle avait pas envie de se tirer du lit. Son stupide chat qui n'avait pas de nom, peut être que la tendance actuelle faisait qu'il s'appelait Trumpy, vint lui lacérer le dos avec ses griffes. Hailey lui lança un coussin à la face. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle avait prit un chat... Mais en tout cas elle semblait regretter ce choix. Elle renfonça sa tête dans son oreiller en grognant de plus belle. Plus jamais, ô grand plus jamais elle ne boirait avant une grande réunion.Grande réu-QUOI ? Et merde elle avait oublié. Erik lui avait demandé d'y aller pour lui. Il en pouvait pas se desister... "encore". Pensait elle avec une pointe de tristesse. Tout en s'habillant en dix-huitième vitesse -Hailey ne fait rien comme tout le monde- elle pensait à son meilleur ami. C'était tellement plus facile quand il n'était pas directeur. Enfin bon, elle n'y pensa que deux secondes puisqu'elle essaya de se remémorer ce qu'Erik lui avait dit pour son opinion. Elle serait son porte parole. Génial...elle qui n'avait aucun charisme ça allait promettre. Et en plus elle était en retard. Alors...il avait dit quoi Erik ? Elle se lista tous les éléments dans le bon ordre tout en essayant de ne pas se prendre les pieds dans ces...

- Putain de chaussettes !

Elle enfila une chaussette de couleur différente sur chaque pied. Tant pis ! Tant pis tant pis ! De toute façon il ne verront pas te pieds. Par contre le chat qui débarqua ce n'était pas prévu...Tu n'étais pas censé répondre au nom de Trumpy toi ? Boaf...chaussette ça te va bien aussi. Hailey courut encore une fois dans les escaliers et se dirigea vers la salle des fêtes. C'est pas un peu spécial de faire ça là ? Dans le sens où c'est un peu un lieu exposé... C'est même stupide... Certes il y aura des gardiens mais bon tout de même...ils n'avaient pas mis toutes les chances de leur côté ceux qui avaient préparé cela... Bref, Hailey se dit qu'elle n'était pas là pour juger et elle entra en quatrième vitesse. Représenter Erik Badica et arriver en retard...il fallait dire que ça la foutait grave mal. Elle arriva au milieu d'une foule de tête plus ou moins connues. Plus moins connues plutôt. Elle ne savait vraiment pas à qui s'adresser.

- Excusez-moi...où en sommes-nous ?

Pas de réponse. Merci beaucoup... Hailey eut une moue agacée puis reprit son chemin. Elle allait demander à une autre personne qui semblait bien plus agréable quand la salle plongea dans le chaos. Merde ! Mais c'était que ses craintes n'étaient pas totalement infondées même si les chances que cela arrivent avait été minimes. Et bien ils avaient reçu cette chance minime. Une explosion eut lieu et les oreilles d'Hailey sifflèrent. Cela la coupa dans son avancée. Normal. Alors qu'elle se tenait les tempes pour ne pas trop souffrir, un parpaing tomba à deux centimètres d'elle. Merde, il fallait qu'elle fasse attention. Mais elle était debout, et c'était une gardienne. Elle s'ébroua en essayant de faire abstraction du chaos qui régnait. Elle aurait tellement mieux fait de ne pas se lever. Dans tous les cas, elle n'aurait pas donné les paroles de Erik. Elle vit deux Moroïs, un vieux et un jeune accroupis sur quelque chose. Enfin sur quelqu'un vraisemblablement. Le vieux Moroï partir dans une autre direction en laissant le jeune Moroï. Tiens...ce vieux semblait dire quelque chose à Hailey...Non mais on s'en fout ! Hailey se dirigea vers le Moroï. Au pif, elle allait vers lui. Il y avait peut être d'autres gens à aider mais tant pis. Elle se pencha vers lui. Tiens, elle le reconnaissait. Il faisait partie de la famille de Ivashkov...par contre son prénom...aucune foutue idée. Il semblait vouloir aider une Dhampir vraisemblablement inconsciente.

- Laissez-là ! Elle va s'en sortir ! Je vais le faire ! Vous mettez-vous à l'abri !


Le Moroï ne bougea pas. Dieu tout puissant. Il y avait cent douze mille Moroï dans cette foutue salle et il fallait qu'elle tombe sur le seul Moroï qui voulait sauver sa dhampir. Ils passent avant tout... En un sens c'était magnifique. Mais dans un autre c'était tout à fait crétin ! Merde ! Merde merde merde ! Merde ! Hailey comprit que Ivashkov...mais c'est quoi son nom mais enfin !? Erik le lui avait dit plusieurs fois ! Bref elle comprit que...Adrian voilà ! Elle comprit qu'Adrian ne laisserait pas tomber la dhampir. Bon elle se pencha vers elle et la mit sur les côté, elle était évanouie. Il fallait dégager ses voix respiratoires pour ne pas qu'elle s'étouffe.

- Vous comptez faire quoi ? On n'a pas le temps !

Hailey regardait nerveusement sur ses côtés pour voir si personne n'avait besoin d'aide. Elle remplissait enfin un vrai travail de gardienne.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT MOROÏS - DHAMPIRS] Grande Assemblée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [EVENT 2015 | ÈRE GLACIAIRE] Assemblée Spéciale | Libre à tous
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Salle des fêtes-
Sauter vers: