Partagez | 
 

 L'heure est venu [Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: L'heure est venu [Nathaniel]   Mer 3 Fév - 15:48


L'heure est venu
Nathaniel & Chloe

Dans l'échec, tous les hommes finissent par se ressembler. La réussite est le révélateur des natures, et ce qu'elle révèle n'est pas souvent beau.


J'ai attendu. J'ai patienté. J'ai essayé de voir les choses autrement. J'ai essayé de trouver une quelconque raison pour laquelle il aurait pu me mentir, mais j'ai beau retourner le problème sous tous les angles, je ne vois pas de raison suffisante pour qu'il m'ait caché une aussi grosse partie de sa vie. J'ai été sincère avec toi, lorsque tu m'as questionné au sujet de ma disparition, je t'ai raconté ce qu'il s'est passé, malgré ma honte d'avoir été si faible, malgré ma honte de ne pas mettre battu pour toi. J'ai été sincère, mais tu n'as pas su l'être en retour, et c'est sans doute ce qui me blesse le plus. Sans parler de cette femme, à laquelle Peter à fait allusion. Qui est-elle exactement pour toi ? Une connaissance ? Une amie ? Une amante ? La femme que tu aimes ? Après tout, je peux remettre ta parole en cause après ce que je viens d'apprendre. Cela aussi, me blesse, tu n'imagines pas à quel point, savoir que tu vois peut-être une autre femme me donne envie de tout casser. Jamais je ne t'aurais trahi d'une telle façon. Jamais je n'aurais osé te faire cela ! J'attrape mon portable, composant son numéro. Je sais que l'appeler maintenant, n'est sans doute pas une bonne idée, mais j'ai besoin de recevoir des explications, et je ne peux pas attendre plus longtemps. Il décroche à la seconde sonnerie, je lui propose assez froidement de venir me rejoindre à mon appartement, et raccroche sans un mot de plus. Pas de bonjour, pas de au revoir, pas de je t'aime. Je suis trop en colère contre lui pour cela.

Je n'ai pas à attendre bien longtemps, apparemment, il a du se rendre compte que cela était plutôt urgent, tant mieux, ces derniers temps la patience n'était pas vraiment mon fort. Je lui ouvre la porte, et lui tourne immédiatement le dos pour rejoindre le salon de mon appartement, sans prendre vraiment attention pour savoir s'il me suit ou pas. De toute façon, s'il veut savoir pourquoi je l'ai fais venir ici, il s'approchera de lui même.

« Quand comptais-tu me le dire ? »

Demain ? Dans une semaine ? Dans un mois ? Dans un an ? Jamais ? Comptais-tu rester avec moi, et ne jamais m'offrir la vérité sur ta vie ? Pensais-tu réellement pouvoir me le cacher jusqu'à la fin ? Vois-tu de quoi je parle au moins ? L'as-tu compris ? Je me rend compte que je ne t'ai même pas expliqué ce pourquoi je t'ai fais venir, mais à moins que tu ne m'ais encore menti sur autre chose, tu devrais comprendre, non ? Je m'approche de lui, tapant de mon doigts contre sa poitrine à chacun de mes mots. Oui, je suis furax, et il a sans doute du s'en rendre compte, à toi de trouver les bons mots, sinon tu repartiras de cet appartement aussi vite que tu es venu.

« Je pensais que tu avais confiance ? Pourquoi ? Pourquoi ne m'as-tu pas parlé de ton unité ? De Peter ? »

Depuis quand me caches-tu toutes ces choses ? Depuis nos retrouvailles, où était-ce déjà le cas lors de notre rencontre ? Je ne comprends pas pourquoi tu as gardé toutes ces choses pour toi. Pourquoi ne m'en as-tu pas parlé ? Penses-tu que cela aurait changé quelque chose entre nous ? Je me fiche bien de tout ce que tu peux faire, du moment que tu ne me mens pas. J'ai conscience que tu n'es pas irréprochable, personne ne peut l'être. Tu es mon ennemi, cela aussi j'en suis consciente. Je sais bien des choses que j'accepterais pour toi, Nathaniel, mais je refuse que tu me mentes, et que tu me laisses sur la touche. Sais-tu seulement la honte qui c'est emparé de moi lorsque Peter m'a compté toutes ces choses que j'ignorais. Je déteste être à côté de la plaque. Je déteste avoir un train de retard sur mes adversaire, et par ta faute, c'est ce qui c'est passé.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Sam 13 Fév - 17:00


L'heure est venue
Chloe & Nathaniel

Debout devant le dernier strigoï vivant, le seul qui m’intéresse vraiment, je ne le lâche pas des yeux même si de toute façon il ne risque pas d’aller bien loin. Ses mains sont retenues au-dessus de sa tête par des chaines en argent tandis que des pieux sont enfoncés dans plusieurs parties de son corps, l’épaule droite, l’arrière du genou gauche, un dans ces côtes et un autre tout près de son cœur. J’ai placé des électrodes sur son corps, les strigoïs ne peuvent certes pas en mourir, mais ils ressentent très bien ce genre de douleur qui n’a rien de très agréable. Je lui dis que je lui laisse une dernière chance pour me balancer la position de son patron, l’un des noms qui figure sur ma liste. Le strigoï que je détiens n’est pas assez vieux pour en faire partie, alors je lui fais cette proposition, soit il me révèle sa position et je me contente de le tuer maintenant, soit il ne dit rien et je l’envoie à l’unité pour servir de cobaye, là où il finira par mourir dans d’atroces souffrances. Il est grand temps de choisir l’ami. Je m’apprête à enfoncer le pieu près de son cœur un peu plus profondément pour lui dire que c’est maintenant ou jamais, lorsque mon portable se met à sonner. Je jette un coup d’œil dessus et voit le nom de Chloe s’afficher.

- Toi tu ne bouges pas.

Comme s’il pouvait allait bien loin de toute façon. Je décroche rapidement et tombe sur une Chloe pas très enjouée. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre de cette rencontre, je songe un instant qu’elle est peut-être dans sa mauvaise période du mois et que je ferais donc mieux de l’éviter au moins aujourd’hui, mais je ne pense pas ce que soit une bonne idée pour la calmer. Je reporte mon attention sur le strigoï à moitié conscient en face de moi, je ne sais pas si tu es chanceux ou bien l’inverse, mais on dirait que j’en ai fini avec toi.

- Tu as laissé passer ta chance, bienvenue à l’unité, c’est dans cet endroit que tu finiras tes jours et crois-moi tu n’as aucune chance de t’en sortir.

J’envoie un message à la base, leur donnant l’adresse et l’état exact dans lequel le strigoï se trouve. Je lui injecte une forte dose d’argent dans le sang pour le faire perdre conscience, si le gouvernement ne traîne pas trop à le récupérer il ne devrait pas se réveiller avant la fin du trajet. Je remballe mes affaires et passe rapidement chez moi pour me changer avant de rejoindre l’appartement de Chloe. Lorsque je vois l’accueil qu’elle me réserve, je me dis que finalement l’autre strigoï est peut-être plus chanceux que moi d’avoir fini entre les mains du gouvernement que ceux d’une Chloe énervée. J’entre dans son appartement et referme la porte derrière moi avant de la suivre jusqu’au salon, là où elle se décide à me poser cette question ou plutôt me faire un reproche. A vrai dire je ne suis pas sûr de savoir de ce dont elle veut vraiment parler, mais elle ne tarde pas à m’éclairer sur le sujet. Ainsi donc tu as rencontré Peter, voilà qui ne me ravit pas du tout.

- T’a-t-il fait du mal ? Que t’a-t-il dit exactement ?

Voilà les premières choses qui me viennent en tête et m’inquiètent. Peter et moi entretenons toujours une bonne relation pour l'heure, mais s’il ne tient pas à ce qu’elle s’envenime, il ne devrait pas chercher à atteindre Chloe. Quant au fait qu’il lui ait parlé de l’unité, j’admets être assez étonné, en général nous préférons garder le secret. Que t’est-il passé par la tête Peter ? A trop parler tu me mets dans une position inconfortable et je n’aime pas ça. Je me rapproche de Chloe, essayant de la calmer, de lui attraper la main, mais elle semble refuser tout contact avec moi. Tu ne devais pas savoir Chloe. Tu n’as pas besoin de savoir.

- Tu sais très bien que je te fais confiance, il ne s’agit pas de ça. On ne doit rien révéler à personne et ça t’inclut également dedans, ça fait partit du secret confidentiel. Je ne sais pas pourquoi Peter t’en a parlé mais il a commis une erreur.

Je me doute que cette réponse ne lui plaira pas, mais que veux-tu que je te dise Chloe ? Je n’ai pas le droit de te révéler qui je suis vraiment. Peter n’en avait pas le droit non plus. Tu as toujours su que je cachais des secrets, alors pourquoi es-tu tellement étonnée ? Peut-être t’a-t-il dit que nous travaillons dans le but de protéger l’humanité et dans ce cas-là je ne vois pas ce qui pourrait poser au problème, au final nous sommes dans le même camp. Ne laisse pas les mots de Peter t’atteindre, je n’ai pas envie de me disputer avec toi sur ce sujet.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Sam 13 Fév - 18:13


L'heure est venu
Nathaniel & Chloe

Dans l'échec, tous les hommes finissent par se ressembler. La réussite est le révélateur des natures, et ce qu'elle révèle n'est pas souvent beau.


Je ne l'accueille pas de la meilleure des façon, et il doit comprendre en cet instant, que quelque chose ne va pas, s'il ne l'a pas déjà compris plus tôt. Je le laisse cependant entrer, je n'ai pas envie d'avoir une telle conversation avec lui sur mon proche. Mais la porte n'est pas refermé que je lui hurle mes mots au visage. Ma réaction est peut-être disproportionné, mais te rends-tu seulement compte du mal que cela m'a fait d'apprendre que tu me cachais toutes ces choses. Je n'ai jamais douté que tu es des secrets à mon égard, mais à ce point, aussi important, je ne l'avais pas imaginé, je pensais que tu avais tout de même un peu confiance en moi pour me les confier, mais apparemment, je me suis trompé, et de loin.

« Est-ce que tu crois que cela à la moindre importance ? »

Vraiment ? Est-ce que savoir s'il m'a fait du mal t'intéresse vraiment ? Après tout, j'ai bien le droit de me demander si tu tiens réellement à moi après tout ce que je viens d'apprendre. Ne t'étonnes pas que je remettes toutes tes paroles en doute. Est-ce que savoir ce qu'il m'a dit à de l'importance, au fond, c'est la seule chose qui t'intéresse ? Savoir ce qu'il a bien pu me révéler ? Ce qu'il m'a confié, s'il a pu me dire quelque chose que tu aurais souhaité garder pour toi ? Tu me déçois, Nathaniel. Je pensais pouvoir te faire confiance, j'ai mis toute ma vie entre tes mains, et tu n'as pas été capable d'en faire autant, tu n'as pas été capable de me retourner cette confiance, de te livrer à moi, comme j'avais pu le faire avec toi. Je n'ai aucun secret pour toi, et je pensais qu'il en serait de même pour toi.

« Je pensais te connaître, savoir qui tu étais, et aujourd'hui, j'apprends que tu me caches tout de ta vie. Comment je suis censé réagir ? Je ne devrais pas apprendre ce genre de chose d'un autre que toi ! »

En temps normal, j'aurais sans doute compris toute cette histoire selon laquelle tu ne pouvais rien me dire, selon laquelle tu dois garder toutes ces informations pour toi, mais aujourd'hui, je suis bien trop énervé pour comprendre cela. Je ne te demande pas de me révéler tout ce que tu fais dans cette unité, je m'en fiche pas mal, tu es libre de te battre pour une cause que tu crois juste, après tout c'est moi même ce que je fais, alors je ne peux pas t'en priver, tout ce que je souhaite, c'est que tu ne me caches pas toutes ces informations qui te concerne personnellement. Je ne voulais pas savoir la raison pour laquelle tu es inclus dans cette unité, j'aurais seulement souhaité que tu me dises la vérité sur ton travail, que tu me dises les risques que tu étais capable de prendre pour cela. J'aurais aimé que tu me parles de Peter, et que je ne le rencontre pas de cette façon. Peut-être s'agit-il d'une infraction, mais si lui l'a fait, alors tu aurais également pu le faire. Je ne compte pas balancer ces informations à n'importe qui, tu sais parfaitement que même sous la torture, je ne révélerais aucune information qui pourrait te mettre en danger, alors pourquoi ne m'as-tu pas fais confiance.

Avec un soupir de dépit, je me laisse tomber dans mon canapé. Je ne veux pas me disputer avec toi, Nathaniel, mais tu ne me laisses pas le choix. Je prends ma tête entre mes mains. Comment je suis censé prendre toutes ces déclarations que ton ami Peter m'a fait ? Comment je suis censé réagir à l'évocation de cette femme ? Comment je suis censé faire, alors que son but est très clairement de nous séparer ? Comment peux-tu avoir un ami qui ne se réjouit même pas de ton bonheur ? Ne sait-il pas que nous avons été séparé durant des années, et que nous venons juste de nous retrouver ? Que nous sommes plus fort ensemble ? Que je n'accepterais jamais de vivre sans toi ? Cela m'est tout bonnement impossible, même aujourd'hui, même après tout ces mensonges, je ne peux pas imaginer une seconde ce que pourrait être ma vie sans toi. Lui as-tu expliqué tout cela ? Tout ce que nous ressentons l'un pour l'autre ?

« Qui est cette fille ? Il m'a parlé d'une fille.. Tu avais l'air proche d'elle, selon ces paroles.. »

Je crois qu'au fond, c'est ce qui me fait le plus mal. Savoir qu'il y a peut-être une autre femme. Savoir que tu es proche d'elle, mais que tu ne m'as jamais parlé d'elle. Pourquoi ne m'as-tu pas parlé de son existence ? Avais-tu peur de ma réaction ? Je crois qu'elle est pire aujourd'hui, justement parce que j'ignore tout de ta relation avec elle. Je ne suis pas certaine de vouloir en savoir plus à son sujet, je ne suis pas certaine de vouloir savoir exactement ce qu'il se passe entre vous. Est-ce en rapport avec ton travail ? Est-ce pour cela que tu ne m'as pas parlé d'elle, ou est-ce que c'est quelque chose de plus intime qui vous lie, quelque chose qu'il vaut mieux que je ne sache pas. Ressens-tu quelque chose à son égard, ou est-ce que je me fais seulement de mauvais idée ? J'ai peur d'entre les réponses que tu pourrais me faire, pourtant, j'ai besoin de savoir qui est exactement cette fille pour toi, et l'importance qu'elle a à tes yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Ven 19 Fév - 14:09


L'heure est venue
Chloe & Nathaniel

Je ne sais pas ce qui va me tomber dessus en entrant chez Chloe, je sais seulement que je ne risque pas d’apprécier, car au téléphone elle n’avait pas l’air de vouloir me demander de venir parce qu’elle est en manque d’amour. Alors je m’interroge, essayant sur le chemin de trouver où est-ce que j’ai pu fauter, qu’au moins je sache un peu à quoi m’attendre, mais très sincèrement je ne vois pas. Ces derniers temps tout va pour le mieux entre nous, alors je ne sais pas où j’ai pu me tromper. Je me dis que j’ai peut-être oublié une date importante, mais lorsque j’arrive sur les lieux, je constate que c’est pour une toute autre raison. Très franchement j’aurais préféré que l’on se dispute sur bien d’autres sujets plutôt que celui-là. J’ignore pourquoi tu lui as parlé de ça Peter, mais tu as bien merdé et maintenant c’est à moi de rattraper tes erreurs.

- A ton avis Chloe ? Bien sûr que c’est important.

Si Peter t’a fait du mal j’aimerais autant que tu me le dises, que j’aille remettre les choses au clair avec lui. Tu crois que je me fiche de ce qu’il t’arrive ? Je n’aurais pas créé une liste spécialement pour toi si ça avait été le cas. Es-tu au courant que déjà deux de tes bourreaux ont mystérieusement disparu ? A Missoula il n’y a jamais de coïncidence et je n’ai pas de remords sur ce que j’ai pu faire à ces hommes. En s’en prenant à toi ils ont éveillés le strigoï en moi, maintenant ils reposent six pieds sous terre, ou plutôt sous l’océan, mais crois-moi j’ai pris soin de les torturer avant et de leur faire cracher les autres noms. Enfin pour l’heure ce n’est pas vraiment le sujet.

Elle me reproche de lui avoir caché cette part importante de ma vie, pensant finalement ne pas me connaître. Détrompe-toi Chloe, même en ignorant cette part de moi, tu es celle qui me connaît le mieux. Tu n’aurais pas dû apprendre ce genre de chose par un autre que moi, c’est la vérité, mais je reste d’avis que tu n’aurais pas dû les apprendre tout court. On sait tous les deux ce que signifie confidentialité Chloe et ça ne t’inclut pas dedans. Il n’y a que Peter qui sait parce que l’on travaille ensemble, voilà, et Emma à présent mais parce qu’elle m’a piégé et c’est déjà une personne de trop à mon goût. Moins il y a de monde au courant et mieux l’on se porte.

- Tu me connais Chloe, ça ne change rien à qui je suis.

Je prononce ces mots d’un ton calme, à quoi bon s’emporter de toute façon ? Je comprends sa colère, mais je n’ai pas non plus envie d’évoquer un tel sujet avec elle. Que veux-tu savoir exactement Chloe ? En général lorsqu’on commence à poser des questions, il est difficile de s’arrêter et crois-moi, concernant mon unité tu en aurais beaucoup à te poser. Elle s’éloigne de moi, soupirant d’un air las avant de se laisser tomber sur le canapé, cachant sa tête entre ses mains. Je reste là, debout à l’observer en silence, diverses pensées me traversant l’esprit en même temps. J’attends. J’attends simplement qu’elle reprenne la parole, qu’elle se calme ou m’envoie balader, car je n’ai pas envie d’entamer un tel sujet et je crois qu’au fond elle l’a remarqué et c’est ce qui l’agace, mon silence.

C’est là qu’elle reprend la parole pour me poser une question à laquelle je ne m’attendais pas. Qui est cette fille ? Pendant un moment je me demande de qui est-ce que tu parles, mais finalement c’est évident, il s’agit d’Emma. Qui d’autre sinon ? Pourquoi lui as-tu parlé d'elle Peter ? Je ne comprends pas ce que tu cherches à faire, mais je n’aime vraiment pas que tu t’immisces dans mes affaires. Tu penses que je suis proche d’elle ? Disons que c’est une façon de voir les choses. En réalité aujourd’hui encore je ne parviens pas à définir ma relation avec Emma, je ne saurais même pas réellement te dire si elle est bonne ou mauvaise.

- Emma est censée être l’une de mes proies, sauf que je ne l’ai pas tué. Proche n’est pas vraiment le terme que j’aurais employé. Aujourd’hui encore je ne sais toujours pas si nous sommes alliés ou ennemis.

Car le problème avec Emma c’est qu’un jour tout est blanc et le suivant tout est noir. On va s’entraider puis se provoquer et se tirer dessus avant de finalement faire la paix. Mes alliés sont ses ennemis et ses alliés sont les miens. Et pourtant on est encore là, à vouloir se sauver mutuellement tout en sachant parfaitement qu’on finira par se détruire. Oui, ma relation avec Emma est probablement la plus compliquée que j’ai et par moment elle me donne mal à la tête. Je ne sais pas si ma réponse te convient Chloé, au moins tu sais qu’il ne s’agit pas d’une concurrence ou quoi que ce soit. Je la rejoins finalement sur le canapé, m’asseyant à ses côtés, prenant ses mains dans les miennes et plongeant mon regard dans le sien.

- Ce que je fais est dangereux, je ne t’en ai pas parlé d’abord parce que je n’en ai pas l’autorisation, mais surtout parce que je ne veux pas te mettre en danger. Je n’ai pas envie que tu te retrouves impliquée.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Ven 11 Mar - 15:22


L'heure est venu
Nathaniel & Chloe

Dans l'échec, tous les hommes finissent par se ressembler. La réussite est le révélateur des natures, et ce qu'elle révèle n'est pas souvent beau.


Pourquoi crois-tu que cela à une quelconque importance ? Je me fiche bien de tout le mal qu'il aurait pu me faire, cela n'aurait jamais été aussi terrible que d'apprendre que tu me mentais depuis le début. Pas juste depuis que nous nous sommes retrouvés, non, depuis la première fois, depuis notre première histoire, avant même que nous soyons séparés.. Là déjà tu me mentais. Comment est-ce que j'ai pu être aussi bête ? Pourquoi n'as-tu pas eu confiance en moi ? Je pensais que nous étions bien ensemble, que je pouvais compter sur toi.. Mais aujourd'hui, toutes mes certitudes s'effondre, je ne sais plus si je peux avoir confiance en toi, je ne sais plus si je peux croire en tes paroles, ou si tu es juste en train de me raconter un bobard. Te rends-tu compte à quel point je me suis senti conne lorsqu'il c'est pointé devant moi, se présentant comme l'un de tes frères, alors même que j'ignorais son existence ? Tu ne peux pas me cacher toutes ces choses alors que j'ai toujours été honnête face à toi, tu ne peux pas ! Je ne lui réponds pas, à quoi bon, cela ne ferait que davantage m'énerver, et je n'en ai pas besoin.

Comment oses-tu me dire que je te connais ? Comment oses-tu me mentir de la sorte ? Je ne te connais pas, tu ne peux pas prétendre que je te connais, alors que j'ignore tout de la vie que tu mènes, ce n'est pas ce que j'appelle connaître quelqu'un. Tu n'as peut-être pas changé, tu as raison, mais c'est mes bases, mes connaissances de toi, qui ne sont plus les mêmes. Comment je pourrais prétendre te connaître, alors que je serais incapable de dire le métier que tu fais ? Tu te rends compte ? Cela semble être un détail tout à fait banal dans une discussion, mais je ne pourrais même pas répondre, je devrais mentir, par ta faute, parce que tu ne veux pas me raconter toutes ces choses qui te concernent.. Prends-tu conscience que cela me blesse ? Comment réagirais-tu si tu apprenais que je t'avais caché une partie importante de ma vie durant tout ce temps ? Tu deviendrais fou, toi aussi, et à raison. J'ai besoin de savoir, mais ton regard me fait clairement comprendre que tu ne répondras pas à mes questions.

« Tu te trompes.. Cela change tout.. »

Et ne prétends surtout pas que j'ai tord, car tu réagirais de la même manière à ma place. Imagines-toi deux secondes la trahison que j'ai pu ressentir, le nombre de question improbable que j'ai pu me poser, alors que tu n'étais pas là pour me répondre. Et cette femme.. C'est la connaissance de cette femme qui me fait le plus mal, savoir que tu es proche d'elle, qu'elle compte à tes yeux. C'est parce que je ne sais pas ce qu'elle représente à tes yeux, que j'ai aussi mal au fond de moi. Excuse-moi de te paraître aussi jalouse, aussi possessive, mais j'ai besoin de savoir qui elle est pour toi, j'ai besoin de te poser cette question. Emma, c'est donc son prénom ? Je la déteste encore plus de savoir qu'elle a un aussi joli nom. Est-elle jolie ? Je te poserais bien la question, mais elle ne serait sans doute pas approprier, alors je me contente de me taire, et d'attendre que tu répondes à ma question. Tu ne sais pas s'il s'agit d'une alliée, ou d'une ennemie. Comprends-tu que cela me met encore plus en danger ? Que c'est de ce genre de femme, que je dois me méfier ? Je ne peux pas te laisser partir avec cette femme, je refuse que tu partes avec elle, et que tu m'abandonnes. Tu n'as pas été capable de la tuer, cela l'a rend d'autant plus dangereuse. Alec non plus, n'a pas été capable de me tuer lorsqu'il a pris conscience de ma nature, et pour cause, il avait des sentiments à mon égard.

Je préfère ne pas répondre. Je serais sans doute indiscrète voir méchante, à ton égard, comme à celui de cette femme, et cela ne ferait que mettre un peu plus de distance entre nous. Je suis lassée de toute cela, Nathaniel. Pourquoi est-ce que c'est toujours aussi compliqué ? Pourquoi ne pourrions-nous pas vivre une vie ensemble, ou nous ne ferrions que nous aimer, rien d'autre ? Je ne demande pas plus. Ne pourrais-tu pas arrêter toutes ces choses que tu me caches ? Tu n'as pas besoin de faire ce job, nous n'avons pas besoin de cela pour être heureux ensemble. Je me laisse tomber dans mon canapé, ma tête entre mes mains. Je sens qu'il vient me rejoindre, mais je sais pas si je devrais me précipiter dans ces bras, ou m'éloigner de lui pour ne pas lui céder aussi facilement.

« Je ne suis plus une petite fille, Nathaniel »

Arrêtes de me prendre pour une femme incapable de se défendre seule. Je n'ai jamais reculer devant le danger, alors ce n'est pas ton boulot qui me fera peur. Je suis une gardienne, je sais faire face à n'importe quelle situation. Je soupire, je crois que nous n'arriverons à rien ce soir..

« Tu n'as jamais pensé à tout abandonner ? Partir loin d'ici.. »

Je sais, cela n'a rien à voir avec notre discussion, mais c'est soudain une drôle d'envie qui ce fait ressentir. Partir loin, tout quitter, tout abandonner. Tout serait plus simple, tu ne crois pas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Ven 18 Mar - 20:29


L'heure est venue
Chloe & Nathaniel

Je ne m’étais jamais réellement préparé à cette conversation, ou peut-être devrais-je dire confrontation. Oui Chloé, c’est vrai, je t’ai menti, mais j’avais une bonne raison de le faire. Sur le moment je ne peux m’empêcher de maudire Peter pour avoir trop parlé. Au fond je sais bien que je suis le seul responsable, que j’aurais dû lui en parler, mais je ne l’ai pas fait. Je ne le pouvais pas. Je ne le voulais pas. A quoi bon te confier ce secret Chloé ? Ça ne change rien à ce que je suis, au fait que tu es celle qui me connaît le mieux. Ça ne change rien à mes sentiments à ton égard. J’aimerais que tu puisses avoir la même vision des choses que moi. Que dois-je dire ou faire pour arranger la situation ? Dis-le moi Chloé car je ne veux pas te perdre, pas à cause de ça, je ne le supporterai pas. Au fond j’ai l’impression que ce qui te dérange le plus n’est même pas ce secret sur mon métier mais la découverte d’Emma et de notre lien. Aurais-tu peur que je te remplace par elle ? Tu ne devrais pas. Ce que je ressens pour Emma n’a strictement rien à voir avec ce que je ressens pour toi. Je ne ressens pas d’amour envers cette femme. Alors ne t’éloigne pas de moi.

Je la rejoins sur le canapé, voulant être là pour elle sans trop savoir si ma présence la réconforte vraiment ou n’éveille qu’un peu plus sa colère. Son ton est froid lorsqu’elle reprend la parole et je déteste cette distance qu’elle nous impose. Tu as raison Chloé, tu n’es pas une petite fille, mais je ne t’ai jamais considéré comme tel de toute façon.

- Je sais que tu n’as pas besoin d‘être protégée, mais je ne cesserai de le faire pour autant. Si je peux t’éviter des problèmes je le ferais.

Et ce n’est pas la peine de débattre sur ce sujet, je ne changerai pas d’avis. Si la situation avait été inversée, je suis sûr que tu n’aurais pas agi différemment de moi. Je l’entends soupirer, j’ai envie de la prendre dans mes bras, mais une fois encore je ne sais pas si ce sera bien reçu, alors je m’efforce de ne rien faire. Tu me poses alors cette question. Est-ce que j’ai déjà pensé à tout abandonner et partir loin d’ici ? Oui Chloé, ça m’est arrivé d’y penser, plusieurs fois même, mais ce ne serait pas une solution envisageable.

- Je ne veux pas vivre dans la fuite Chloé, je ne veux pas non plus t’entraîner là-dedans.

Car c’est ce que signifierait de tout abandonner. On ne peut pas rompre un contrat en claquant des doigts, surtout avec le gouvernement. Tout abandonner, c’est passé du statut de l’allié à celui du traître et ils ne me laisseraient pas partir aussi facilement. Je glisse finalement mon bras le long du canapé, le passant par-dessus ses épaules pour l’attirer contre moi et la serrer dans mes bras. De ma main libre, je m’empare de l’une des siennes, voulant lui faire comprendre que peu importe mes secrets, nous devons rester unis, rien ne changera entre nous.

- Je ne peux pas partir et abandonner l’humanité et ce malgré ma nouvelle nature. Les humains aussi ont besoin d’une protection, surtout si on prend en compte qu’une majorité vit dans l’ignorance. Alors je resterai un bon soldat, surtout si ça peut m’offrir un remède à la clef.

Car c’est aussi le but de tout ça, trouver une solution à cette condamnation. Savoir si les scientifiques trouveront un remède à cet état de strigoï pour nous permettre de redevenir humain. Imagine qu’une telle chose soit possible Chloé, nous n’aurions même pas besoin de tuer, hormis les résistants. Nous pourrions rendre les strigoïs à leur état naturel, les sauver de ces ténèbres. Je n’aurais plus à me battre contre cette soif, je ne serais plus un monstre. Alors oui Chloé, malgré tous les inconvénients que cela implique, rester avec l’armée est une décision que j’ai prise et dont je ne compte pas revenir en arrière.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Lun 11 Avr - 19:59


L'heure est venu
Nathaniel & Chloe

Dans l'échec, tous les hommes finissent par se ressembler. La réussite est le révélateur des natures, et ce qu'elle révèle n'est pas souvent beau.


Pourquoi penses-tu utile de me protéger ? Je suis une gardienne, et même si je ne l'ai jamais été déclaré, même si je n'ai jamais reçu la marque de la promesse, je sais tout de même me battre. J'ai appris leurs techniques, je me suis entraînée dur pour rattraper leurs niveaux, et j'ai un élément en ma possession que bien d'autre gardien ne savent pas faire. Je sais manier les armes, pas juste un pieu, ou un poignard, n'importe quelle arme, et je t'assure que dans un combat, ce genre de détail est précieux. Peut-être que je devrais t'affronter, peut-être que cela te ferait prendre conscience que je n'ai pas besoin d'être protégée, que je suis une grande fille, capable de ce défendre seule. J'ai encore moins envie d'être protégée, si cela veut dire que tu dois me cacher des choses, je veux la vérité, juste la vérité Nathaniel, est-ce trop demander ? Je me fiche que cette vérité puisse bien me mettre en danger, je me fiche des connaissances, je ne veux pas que tu me mentes, tu peux comprendre cela, non ? Faut croire que non, tu ne lâcheras rien de plus à ce sujet, alors autant abandonner une dispute qui ne nous mènera nulle part, mais autant te dire que je n'abandonne pas pour autant, si tu ne veux pas m'en parler, je ferais mes recherches toutes seules.

« J'aimerais plutôt que tu m'évites les mensonges »

Mon ton est froid, encore une fois, mais je ne tiens pas à ce qu'il pense que je peux passer l'éponge sans rien dire. Ce n'est pas le cas, je suis toujours en colère contre toi, contre Peter, contre le reste du monde. Je suis en colère que tu m'es caché quelque chose qui est autant d'importance dans ta vie. Mais encore une fois, t'en vouloir plus que nécessaire serait inutile, tu ne te confierais pas pour autant à moi, alors autant laisser cela de côté. Je soupire, et lui pose en fin de compte cette question. As-tu déjà imaginé ce que pourrait être notre vie loin d'ici ? Loin de cette unité qui résume ta vie ? Loin de tous ces problèmes qui se mette au milieu de notre chemin ? J'aimerais que les choses soient plus facile, que nous puissions être ensemble, sans que personne ne puisse y redire quoi que ce soit, que tes amis, soient mes amis, et qu'ils ne tentent pas de nous séparer, qu'il n'existe pas cette femme, de qui tu m'as l'air si proche. Je ne sais toujours pas si je peux te croire à son sujet, mais de toute façon, je pourrais difficilement avoir d'autre preuve, alors il faudra que je me contente de ta simple parole.

Je soupire une nouvelle fois, tu ne veux pas vivre dans la fuite, tu as raison, ce n'est pas une vie, mais parfois, je crois que cela serait bien plus facile que la vie que nous menons actuellement. Son bras m'attire contre lui, et si je résiste au premier coup, je me laisse finalement aller dans ces bras. Je suis toujours en colère contre lui, ne vous trompez pas, mais débattre plus longtemps serait inutile. Tu ne peux pas abandonner l'unité, et je commence à me demander ce qui à le plus d'importance à tes yeux, moi, ou cette unité. Au fond, vaut sans doute mieux que je ne connaisse pas la réponse, mieux vaut l'ignorance, à la trahison. Je lève les yeux vers lui, lorsqu'il évoque cette histoire de remède. Alors tu ne veux pas me parler de ce que tu fais là-bas, mais tu veux bien me livrer ce genre de détail ? J'imagine que je devrais m'en contenter, par contre, si tu espérais éviter les questions, c'est loupé, parce que je ne te lâcherais plus à ce sujet, maintenant que tu viens toi-même de l'évoquer. En même temps, tu ne peux pas t'attendre à parler de remède, et que je ne rebondisse pas sur le sujet. Peut-être que tu en as trop dit, mais c'est trop tard pour toi.

« Est-ce que tu crois que cela est possible ? Un remède.. Ce serait magnifique, mais ça m'a tout l'air d'être le genre de chose en laquelle on croit, mais qu'on ne pourra jamais mettre la main dessus »

Pourtant, j'ai envie de croire aussi qu'une telle chose soit possible, que l'on puisse reprendre une vie normal, où tu vieillirais, tout comme moi. Cela ne serait-il pas magnifique ? Mais est-ce que ce genre de chose peut véritablement exister sans conséquence derrière. Je suis peut-être pessimiste, mais j'en doute sincèrement..

« Tu ne m'as jamais parlé de ton envie de redevenir humain.. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Dim 1 Mai - 23:49


L'heure est venue
Chloe & Nathaniel

Combien de temps va durer cette dispute Chloe ? Je n’ai pas envie de me battre avec toi, je n’ai pas envie de parler d’un tel sujet. Tu devais bien t’attendre à ce que je ne puisse pas parler des plans du gouvernement comme ça, ce ne sont pas des choses que l’on peut évoquer dans un couple. Alors ne me questionne plus à ce sujet s’il te plaît, tu n’obtiendras rien de moi et je n’ai pas envie que tu te renfermes un peu plus. Plus de mensonge ? Je peux faire, mais évitons la vérité également, jamais rien de bon n’en ressort, la preuve puisque nous nous disputons à ce sujet. Tu t’éloignes de moi et je déteste ça. Alors quoi, je dois choisir entre trahir mon camp pour ta satisfaction pour leur rester fidèle et te voir me faire la tête ? Hors de question que j’accepte ça, tu sais bien que j’ai horreur lorsqu’on me force la main.

Je ne peux même pas lui en vouloir de mal le prendre, elle a raison, si j’avais découvert un tel secret à son sujet, ça ne m’aurait pas plu à moi aussi. Néanmoins elle ne peut pas m’en vouloir non plus d’avoir gardé le secret sur un sujet confidentiel, ça prouve au moins que je suis un homme de valeur. J’ai donné ma parole Chloe, garder le secret à n’importe quel prix, je n’ai pas signé pour une exception incluant petite amie. Je la rejoins sur le canapé, l’attirant contre moi et si je la sens un peu résister au début, elle finit tout de même par me céder. Pouvons-nous arrêter de nous disputer maintenant ? Je déteste ça, surtout lorsque je suis partagé entre deux camps que je soutiens. Que veux-tu que je fasse Chloe, fuir ? Ce n’est pas envisageable. Je ne peux pas abandonner, l’humanité a besoin de moi et moi j’ai besoin d’un remède. Il y aura toujours un cercle sans fin mais celui-ci me convient, au moins je ne suis pas emprisonné à cause de mon espèce, je peux continuer de faire ce pour quoi j’ai été engagé. Elle me demande si un remède est vraiment possible, au moins ce sujet l’intéresse plus que notre dispute.

- Je ne sais pas si c’est possible, mais on continue de chercher et on ne s’arrêtera pas avant d’avoir trouvé. Mieux vaut croire en l’impossible qu’en rien du tout.

N’es-tu pas du même avis ? C’est peut-être triste comme façon de penser au fond, mais je préfère garder espoir en quelque chose d’infaisable que de n’avoir aucun but, aucune espérance, rien si ce n’est une condamnation. Le jour où les humains abandonneront leurs recherches, tu peux être sûre que ce moment signera ma fin, car ils ne se permettront pas de me laisser en vie, ni moi, ni les quatre autres qui travaillent au gouvernement et qui ont été transformés. Finalement l’humanité m’offre tout mais pourrait tout aussi bien décider de tout reprendre d’un jour à l’autre. Ses mots me font revenir à la réalité, c’est vrai, je ne t’ai jamais parlé de ce désir, à quoi bon ? Tu n’aurais pas de solution, personne n’en a pour l’instant, autant que je sois le seul à me bercer d’illusions.

- Etre strigoï n’a jamais été un choix. Je suis devenu ce que je pourchasse depuis toujours, je suis un danger pour ceux que je protège. Devenir strigoï n’a rien changé à mon état d’esprit d’humain. La seule chose qui change, c’est cette horrible soif que je ne contrôle pas.

Que je contrôlais pourtant autrefois, avant toi, avant que je ne goûte ton sang, que je morde pour la première fois à même la peau. Je savais me contrôler avant notre première nuit ensemble, depuis j’ai dérapé et j’ai du mal à me contrôler. La soif de sang a toujours été un grand combat, mais ça l’est d’autant plus aujourd’hui. C’est d’ailleurs à cause de ça que je suis surveillé maintenant, au prochain cadavre qu’ils trouveront de moi, ils donneront l’ordre de m’abattre. Je t’avais dit que c’était dangereux, mais tu ignores jusqu’à quel point, c’est peut-être mieux de ne pas le savoir.

- N’aimerais-tu pas que je redevienne humain ? Les dhampirs qui fréquentent des strigoïs s’attirent toujours des problèmes, au moins si je redevenais humain tu en aurais moins, ce serait plus facile.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Ven 13 Mai - 12:01


L'heure est venu
Nathaniel & Chloe

Dans l'échec, tous les hommes finissent par se ressembler. La réussite est le révélateur des natures, et ce qu'elle révèle n'est pas souvent beau.


Est-ce que cette dispute est fini ? On dirait bien, mais ne penses pas que tu es pardonné pour autant, j'accepte de ne rien savoir, je n'ai aucune envie de t'attirer des problèmes, mais je continues à penser que tu aurais mieux fais de m'en parler toi-même, quitte à me dire que tu ne pourrais jamais me parler de tes affaires, mais tout de même m'expliquer dans quoi tu as mis les pieds, surtout que cela n'a pas l'air récent.. Depuis quand me caches-tu cela ? Depuis toujours on dirait, mais je n'ai pas envie de provoquer une nouvelle dispute, alors je me contente de me taire, et de passer à autre chose. J'ignore si cette nouvelle discussion s'avérera meilleure, mais au moins, nous ne sommes pas en train de nous hurler dessus, alors j'imagine que c'est une bonne chose. Ne crois pas que j'ai pris plaisir à cette dispute, Nathaniel, mais je ne pouvais pas laisser passer cette information sans réagir, j'avais au moins besoin de savoir qui était cette femme pour toi, je ne pouvais pas continuer à garder cela pour moi, alors que des centaines d'idées différentes me traverser l'esprit.. Je l'admets, j'ai même imaginé que tu m'avais trompé avec cette femme, ou que tu l'avais peut-être aimé par le passé, et je suis bien heureuse de m'être trompé.

Est-ce que tu crois que c'est possible ? Qu'un remède existe ? Que tu pourrais un jour redevenir humain ? Est-ce que tu crois que cela serait sans conséquence pour toi ? D'une certaine façon, tu es morts, et on ne franchit pas cette limite sans conséquences. Ne penses-tu pas que cela serait dangereux ? C'est peut-être égoïste pour toi, mais je préfère de loin que tu restes un Strigoï, que risquait de te perdre.. De toute façon, tu ne peux pas m'en vouloir d'avoir une telle pensée, je pense que tu me préférerais dans n'importe quelle condition, que morte, toi aussi. J'ai beau savoir que tu n'as jamais souhaité être Strigoï, tu ne m'as jamais parlé de cette envie de redevenir humain. Depuis quand travaillez-vous sur une telle chose ? J'aurais bien envie de savoir, mais je crois que ma question serait mal venu, alors que cela concerne cette unité, et ce qu'ils peuvent bien faire à l'intérieur. Alors encore une fois, je me tais, et je garde cela pour moi, de toute façon, c'est la meilleure chose à faire pour éviter qu'une nouvelle dispute éclate. C'est étrange, tu as beau dire que tu ne te contrôles pas, tu ne m'as jamais fais le moindre mal, même lorsque je t'offrais mon sang. Si tu parviens à te contrôler avec moi, pourquoi ne le fais-tu pas avec les autres ? Cette idée fait naître de nouvelle question, et même si je me dis qu'il ne l'appréciera sans doute pas, je ne peux cette fois pas m'empêcher de la prononcer à voix haute.

« Est-ce que tu te nourris sur d'autre femme que moi ? »

C'est de la pure jalousie, je l'admets, mais toutes ces fois où je lui ai offerts mon sang, j'ai trouvé cela bien trop intime pour qu'il le fasse sur d'autres femmes. Pourquoi cela change-t-il quelque chose que cela soit un homme ? Je n'en sais rien, mais cela fait tout de même une différence pour toi.. A vrai dire, je crois que c'est parce que je suis devenu accroc à cette sensation qui m'envahit lorsqu'il me mord, que je déteste l'idée qu'il morde d'autres femmes, je déteste l'idée que d'autres femmes puissent ressentir du plaisir provoquer par sa morsure à lui. N'importe quelle femme réagirait pareille, non ? Peut-être pas, mais je m'en fiche. Ta question me permet de reprendre pied, et de ne pas me laisser aller dans ma jalousie. Est-ce que les choses seraient vraiment plus simple, si tu n'étais plus un Strigoï ? A vrai dire, je n'en sais rien, tu as raison sur un point, ta personnalité ne changera pas, mais je t'ai toujours connu ainsi, alors cela serait étrange que tu redeviennes humains. En faite, pour moi, cela n'a pas la moindre importance, tout ce que je souhaite, c'est que tu obtiennes ce que tu souhaites.

« Ton espèce n'a pas la moindre importance à mes yeux, c'est vrai, cela rendrait la vie plus facile, je n'aurais pas à combattre les miens pour être avec toi si tu étais humain, mais je ne les laisserais pas nous séparer une nouvelle fois, je ne les laisserais pas gagner, alors au fond, humains, ou Strigoïs, cela ne change rien pour moi.. Je veux juste que tu obtiennes ce que toi tu souhaites, si tu souhaites être humain, alors je le veux aussi »

Je ne devrais sans doute pas lui confier toutes ces choses alors que je suis toujours en colère contre lui, pourtant, je pense tout de même tout ce que je dis. Tu connais mes sentiments pour toi, Nathaniel, et tu sais très bien que ton espèce n'a pas la moindre importance à mes yeux, ce n'est pas du Strigoï dont je suis tombée amoureuse, mais de toi, de la personne que tu es. Je me redresse, et m'installe sur ces genoux, pour me retrouver face à lui. Tout ce que je souhaite, c'est que tu sois heureux, et que tu obtiennes ce que tu désires.

« Faites vos propres recherches, je mènerais les miennes de mon côté, je t'aiderais à obtenir ce que tu souhaites »

Je dépose ma tête contre son épaule, et me serre un peu plus contre lui. Je ne sais pas si tout est pardonné, mais une chose est certaine, je n'ai pas envie de te perdre Nathaniel, alors je me battrais pour toi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   Mar 17 Mai - 1:07


L'heure est venue
Chloe & Nathaniel

On dirait que la tempête est terminée, ou du moins elle s’est calmée. Tant mieux, je n’ai jamais apprécié les disputes ni même l’indiscrétion. Je sais qu’il est légitime pour toi de te poser des questions, que tu devrais avoir le droit de savoir, mais malheureusement ça ne dépend pas de moi, sinon tu saurais déjà tout depuis longtemps. Les tons ont enfin baissé et j’imagine que c’est toujours ça de gagné. On s’est tous les deux laissé retomber sur le canapé et j’ai pris le risque de t’attirer contre moi. Je dis bien risque car je sais comme une Chloe en colère peut être sauvage, mais je préfère bien plus te serrer dans mes bras que de devoir me battre contre toi.

Je me dis que nous allons peut-être enfin pouvoir passer à un autre sujet, mais non, tu as encore une autre question pour moi. Est-ce que je me nourris sur d’autres femmes ? Pourquoi me poses-tu cette question Chloe ? Au fond tu connais déjà la réponse. Allons-nous encore nous disputer ? Tu veux que je sois honnête avec toi, sauf que la réponse ne te plaira pas et je n’ai pas envie que tu te fasses des idées. Pourtant je ne te mentirais pas, je t’ai promis la vérité sur ce que je pouvais après tout, et je peux te parler de ça, même si je n’en ai pas envie. J’imagine que le soupire que je lâche avant de prendre la parole doit déjà te donner une idée de quelle va être ma réponse.

- Ça m’est arrivé oui, mais j’évite de me nourrir à la source, plus je le fais et moins je me contrôle.

Quelle sera ta réaction face à cette réponse ? J’admets ne pas être pressé de le découvrir. J’aimerais bien être épargné d’une crise de jalousie, mais étant donné comment tu as réagi par rapport à Emma alors qu’il n’y a jamais rien eu, je ne sais pas comment tu prendras le fait que j’ai pu me nourrir sur d’autres femmes en sachant l’effet qu’une morsure peut provoquer. Evidemment je sais bien que c’est à ça que tu penses et non pas à la possible mort qui peut bien suivre derrière. Au fond tu n’as pas le droit de m’en vouloir pour ça alors que c’est en partie à cause de toi que j’ai été cherché d’autres sources de sang, tu n’aurais jamais dû me pousser à te mordre cette première fois, je n’aurais jamais dû accepter non plus, car cette morsure m’a complètement perdu... Mais ça tu ne le sais pas.

Tout ça, tous ces problèmes de contrôle, de morsures, tout serait terminé si je redevenais humain. Je sais que ce serait aussi plus simple pour toi, dans ta vie quotidienne, dans tes relations avec les autres dhampirs, ne me dis pas le contraire. Ne serait-ce pas mieux que le gouvernement trouve un remède ? Que je redevienne un humain ? De mon point de vue je trouve que ça arrangerait bien des choses. Tu penses aussi que la vie serait plus facile ainsi, pourtant tu m’affirmes ensuite que ça ne changerait rien pour toi. Au moins elle me rassure sur le fait que dans tous les cas, elle m’aimera pour ce que je suis et non pas pour mon espèce, bien que je le savais déjà d’une certaine façon, c’est tout de même plaisant à entendre, d’avoir son soutien.

Je la sens se redresser puis finalement elle s’installe sur mes jambes et je peux ainsi poser mon regard dans le sien. Que suis-je censé y lire ? J’y vois de l’amour, du soutien, un peu de compassion aussi, de la force également. Tu me proposes alors de faire tes propres recherches de ton côté pour trouver ce remède. Je caresse doucement ta joue et embrasse ton front avant que ta tête ne vienne se déposer contre mon épaule. Je te serre un peu plus contre moi, caressant ton dos, pensant à toutes ces choses, à une nouvelle vie en tant qu’humain, une seconde chance.

- Merci pour tout ce que tu fais pour moi.

Surtout avec tous les secrets que j’ai pour toi. Je n’aurais d’ailleurs pas cru que cette soirée puisse réellement bien se terminer, mais après tout nous sommes tous deux assez matures pour savoir gérer un conflit. Je la garde contre moi, profitant de cette simple étreinte, de pouvoir la tenir ainsi contre moi aussi longtemps que je le pourrais. J’ai toujours eu horreur des disputes, je préfère bien mieux ce genre d’instant entre nous.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'heure est venu [Nathaniel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure est venu [Nathaniel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ton heure est venu ...
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Logements :: Appartement de Chloe Procellam-
Sauter vers: