Partagez | 
 

 Un nouveau diable frappe à la porte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 0:41



Lucian O'Brien

Nom : O'Brien
Prénoms:  Lucian
Date de naissance : 21.12.1199
Lieu de Naissance : Suède
Âge : 815 ans
Statut : Célibataire
Groupe Désiré : Strigoï
Elément (pour les Moroï)  : /

Informations

Description de Votre Personnage

Physique:
Dans ma vie d’humain, déjà peu de personnes n’osaient me provoquer, sans doute à cause de ma taille plus grande que la moyenne et de cette musculature que je prends soin de conserver. Certaines femmes aiment s’imaginer mes bras protecteurs autour de leur corps, du moins celles qui sont encore en vie, je préfère mieux étrangler que câliner. Ma peau est assez pâle mais n’en reste pas moins séduisante, j’aime user de mes charmes pour avoir ce que je veux et les femmes tombent toujours dans mes filets. Qui a dit que seuls les bruns ténébreux pouvaient avoir un côté mystérieux ? J’aime être élégant, tout en conservant ce côté de désinvolture. Mes cheveux blonds sont souvent plaqués en arrière, bien que quelques mèches s’amusent à retomber devant dans les meilleurs moments. Je crois que c’est mon regard qui en dit le plus long sur moi. Croisez simplement ces yeux bleus perçants et vous saurez rapidement si vous avez droit à la parole ou si vous devez fuir. Personne n’arrive à lire en moi et pourtant, toutes mes pensées malsaines sont tournées vers vous, futures proies dont je prendrais tant de plaisir à traquer. Je ne recherche pas d’amis, seulement le plaisir du sang. Observez donc ce sourire en coin narquois, le dernier que vous verrez, celui que j’esquisserai avant de vous infliger les pires tortures.

Caractère:
Manipulateur est sans doute le mot qui me caractérise le plus, j’obtiens toujours ce que je veux, et je n’hésite pas à user de toutes mes cartes pour y parvenir. J’ai les alliés que je veux et les plaisirs que je désirs, et mettre en place toutes sortes de stratagèmes pour obtenir plus est mon passe-temps favoris. Si je suis souvent détesté de par mon arrogance, d’autres préfèrent en moi mon côté ambitieux, car comme vous l’avez compris, je veux toujours plus. Les films d’horreurs vous font frissonner ? Moi je les trouve tous à mourir d’ennui. Malsain jusqu’au cœur, les idées de pièges et de tortures ne sont pas ce qu’il me manque. Sadique dans l’âme, j’aime faire couleur le sang et j’aime m’en nourrir plus que ce qu’il n’en faut. Si beaucoup se méfient des Strigoï et ne voient en eux que des êtres étranges et assommant, j’aime prouver au monde le contraire avec un sens de l’humour peu commun aux individus de mon espèce mais qui fait entière partie de moi, bien que humour souvent sarcastique et qui ne plait pas à tous, je dois le reconnaitre. Malgré cet homme méprisable que je suis, je sais être galant, voire même protecteur, oui j’ai bien dit protecteur, avec certaines personnes, mais rares sont ceux qui entrent dans mes rangs. Méfiez-vous donc car à partir du moment où vous m’appartenez, seul moi peut vous en délivrer. Possessif ? Moi ? Juste un peu. Me voilà donc, chers habitants, l’allié de choix ou l’ennemi redouté. J’aime la compétition et je ne recule devant rien. Grand joueur dans l’âme, bien que mauvais perdant, lorsque je subis une défaite je sais aussi la faire payer. Que la partie commence, et que les meilleurs gagnent.


Voici ma petite Histoire

Tendre hiver de mon enfance
Toute histoire a un commencement, mais la mienne en connait deux, celle de ma vie humaine, et celle de mon basculement vers le vampirisme. Je suis né le premier jour d’hiver, mais pas dans les meilleures circonstances qui soient, à vrai dire j’aurai bien pu ne jamais voir le monde. Je vous épargnerais les détails sanglants de ma naissance, ma mère ayant simplement le temps de me tenir quelques secondes dans ses bras et de me donner un nom avant de lâcher son dernier souffle. Lucian, signifiant lumière en latin, ironique n’est-ce pas. J’ai grandi majoritairement entouré d’hommes, avec un père et un frère que je n’aimais pas, nous n’étions pas du même monde. Elevé dans une famille de nobles parmi les nobles, on en attendait donc beaucoup de moi, mais déjà jeune que je détestais avoir à faire à tous ces visages hypocrites. Je vagabondais souvent la nuit hors de ces tours tant détestées et c’est au-delà des murs que je fis une première belle rencontre. Une charmante fillette, brune aux yeux marron, l’opposé de moi, mais si élégante. J’étais envieux d’elle, cette enfant déjà si libre et si aimante de la vie. J’aimais la rejoindre et discuter de longues heures avec elle, ou simplement jouer et m’évader. Nous étions si jeunes et pourtant plus matures que la moyenne, le seul aspect nous important étant que nous nous comprenions, tout simplement.

Passion dangereuse de mon adolescence
Au fil des années ce n’était plus seulement le soir que je la rejoignais mais en pleine journée que je fuguais. Elle qui n’était pas de famille modeste, j’aimais la faire grimper au sommet des tours, ou emprunter des chemins secrets que moi seul connaissais, afin de lui faire découvrir les milles facettes de mon monde, tandis qu’elle me faisait découvrir le sien, si simple et merveilleux. Cependant j’avais dépassé la majorité et l’on attendait de moi une attitude plus exemplaire. On voulait faire de moi un bon chien docile comme tout le reste de la cour, mais je n’ai jamais été prêt à devenir un pion parmi tant d’autres. Beaucoup ont tenté de me raisonner, qu’il s’agisse de ma famille, père, frère, même oncles et cousins, ou de ces prétendus amis qui me suivent partout juste pour obtenir de meilleures grâces. Je n’en pouvais plus de cette vie oppressée et c’est sans prévenir que je faisais le choix de tout quitter.

La mort entraîne la renaissance
Un simple sac me suffisait pour partir loin d’ici. J’étais prêt, je n’avais plus qu’à sauter du haut de cette tour pour retrouver mon doux confort qui se traduisait en la simple présence de cette femme qui s’est emparé de mon cœur. C’est en pleine nuit que je décidais de partir, mais ce soir-là, rien ne se déroula comme prévu. Mon frère est parvenu à pénétrer dans ma chambre au moment où je m’apprêtais à quitter cette prison par ma fenêtre, et c’est en me voyant prêt à ne pas renoncer à ma fuite qu’il trouva les mots parfait pour me stopper.

- Père tient la fille.

Quatre simples petits mots et une appréhension terrible de la suite. C’est dans un silence extrême que je suis mon frère jusqu’au salon, où se trouve effectivement mon père, debout de l’autre côté de la pièce, mon oncle à ses côtés, et elle… Ligotée à une chaise en larmes.

- Vous n’avez aucun droit de prendre sa vie. Ni de contrôler la mienne.

- Tu ne nous laisses pas le choix. Que t’apporte cette fille ? Excepté le déshonneur sur ta famille. Je te laisse une dernière chance de la quitter et de l’oublier. Ne m’oblige pas à utiliser la manière forte, mon fils.

Si la situation est tout ce qu’il y a de plus sérieux, je ne peux cependant m’empêcher d’éclater en fou rire. Tout le monde me regarde comme un fou, c’est peut-être ce que je suis devenu après tout. La beauté de ce monde m’est devenue visible que dans la folie.

- Ton fils... J’ai toujours apprécié ton humour.

Sans crier garde je me saisis de mon frère et laisse glisser le long de ma manche jusqu’à ma main un poignard aiguisé que je colle contre sa gorge.

- Tu n’as qu’un seul fils ici, et si tu ne la relâches pas, je n’hésiterai pas à trancher cette misérable artère qui lui permet de vivre.

- Tu tuerais ta propre famille pour une vulgaire paysanne ? Tu as raison, tu ne peux pas être mon fils. Tu es la définition même du raté, c’est impossible que mon sang coule dans tes veines. Si seulement tu avais pu prendre exemple sur ton frère... Vous avez beau être de la même espèce, mais tout vous oppose, lui est si puissant contrairement à toi.

- Tu as juste horreur que je ne mette pas mes pouvoirs à tes profits et que je réfléchisse par moi-même. Tu as horreur de ne pas pouvoir me contrôler. Je ne serais jamais comme vous mais moi, je survivrai, car j’ai l’intelligence... Et le cran.

Je n’avais rien contre toi grand frère, mais sans le vouloir tu es devenu ma seule échappatoire. Sous le regard effaré de tous, je tranche la carotide de mon propre frère, ne lui laissant pas l’occasion d’utiliser ses pouvoirs contre moi, et je bois la totalité de son sang. C’est ici que commence la deuxième partie de ma vie. Je sens cette douleur au niveau de mon cœur, comme ci le diable était venu le remplacer par de la pierre. Puis le bruit d’une arme à feu retentit, et une balle en métal transperçant mon épaule. C’était trop tard pour eux. Trop tard pour mon père, trop tard pour mon oncle. Un nouveau moi était en train de naitre, une nouvelle créature avide de sang et de vengeance. La fille a eu le temps de s’enfuir, mais ce ne fut pas le cas de tous les autres nobles de ce palais.

L’immortalité au fils des années
Je suis devenu ce vampire qui voyage et s’instruit. Celui qui ne perd jamais son temps avec ces personnes peu intéressantes, celui qui a opté pour le goût du sang et qui aime mettre en avant son art de tendre des pièges. J’ai assisté au couronnement d’Henry IV, et même à son assassinat. J’ai combattu durant certaines guerres, voulant découvrir la mort sous un tout nouvel angle. J’ai appris à parler plusieurs langues, il est plus simple d’emmener une femme à son lit lorsqu’elle comprend ce qu’on lui dit. J’ai vu se mettre en place le Premier Empire, puis le Second. J’ai aidé Abraham Lincoln à devenir Président des Etats-Unis, puis je lui ai moi-même arraché la vie. J’ai pillé, massacré, brûlé des villages entiers. J’ai moi-même inventé quelques instruments de tortures, et j’adore pouvoir faire couler du sang. Ne cherchez pas plus loin, hommes, femmes ou enfants, je suis votre pire ennemi, et je n’aurais aucun scrupule pour votre misérable vie. Je suis devenu cet être qui se moque des lois, ce fou capable de trouver de l’art dans la mort, ce vampire aimant le sang frais. J’aime le pouvoir, mais je déteste que l’on veuille me contrôler. Cependant je suis loin d’être stupide, je sais qu’il y a des personnes plus puissantes que moi, mais je sais aussi que ces personnes me voudront sous leur coude. Il me suffit simplement de leur montrer un minimum de respect et d’amiration pour mieux les évincer en secret. J’ai l’habitude d’avancer seul, mais comme tout homme j’aime aussi le changement. J’ai connu tout ce qu’il y a à connaitre de ce monde, ne cessant de renforcer cette réputation qui m’a été donné, mais je commence à m’ennuyer de cette vie. Peut-être que toi, prochaine ville sur laquelle je compte faire couler du sang, tu sauras me résister. La partie n’en sera alors que plus amusante.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 9:33

Bienvenue à toi sur le forum ! Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? (par curiosité)
Ta présentation est très bien par contre petit détail : les strigoïs deviennent ce qu'ils sont en buvant le sang des moroïs ou des dhampirs, du coup, ta famille ne peut pas être humain mais plutôt moroï ou dhampir. (+ d'explications ici).
C'était le seul détail qui n'allait pas que j'avais noté sinon ta fiche est parfaite.
Je reviendrai très bientôt te valider en attendant si tu as des questions n'hésite pas. Smile
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Saint Vladimir
Maître suprême du jeux

avatar
Messages : 541

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 9:40

MODE Hystérie on : ALLLLEEEEEEEEEEEEEEEXXXXAAAAAANNNNNNNNNNNNNNNNNNDDDDDDEEEEEEEEEERRRRRRRRRRRRRRRR  :15: :39: :39: :39: :39: :39: :39: :40: :40: :40: :40: 
MODE ZoE : LUCIANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN réserve moi un liiiiiiiiiiiiiiiiennnnnnn

Et sinon mon collègue a déjà tout dit en ce qui concerne ta fiche  :42:
Revenir en haut Aller en bas
http://vampireacademyrpg.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 10:19

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 10:40

Oh oui un Alexander !! Bienvenue parmi nous Smile

Je vais compléter ce que mes amies Admin on dit ^^
Dans les roman il est aussi dit que les humains peuvent devenir Strigoï, cela est rare mais arrive, souvent par la force ou après avoir démontré qu'ils en valaient la peine Smile (bon il y a aussi ses chère larbins à qui on fait miroité cela ^^) Mais en effet, ton histoire n'est pas logique, si tu n'était pas un Moroï je ne voie pas trop comment l'idée de vidé ton frère de son sang tes venu. (N.B : Les dhampirs strigoï sont contraint par la force, majoritairement s'entend, puisqu'ils n'ont jamais goutté au sang et on un véritable dégoût pour la race.) Si tu désir gardé cette histoire, qui est très bien tournée, je t'invite à changer ta race d'origine, mais si tu tiens à resté humain tu dois en changer le contenue. Pourquoi ne pas t'arranger pour avoir tué ton frère simplement, puis fuis et être tombé sur une charmante Strigoï ? Ou un (si tu à envie de t'inspiré de Godric, pourquoi pas ^^). Sinon, change des détails, la jeune fille qui lance le tous pourrait elle-même être devenu une Strigoï et avoir fait de toi ce que tu es ? Ce ne sont que de petite idée, à toi de faire comme cela te plait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 13:13

Merci à vous pour l'accueil ! =)

Dimitri N. Belikov > Je suis tombé sur ce forum en me baladant sur des top-sites Wink Et merci pour les informations en plus.

Zoe Hale > Ce sera un plaisir d'avoir un lien avec toi !

Rose Hathaway > Merci pour les idées et les informations, j'ai finalement décidé de faire simple et de ne pas trop changer, ne voulant pas révéler tout le passé de mon personnage dès la présentation. J'espère que mon histoire pourra être validée ainsi ^^

Du coup j'en profite aussi pour poser 2 questions:
- Les Strigoï ont les yeux rouge tous le temps ou seulement lorsqu'ils se nourrissent, attaquent... ?
- Si j'étais Moroï avant et que je deviens Strigoï, est-ce que je conserve mes pouvoirs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 13:38

Bienvenue :::::Very Happy


Arf je suis un peu dégoûtée, j'avais fais un pv avec Alexander en strigoï aussi, mais bon, je suis sympa,je te laisse l'avatar, prends en soin :27: Amuse toi bien Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 14:19

Si je ne me trompe pas, ils ont les yeux rouges tout le temps. Après ils ne conservent pas leurs pouvoirs de moroïs. Je relis ta fiche puis je te valide. Bon jeu sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 14:21

Lucian O'Brien a écrit:
Merci à vous pour l'accueil ! =)

Du coup j'en profite aussi pour poser 2 questions:
- Les Strigoï ont les yeux rouge tous le temps ou seulement lorsqu'ils se nourrissent, attaquent... ?
- Si j'étais Moroï avant et que je deviens Strigoï, est-ce que je conserve mes pouvoirs ?

Leur yeux restent les même ils sont juste cerclé de rouge et cela en permanence. Dimitri tu ne te trompe donc pas Smile Quand au pouvoir, tu les perds en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   Dim 17 Aoû - 15:37

D'accord, merci pour vos réponses Smile

Et désolé Hélène :/ Pour me rattraper je peux toujours te proposer un lien si tu en as envie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un nouveau diable frappe à la porte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau diable frappe à la porte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Flashback] Quand la mort frappe à votre porte... [Clos]
» quand la mort frappe à la porte, le, croque, mort chante ♪♫ (morticia)
» Si...frappe à ta porte ? (jeu)
» Lorsque la foudre frappe à la porte du nid des aigles
» Ce soir, le vent qui frappe à ma porte me parle des amours mortes ₪ Flavia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Les Strigoïs-
Sauter vers: