Partagez | 
 

 Voles à mon secours [Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Voles à mon secours [Alec]   Sam 27 Fév - 19:33


Voles à mon secours
Alec & Callie


Pourquoi m'as-tu menti, Alec ? Te rends-tu compte de la douleur que cela fait naître en moi ? Je ne pensais pas pouvoir avoir aussi mal un jour, mais je dois me rendre à l'évidence, tu m'as blessé au plus profond de mon cœur. C'est cette trahison que je ressens au plus profond de mon être. J'avais confiance en toi, je t'ai livré mes doutes, mes incompréhension. Je t'ai livré mon cœur. Tu étais censé en faire bon usage. Tu étais censé prendre soin de lui, pas le ravager, pas le piétiner. Est-ce que je peux toujours avoir confiance en toi, Alec ? J'espère que tu te rends compte que les choses ne seront pas aussi simple maintenant, que j'aurais peur à chaque instant que tu puisses de nouveau me faire mal ? Je ne veux plus être blessé, Alec, mon père m'a déjà assez fais souffrir, ma transformation m'a également fais souffrir, alors ne prend pas le relais. Je demande juste à être heureuse, à l'être à tes côtés, penses-tu que tu pourras me l'offrir ? Crois-tu que tu parviendras à me rendre heureuse, comme avant, de manière plus proche encore ?

Ces révélations me bouleversent autant qu'elles me blessent. J'ai peur, Alec, peur que tout s'écroule autour de moi, peur de tout perdre, peur de te perdre. Je ne veux pas qu'une telle chose arrive, jamais, c'est pour cette raison que tes paroles sont si douloureuses. Mais je crois pouvoir les supporter, pour toi, pour nous, pour notre avenir. Je parviendrais à passer au dessus de cela, je parviendrais à oublier, je suis plus forte que cela, plus forte qu'une petite dispute. Je veux que les choses marchent entre nous, Alec, alors pour toi, je ferais cet effort, mais ne me mens plus, je ne le supporterais pas une seconde fois. Notre histoire repose sur tes épaules Alec, alors j'espère que tu seras sincère avec moi à l'avenir. Je me redresse, m'approchant de lui. Je ne veux plus de cette distance entre nous, je veux te retrouver comme cette soirée que l'on a passé ensemble, je veux me retrouver émotionnellement, aussi proche que l'on a été proche ce soir là. Crois-tu que cela sera possible. Peut-être qu'avec cette nouvelle confidence que je te fais, cela nous aidera.

Je suis amoureuse de toi, Alec. Je crois que je suis amoureuse de toi depuis des années, mais que je ne m'en rendais pas compte. J'étais amoureuse, mais trop préoccuper par toutes ces histoires entre mes parents, avec ma sœur, avec les alchimistes. Je voulais tellement être la meilleure, pour rendre mon père fière, je voulais tellement faire les choses bien, rendre ma sœur heureuse, lui offrir une meilleure vie, loin de tout cela, la protéger de la fureur de mon père. J'étais tellement perdu entre toutes mes préoccupations, que j'en ai oublié le plus important, celui qui a toujours été la pour moi, celui qui m'a toujours soutenu, celui qui m'a permis d'avancer, celui qui m'a permis de continuer à me battre, quelque soit la situation. J'étais tellement préoccuper, que j'en ai oublié ma propre vie, mes propres sentiments. Je te promets que plus jamais je ne te laisserais passer au second plan, plus jamais je ne t'oublierais au profit d'un autre. Tu es ma nouvelle priorité, Alec, je veux que cela fonctionne entre nous, je veux que cela marche, et si tes sentiments sont réciproque comme tu le dis, alors nous n'aurons aucun mal à faire en sorte d'y parvenir.

《 Je t'aime, Alec .. 》

Depuis quand est-ce que j'ai envie de te dire ces mots, depuis quand les ai-je sur le bout de la langue ? Depuis cette dernière soirée passée en ta compagnie, depuis que j'ai compris tous les sentiments que j'ai à ton égard. Je t'aime, et je ne veux plus m'en cacher. Sais-tu le bien que cela me fait de te dire ces mots ? J'ai l'impression d'aller mieux. J'ai l'impression de me sentir libérée. J'ai l'impression d'aller mieux, et toutes ces choses, je te les dois. Ces lèvres s'emparent des miennes dans un doux baiser, qui me transmet tout son amour. Ce baiser est différent des autres, n'est-ce pas ? Tu n'as plus envie de te cacher de tes sentiments, toi non plus, pas vrai ? Nous avons assez perdu de temps comme cela, n'en perdons pas plus en ce voilant la face, tu es d'accord ? Aime-moi, c'est la seule chose que je te demande. Aime-moi comme tu n'as jamais aimé personne, aime-moi avec tout ton cœur, et tout ton âme, je te rendrais ces sentiments plus fort encore. Je me rapproche de lui, glissant dans ces bras. C'est ainsi, que je me sens vraiment chez moi. Mais je prends conscience de ma tenue, de ce qu'il s'est passé, de ce carnage que j'ai commis sous ces yeux. N'as-tu pas peur que je me retourne contre toi, que je te fasse du mal. Excuse-moi de gâcher l'ambiance, Alec, mais j'ai besoin de savoir.

《 Pourquoi n'es-tu pas parti lorsque je te l'ai demandé ? J'aurais pu te faire du mal.. J'aurais pu perdre le contrôle.. Je n'accepterais pas l'idée de te faire du mal, je ne pourrais pas vivre avec 》

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Voles à mon secours [Alec]   Lun 29 Fév - 22:26


Voles à mon secours
Alec & Callie

Comment avons-nous fini ainsi Callie ? Nous étions des partenaires, nous sommes devenues des ennemis puis des amants et maintenant nous sommes ensembles… Et pourtant, on est à la fois plus proche et plus éloigné que jamais. Cette distance que tu laisses entre nous deux est en train de me détruire. Tout comme ces propos… N’as-tu donc plus aucune confiance envers moi ? Est-ce la fin ? Est-ce que j’arriverais à te recroiser sans que tu ne me regardes avec déception ou haine ? Je t’en prie Callie, dis-moi qu’il y a un quelconque moyen de te retenir, dis-moi que mes mots pourraient te retenir… Dis-moi que tu me laisses une chance de m’expliquer, de me rattraper…
Est-ce que mes mots t’atteignent ? Ils te touchent en tout cas et pas de la meilleure des façons. Je ne veux pas te rendre triste Callie, ça n’a jamais été mon but. J’aurais tellement aimé que tu ne souffres plus et visiblement, tu le fais de ma faute. Tu ne peux pas savoir à quel point je m’en veux… Encore une émotion que tu me fais redécouvrir avec toute son intensité. Je vis une vie dangereuse mais je ne la regrette pas, je suis avec ma sœur, je suis avec son meilleur ami… Je survis. Et toi, tu viens et tu me bouleverses, encore et toujours…

Finalement, tu t’approches, me redonnant l’espoir que peut-être, les choses pourraient s’arranger. Et les mots que tu utilises embrasent littéralement cette étincelle d’espoir. Parlons-nous réellement d’amour Callie ? Nous qui en étions encore bien loin il y si peu de temps… Et pourtant, on parle maintenant d’amour et je sais que tu ressens ce sentiment tout comme moi. Qu’est-ce qui a changé en toi ? Comment es-tu passée de la tendresse à l’amour ? Est-ce que je souhaite réellement le savoir ? Non pas vraiment, je souhaite juste pouvoir être avec toi, je souhaite pouvoir t’aimer sans me cacher de toi, de moi… Sans tenter de retenir ce putain de cœur qui décide à ma place…. Ce putain de cœur qui fait un bond quand tu me dis ces mots si précieux et qui s’emballe un peu plus quand ce baiser débute. Je tente d’y mettre mon âme à nue, de te montrer par mes gestes ce que je ressens, bien plus que je ne saurais le faire par mes mots. Je ne sais pas si tu le ressens mais je supplie presque pour ce soit le cas. Je passe une main derrière sa nuque, l’autre autour de sa taille, continuant ce baiser en la menant doucement à se rapprocher, jusqu’à être sur moi, jusqu’à ce que je puisse vraiment la serrer contre moi. Mais elle s’éloigne ensuite pour me poser une question. Une question dont la réponse me paraît évidente mais qui ne semble pas l’être pour elle…

« Parce que je te fais confiance. Parce que je t’ai toujours fait confiance même si j’ai tenté de m’en défendre il y a quelques jours… Tu aurais pu perdre le contrôle oui et dans ce cas, je t’aurais laissé faire parce que je serais incapable de te blesser, parce que je serais incapable de voir de la souffrance dans tes yeux, une souffrance que j’aurais provoqué. Et je pense que c’est la même chose pour toi… Je préfère mourir entre tes bras que nulle part ailleurs, que tu sois ou non celle qui me tuera, je veux que tu sois le dernier visage que je regarderais. »

Ce n’est pas la réponse que tu attendais, peut être… Mais c’est celle que je te fournirais. C’est pour moi la seule vraie réponse, la seule qui compte. Tu es mon monde, tu seras peut-être ma mort mais je ne pourrais jamais le regretter. Tu peux penser que je suis suicidaire ou masochiste, ça pourrait être vrai… Mais c’est ce que je ressens et je ne peux pas le changer, c’est ce que je pense également…
Ma main caresse doucement sa joue et je laisse un léger sourire se dessiner sur mon visage en continuant à parler.

« Même si un jour, tu serais celle qui me tuerais, je ne veux pas que tu passes ta vie en souffrant de ça, c’est mon choix. J’aurais pu te fuir dès le premier soir, je ne l’ai pas fait et je ne le ferais toujours pas. Tu es sûrement la plus dangereuse de nous mais je compte bien sur tes sentiments pour nous mettre sur un pied d’égalité… Arrêtes d’y penser et laisses-toi la possibilité de vivre sans te refreiner à chaque instant… N’hésite pas à vivre à cause de moi… »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Voles à mon secours [Alec]   Dim 22 Mai - 16:31


Voles à mon secours
Alec & Callie


Sais-tu le mal que cette découverte à pu causer en moi ? J'en ai soufferts, je t'en ai longtemps voulu, pensant que cette découverte allait détruire tout ce que nous avions construits, mais je dois me rendre à l'évidence, je suis incapable de t'en vouloir, je suis incapable de m'éloigner de toi aujourd'hui, je suis incapable de te chasser de mon cœur, et je crois, au fond, que c'est ce qui m'a fais le plus mal.. Parce que c'est cette putain de trahison qui m'a fais prendre conscience de tout ce que je pouvais ressentir pour toi, c'est elle qui m'a aidé à comprendre que c'était bien plus que de l'attirance, que j'avais bien des sentiments amoureux.. Et c'était difficile pour moi de digérer cette information après avoir appris l'existence de ta sœur, surtout que l'une de nous deux aurait très bien pu perdre la vie dans ce combat, si je ne voulais pas lui faire du mal, par respect pour toi, elle n'avait pas le même état d'esprit..  

Je m'approche de lui, m'installant à ces côtés.. Je ne supporterais pas de rester loin de toi plus longtemps, je ne supporterais pas cette dispute plus longtemps, pas après ce qui aurait pu m'arriver ce soir.. Je n'ose pas imaginer ce qui aurait pu se passer si tu n'étais pas arrivé à temps.. Comment m'as-tu retrouvé d'ailleurs ? J'imagine que la réponse ne me plaira pas, de toute façon, ce n'est pas le sujet du moment, alors autant que je garde cette question pour moi, et que je me concentre d'avantage sur ce que je ressens, sur ce que j'ai envie de lui dire.. Il est là, et c'est le plus important, je n'aurais souhaité personne d'autre à mes côtés en cet instant. Je tourne mon visage vers lui, et lui dis ces trois petits mots, me rendant compte que j'ai envie de les prononcer depuis un petit moment maintenant.. C'est vrai, les choses ont été vite entre nous depuis que je t'ai retrouvé, mais pour ma défense, nous avons perdu beaucoup trop de temps à cause de moi par le passé, car il est claire que ces sentiments, je les avais déjà à l'époque, je les gardais juste enfui, pour je ne sais quelle raison.. Alors ne perdons pas plus de temps, Alec, d'accord ?

Je ne résiste pas à l'envie de démarrer ce nouveau baiser entre nous, j'ai besoin de savoir que je n'ai pas tout gâché, que tu ressens la même chose à mon égard, et même s'il ne prononce pas la moindre parole, je sais que toutes ces choses confuses, que je ressens à son égard, il les ressent aussi pour moi, c'est du moins ce que je ressens à travers son baiser.. Ce n'est pas le premier baiser que nous échangeons, pourtant, à ce jour, c'est le plus important, pour tout ce qu'Alec me transmet à travers cette échange.. Je me laisse guider par ces gestes, m'installant au dessus de lui.. C'est peut-être dangereux de m'installer sur lui ainsi, après la soif que j'ai pu ressentir quelques instants plus tôt, mais je ne ressens plus rien d'elle, je me sens juste bien, entre ces bras, et c'est tout ce qui compte. Pourtant, je ne peux m'empêcher de m'écarter quelque peu, pour lui poser cette question. Te rends-tu compte que c'était inconscient venant de toi ? Que j'aurais pu te tuer ?

Te rends-tu compte qu'à ce rythme, nous allons droit dans le mur ? Que nous allons nous détruire ? Tu ne supporterais pas de me faire souffrir, mais je ne supporterais pas de vivre sans toi, je supporterais encore moins de vivre avec ta mort sur la conscience.. Tu penses peut-être que ne pas te défendre contre moi, serait la meilleure des choses à faire, en réalité, ce serait la pire des choses à faire, mais je crois qu'il serait inutile de le dire à voix haute, nous n'arriverons pas à nous mettre d'accord à ce sujet, je me trompe ? J'imagine que je ferais mieux de penser au bon côté de ce que tu viens de dire, à ton cœur que tu mets une nouvelle fois à nu pour moi, pour me faire comprendre tout ce que tu ressens. Et je suis très touché d'attendre ces mots, je préférerais juste que cela soit en d'autre circonstance, et d'une manière, dirons-nous plus romantique, que nous n'ayons pas à évoquer la perte de l'un, ou de l'autre..

《 Plutôt étrange comme déclaration, assez loin de l'homme parfait que j'imaginais lorsque j'étais petite 》

Je lui offre un sourire, avant de déposer ma tête contre son épaule.. J'ai dis cela pour détendre l'atmosphère, pour changer de sujet, et cesser de penser à des choses tristes, à toi de voir ce que tu en penseras.. J'espère juste que tu ne le prendras pas comme une critique, parce qu'au fond, tous les rêves de l'homme parfait que j'avais pu faire enfant, n'égalerons jamais ma joie de t'avoir toi, à mes côtés. Je ne peux m'empêcher de frôler sa peau de mes lèvres. J'ai comme l'impression que la crise est passé, qu'il s'agisse de celle entre nous, ou celle de ma soif.. J'ai pu me contenir cette fois, mais est-ce que j'en serais capable la prochaine fois ? Tu ne voudrais pas que je culpabilise à cause de cela, mais la vérité, c'est qu'il ne pourrait en être autrement, et nous le savons tous les deux.. Je ne pourrais pas vivre avec ce genre de crime sur la conscience, je peux bien tuer n'importe qui sans regret, je ne pourrais pas vivre sans toi, je ne pourrais pas vivre avec l'idée de t'avoir tuer.. Je redresse la tête vers lui

《 Est-ce que tu accepterais de me raccompagner ? Je n'ai pas envie de rentrer seule 》

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Voles à mon secours [Alec]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voles à mon secours [Alec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» CHATBOX DE SECOURS.
» Archives partie 80 express (Mininibs au secours de Cunéland)
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Rue piétonne :: Bar et Café-
Sauter vers: