Partagez | 
 

 Darling, stay with me ft. Christian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Darling, stay with me ft. Christian   Jeu 17 Sep - 5:47

Darling, stay with me


ft. Christian & Lissa.
Mon début de journée avait été tout ce qu’il y avait de plus ordinaire dans la vie d’une jeune étudiante. En plus, il pleuvait l’extérieur ce qui me rendait d’humeur maussade. C’était avec un soupir que j’avais entrepris de me lever. Rose me jeta un regard dubitatif et lui indiqua la fenêtre du doigt. Elle non plus n’aimait pas trop la pluie surtout pas lorsqu’elle avait un cours d’entraînement à l’extérieur. Moi ? J’aimais tout simplement voir la lune et ces reflets qui éclairaient tout ce qu’il touchait. J’enfilai rapidement mon uniforme et me mit un peu de brillant à lèvres. Je pris même le temps de prendre un peu Oscar avant d’aller déjeuner avec mon amie. À notre table, il n’y avait que Rose, Christian, Masson et Eddie. Adrian n’était probablement pas levé encore. Il n’avait pas à aller en cours comme nous puisqu’il était plus vieux. En nous rendant à nos cours respectifs, j’en avais profité pour glisser un mot à Christian pour que l’on se rejoigne après ma rencontre avec Adrian. Nous étions tous très occupé avec la fin des cours et les examens. Malgré son petit air abject à la mention Adrian, un petit moment rien qu’à nous, nous fera du bien j’en étais persuadée.

Par contre, avant d’aller à ma rencontre avec Christian je devais aller voir Adrian. Nous nous pratiquions à exercer notre pouvoir commun qu’était l’esprit. Ce n’était pas du tout facile puisque nous n’avions aucun manuel ou ressource à qui nous référer mis à part nous même. De plus, nous n’avions même pas le même pouvoir de l’esprit. Je ne savais pas s’il existait des branches de l’esprit à développer. Je ne croyais pas que cela existe dans les autres disciplines des moroïs qu’étaient la maitrise d’un élément. Pour nous, c’était différent. Nous marchions totalement dans l’inconnu lors de ces séances nous aidant du mieux que nous le pouvions. Pour ma part, je pouvais guérir les vivants et lui pouvait voir les auras et marcher dans les rêves. Alors quand nous nous voyions, je tentais de faire ce qu’il faisait et vice versa.

Nous n’étions pas sorti du bois, mais je dois avouer qu’aujourd’hui, quand j’ai vu pour la première fois le début d’aura sur lui, j’étais extrêmement contente. Nous pensions au début que l’esprit marchait par spécialisation et qu’une personne possédant un type d’esprit ne pouvait pas en acquérir d’autre. C’était entièrement faux avec ce qui venait de commencer aujourd’hui. Adrian avait beaucoup d’espoir de pouvoir soigner les gens plus tard.

Toute cette excitation avait fait en sorte que j’étais un peu en retard avec Christian. Je ne l’étais jamais habituellement ayant trop hâte de le retrouver. Je gravis à double coup les marches menant à notre petit jardin secret au dessus de l’église. Si bien, que j’arrivai un peu essoufflé en haut. Christian était déjà là. Assis sur un fauteuil près du vitrail que nous aimions tant. Il se retourna vers moi à mon arrivé. Malheureusement aujourd’hui, à cause de la pluie, il n’illuminait pas autant la pièce. Il y avait donc plusieurs chandelles et lumières allumées pour nous permettre de nous voir.

-Salut, dis-je, désolée du retard. Je m’approchai de lui alors qu’il se levait pour venir à ma rencontre. Arrivé à ma hauteur, nous nous embrassâmes. Après quelques secondes de pur bonheur, nous rompîmes pour reprendre nos souffles. Et puis, je ne pu résister plus longtemps de lui annoncer la bonne nouvelle. Aujourd’hui, j’ai vu pour la première fois le début d’une aura ! Peut-être que je pourrais voir la tienne avec un peu de concentration, lui dis-je en souriant.  

J’adorais la façon dont Christian me regardait… il pouvait être tellement tendre en dessous de cette carapace qu’il s’était forgée. Il faillait dire que je le comprenais un peu. Non en fait, je l’admirais en cachette. Il était resté à l’académie pour confronter tous ces problèmes et leurs faisaient face tous les jours. Les parents de Christian étaient devenus des strigoïs et on les avait chassé jusqu’à la mort. Aujourd’hui, nos collègues de classe se méfiaient de lui et le mettaient à l’égard de peur que le scénario se répète avec lui. Moi, j’avais fuis mes problèmes et les menaces avec Rose lorsque nous avions quitter l’académie pour environ un an. On nous avait retrouvé et ramené ici il y avait plusieurs mois de ça. Au début, je n’étais pas certaine, mais j’avais fait sa connaissance. Depuis ce temps, je ne voulais plus quitter l’académie parce que je serais loin de lui.



© BANGERZ

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Ven 25 Sep - 22:34


Darling, stay with me
Christian & Lissa


Mes doigts tourbillonnent autour du mot de Lissa, je l’avais déjà lu et relu  jusqu’à me souvenir de tous les mots sans les avoir sous les yeux. Je faisais cela pour chaque mot de sa part. Son écriture aristocratique restait ancrée derrière mes paupières même quand je fermais celles-ci.au moins, je pouvais être assuré que le mot provenait bien d’elle, personne ne pouvait copier parfaitement son écriture. Mais je pouvais avouer m’être posé la question de son identité quand j’avais pu observer le retard de Lissa. Je jette un coup d’œil à ma montre mais le temps continuait à filer sans nouvelle de celle qui m’avait accepté tel que j’étais, avec mes défauts et mes manies.

Un bruit fait tourner ma tête dans la direction de l’entrée et Lissa apparaît, son doux sourire toujours présent sur ses lèvres. Quand je vois ses superbes yeux s’illuminer en remarquant ma présence, je ressens comme à chaque fois, cette caresse sur mon cœur qui m’attendris, me faisant perdre un peu de ma méfiance et amenant un sourire sur mes lèvres. Seul elle pouvait provoquer cette effet sur moi.

« Salut toi. »

Elle s’excuse de son retard et je hausse les épaules. Tout temps perdu sans elle m’apparaît comme une épreuve mais je ne serais pas celui qui me plaindrait. Il y aura bien d’autres façons de se rattraper… Quand nous nous serons éloignés d’Adrian par exemple, ce qui arrivera bientôt si j’ai mon mot à dire !

Ses lèvres se posent sur les miennes et mon sourire s’agrandi contre les siennes pendant que je lui rends son baiser. Douceur, tendresse, amour. Des émotions qu’elle m’avait appris, que j’avais développé à son contact, que j’avais permis d’entrer dans mon cœur quand elle m’avait accepté. Des émotions qui transparaissaient dans chaque baiser que nous partagions, dans celui-ci également. J’aurais souhaité que ce baiser dure bien plus longtemps mais encore une fois, nous aurons d’autres occasions… 

« Aujourd’hui, j’ai vu pour la première fois le début d’une aura ! Peut-être que je pourrais voir la tienne avec un peu de concentration. »

Surprise, bonheur, peur.
Tout comme elle, j’avais commencé à ne plus croire qu’elle puisse posséder ce don, mais je ne l’avais pas montré, préférant la soutenir du mieux que je le pouvais. Mais maintenant qu’elle commençait véritablement à réussir, j’hésitais entre le bonheur et la peur.
Elle développait son don, ce qui la rendait heureuse mais voir mon aura… On m’avait tellement souvent regardé étrangement, Adrian le faisait également, même si avec lui je ne pouvais savoir si c’était mon aura ou ma personne qui le rebutait. Et il n’avait pas voulu me répondre… Alors imaginer ce regard dans les yeux si tendres de ma petite amie… Je ne le pouvais pas, je ne le supporterais. Mais je ne pouvais pas non plus supporter de voir Lissa perdre de sa bonne humeur à cause de moi, pas ce soir, alors que nous avions déjà tant de mal à communiquer dernièrement. Les moments tendres et joyeux entre nous étaient si rares ; depuis l’arrivée de Jill, d’Adrian et l’enlèvement de Lissa… Je ne voulais pas laisser mes pensées divaguer dessus alors je repris la parole.

« Tu as du t’exercer sur Adrian non ? Son aura ne t’a pas fait fuir en hurlant ? »

Je ne pouvais pas m’empêcher de lancer des piques sur Adrian, il me volait l’attention de Lissa et aussi son temps avec moi. Seul le bonheur apparent de ma petite-amie m’empêchait d’aller réellement lui parler… Enfin si parler était le bon mot.
Avec un petit sourire narquois, j’attire Lissa dans mes bras, dans le fauteuil, coupant court à ses prochaines protestations (car elle allait forcément protester, adorant Adrian) en l’embrassant rapidement. Je m’écarte ensuite en haussant les épaules.

« Je compte sur toi pour le dépasser là-dedans et lui prouver, prouver à tout le monde que tu es la plus forte. »

Mon regard fait le tour de la pièce. Je ne l’avais pas abandonné mais cela faisait tellement longtemps que je ne m’y étais pas retrouvé en la présence de Lissa. Alors que c’était notre repère bien avant, à l’un puis à l’autre, et maintenant ensemble. De deux anciens repères, nous en avions fait le notre, notre point de rencontre, déserté depuis quelques temps. J’avais l’impression de retrouver une partie de moi-même en me retrouvant de nouveau avec Lissa dans mes bras, assis sur notre fauteuil, les bougies autour de nous.
Je tournais mon regard sur la magnifique femme entre mes bras et lui dit doucement.

« Tante Tasha nous invite tous à nous retrouver chez elle après notre diplôme pour nos vacances. Ca te tenterait ? Au moins une partie des vacances, nous pourrions ensuite partir à deux avant l’université. »

Notre bande, Jill, Adrian, Rose et nous deux, réunions chez Tante Tasha, ennuis à l’horizon. La meilleure question était de savoir ce qui allait nous tomber dessus, car il allait forcément nous arriver une tuile. Mais en attendant, la pensée la plus importante sur laquelle je me concentrais en cet instant : Les études.
Rien que de penser à l’université… Je n’y allais que pour Lissa, si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais disparu de la scène pour faire mes études chez moi et les passer en deux temps trois mouvements. Mais pour elle, je pouvais supporter de me retrouver de nouveau dans le devant de la scène, car elle en valait largement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Mar 27 Oct - 2:47

Darling, stay with me


ft. Christian & Lissa.
J’avais été patiente ; j’avais entendu toute la journée avant de le voir. Des cours à ma pratique avec Adrian, mon esprit avait beau avoir tenté de travailler, mais mon cœur criait son nom si fort qu’il m’avait dérangé dans ma routine quotidienne. Preuve que j’avais besoin de plus de lui et d’un peu moins des autres. Par chance, il s’agissait de la dernière année d’étude et après nous pourrions aller ou bon nous semble et où nos cœur veulent bien aller. J’avais toujours rêvé de poursuivre mes études, mais je ne croyais pas que c’était le cas pour mon cher Christian. En fait, je croyais qu’il le faisait seulement pour moi puisque j’y tenais beaucoup.

Quand j’avais été enfin le retrouver dans notre petit jardin secret, il m’y attendait déjà. J’étais terriblement en retard, mais quand il me rendit mon baiser plus rien au monde ne comptait. Pas même les finaux, les gens qui n’approuvaient ma relation avec lui, les ragots… non rien aurait pu gâchis ce moment sortie tout droit des plus beaux contes de fées. Je sentis son sourire sur mes lèvres. Rien ne mettait plus de joie dans mon cœur que de le savoir heureux. Il le méritait tellement après toutes ces moments difficiles et je croyais que moi aussi.

Alors que notre baiser se terminait, je lui annonçai que j’avais vu une aura aujourd’hui. Enfin… un début tout du moins. J’étais très excitée à l’idée d’en voir encore plus, mais j’en étais incapable en ce moment. La concentration passée avec Adrian au cours de la dernière heure m’avait demandé beaucoup d’énergie et je ne croyais pas qu’il soit possible que j’en voie d’autre pour aujourd’hui. Christian me demanda si j’avais pu voir celle d’Adrian et si elle m’avait fait fuir en courant. Ce n’était pas trop la joie entre ces deux là. Mon petit ami était jaloux que je passe autant de temps avec lui, mais j’apprenais tellement sur l’esprit !

Peut-être devrais-je être moins égoïste et penser plus à nous deux ? En même temps, il passait aussi beaucoup de temps avec la petite Jill pour l’entraîner aussi. Je tentais au plus profond de mon âme de me dire qu’il ne se passait rien entre ces deux là, mais je ne pouvais pas être certaine à cent pour cent. Non pas que je n’avais pas confiance envers Christian, au contraire, j’avais toute la confiance du monde envers lui… c’est envers l’autre que je méfiais. Après tout, j’étais une fille et je sais comment les filles pensent. Rose me répétait de ne pas m’en faire et qu’il ne se passait rien envers ces deux là. Christian étant beaucoup trop dévouer et amoureux de moi tandis que Jill nous idolâtrait presque. Je devrais la croire, c’était ma meilleure amie après tout… mais elle était aussi amie avec Jill. Comment devais-je savoir qui croire ? À qui faire confiance ? Ils passaient beaucoup de temps ensemble autant qu’Adrian et moi je suppose…

« Oui, je me suis exercée sur lui et non elle ne m’a pas fait fuir en courant puisqu’on a la même, » aurais-je aimé lui dire avant qu’il m’attire à nouveau vers lui, mais sur le fauteuil cette fois-ci. Petit coquin ! Il m’avait embrassé de nouveau pour ne pas que je proteste. Il ne me connaissait que trop bien ! Je lui donnai une petite tape sur son torse, mais comment lui en vouloir alors qu'il m’encourageait le moment d’après. Je fronçai les sourcils en lui souriant.

-Christian se n’est pas une compétition, dis-je en lui souriant, mais je compte bien en montrer plein la vue à Mia et sa bande d’écervelée, rajoutai-je en mettant mon menton sur son épaule tout en continuant de le regarder.  

Je voyais son regard vagabonder dans la pièce. Nul doute qu’il pensait aux nombreux moments que nous avions passé ensemble dans notre petit repère. Il s’agissait aussi de notre lieu de rencontre. Nous avions vraiment passé de merveilleux moments ici. Penser que dans quelques semaines nous allions être non seulement en vacance, mais que nous allions avoir fini à Saint-Vladimir me donnait le vertige. Ma tête bifurqua sur son torse pour être plus confortable. Il y avait tant de bon et de mauvais souvenirs que tourner la page était difficile. Mon sourire s’évapora quelques instants, mais je repris contenance quand Christian me regarda à nouveau. Je ne savais pas s’il avait eu le temps de voir, mais peu importait.  Ma tête quitta son torse alors qu’il m’évoquait son plan pour les vacances. Tante Tasha… j’aimais bien cette femme. Il s’agissait de la tutrice légale de mon amoureux. Passé les vacances avec elle ferait plaisir à Christian et j’imagine que Rose aussi serait de la partir puisqu’elle sera officiellement ma dhampir à la fin des évaluations.

-Oui, se serait bien ! Et n’oublie pas Rose sera aussi de la partie puisqu’elle sera officiellement ma gardienne, dis-je. J’ai très hâte d’aller à l’université avec toi… même si je sais que tu n’as pas très hâte MAIS j’ai commencé à regarder des appartements et il y a en qui sont bien. Je pourrais te les montrer en vacance et on pourra aller les visiter, rajoutai-je en souriant exagérément pour l’encourager. Dit-moi, est-ce qu’il va y avoir d’autres personnes avec nous cette été pour les vacances ? demandai-je pour changer de sujet.


© BANGERZ

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Mer 30 Déc - 19:37


Darling, stay with me
Christian & Lissa


Comment réagir face à l’attente ? En s’occupant serait la réponse la plus logique mais je n’aime guère être logique. Alors je préfère ruminer, me perdre dans mes pensées pas toujours joyeuse. Que fait Lissa qui lui prend tellement de temps ? J’ai peur de connaître déjà la réponse, peur qu’elle me le confirme et à dire vrai… J’ai également peur un jour de ne pas réussir à me retenir et de donner une mandale à Adrian… Ce qui serait une mauvaise idée au vu de l’affection de Lissa pour cet homme. Alors je patiente, je serre les dents et j’interdis à mon esprit de partir sur le pourquoi du retard de Lissa sinon je risque d’imaginer des choses… Que je préfère ne pas imaginer.

Finalement, elle est enfin là et toute la contrariété que j’ai pu ressentir disparaît immédiatement surtout face à son sourire et son baiser. Pour rester en colère, Lissa n’est pas le meilleur des moyens, au contraire même. Elle est si enthousiaste à l’idée de réussir à maîtriser son don que sa bonne humeur déteint légèrement sur moi, même si je ne peux pas m’empêcher de lancer quelques piques à l’encontre d’Adrian. Je sais que Lissa ne les appréciera pas mais très franchement, je ne pense pas qu’un jour la relation entre Adrian et moi puisse se passer de ses piques, même si elle venait à devenir plus amicale.

Avec un baiser et un peu de cajolerie, je l’amène à venir contre moi et sur ce fauteuil qui avait vu passer tant de nos moments. Ce lieu tout simplement avait vu énormément de notre vie. C’est bien l’une des seuls choses que je serais triste de quitter car pour ce qui est du reste… Bon débarras.
J’esquisse un léger sourire quand sa frappe légère contre mon torse m’atteint. Ta désapprobation est surement sincère mais tu ne te défends pas assez, et tu ne le défends pas assez. Heureusement d’ailleurs, car sinon je serais possiblement devenu cinglé.
Enfin j’espérais bien que tant qu’à perdre ses heures en sa compagnie, elle puisse au moins en profiter pour s’améliorer et apprendre à se défendre avec son don. Je sais déjà que Rose se charge de la défendre avec sa langue acérée et que son talent naturel pour l’hypnose peut la sauver de bons nombres de grand pas mais… Savoir qu’elle pouvait avoir quelques cordes de plus à son arc ne me dérangerait pas du tout. Et pouvoir vaincre Adrian sur son terrain serait une victoire que je ne pourrais qu’apprécier avec une insolente satisfaction.

Sa réponse verbale me fit légèrement sourire. Nous avons la même manière de penser, Lissa a juste des manières plus douces que les miennes. En mettre plein la vue ? Personnellement, j’aurais plutôt dis botter les fesses. J’aurais été bien moins doux mais ça revient au même, les autres vont avoir du mal à s’en remettre. Je dépose un baiser dans les cheveux de Lissa en la serrant contre moi, avant de lui répondre.

« Je suis sûr que tu vas carrément les aveugler et il faudra un certain temps à Mia pour s’en remettre. Mais je compte sur toi pour quand même battre Adrian. »

Oui j’en reviens à cette idée mais pour moi c’est la plus importante, lui botter les fesses et faire redescendre cet homme de son piédestal. Je sais qu’il ne va pas forcément bien, qu’il est déprimé machin bidule mais bon, se faire botter les fesses l’aidera à faire autre chose que se laisser faire par la vie et boire de l’alcool jusqu’à plus soif. Je passe doucement mes doigts sur les boucles de Lissa, jouant avec tout en laissant mon regard vagabonder sur la salle. Aussitôt une tonne de souvenirs me viennent en mémoire. Je m’y perds quelques instants mais me reprend avant de baisser les yeux sur Lissa pour lui faire la proposition que ma géniale tante m’avait fait quelques temps auparavant : venir avec tout le groupe chez nous, profiter de nos vacances ensemble avant qu’on ne prenne tous un chemin différent. Je suivrais Lissa à l’université car elle le souhaite, Rose viendra car elle ne lâche pas Lissa. Adrian n’ira pas à l’université, c’est certain, de toute façon je ne suis même pas sûr qu’il est un diplôme. Jill restera à l’Académie pour une autre année… Oui, notre groupe va tout de même finir assez éclaté.

Elle me donne sa réponse et les premières phrases me font légèrement sourire. Rose serait officiellement sa gardienne… Si elle réussit les épreuves… Je suis légèrement méchant, je l’avoue, si quelqu’un doit les réussir, ça serait elle, mais bon, je me donne le droit de la taquiner. Savoir que Lissa me connaît assez pour savoir que je n’ai que peu envie d’aller à l’université me fait chaud au cœur (même si j’avoue, je n’ai pas fait énormément d’efforts pour dissimuler mon dégoût de cette idée). Et savoir qu’elle a fait des recherches me fait encore un peu plus plaisir. Bon il faudrait peut être que je lui avoue que pendant ses moments avec Adrian, j’en ai profité pour visiter quelques appartements avec ma tante… Mais ça peut attendre un peu… Ou je pourrais lui dire aussi, mais ça signifierais lui montrer que finalement, je m’intéresse à notre avenir universitaire… Oh et puis tant pis, on parlait de ma Lissa. Je continue doucement à jouer avec sa chevelure lunaire avant de continuer à parler.

« J’ai également fait quelques recherches pour un appartement, on va avoir des vacances chargées. »

Je dépose un petit baiser sur ses lèvres, son sourire me tentant un peu trop pour que je reste de marbre avant de m’éloigner. Je glisse ma main qui était dans ses cheveux de soies jusqu’à sa nuque, recouvrant sa mâchoire de ma paume pendant que mon pouce caressait doucement son sourire. Je finis par reprendre le fil de la conversation.

« Et oui, on peut inviter n’importe qui, on a une assez grande maison avec tante Tasha, trop grande pour nous d’ailleurs. »

On avait failli hésiter à prendre un duplex qu’on se serait partagé à deux mais nous étions les derniers Ozéra, on ne pouvait pas se permettre d’abandonner ainsi notre héritage, peu importe à quel point cet héritage pouvait être douloureux. Alors on avait largement la place nécessaire. Je reporte de nouveau mon attention sur elle.

« J’imagine que Rose nous suivra, ou plutôt te collera. Après elle voudra peut être invité Mason et Eddie, je n’en sais rien, elle a des idées un peu perturbante parfois. Après j’aimerais inviter Jillian, elle a besoin d’apprendre à se défendre avant qu’elle ne reste seule à l’Académie, y a des cons dans ce lieu. »

Mais je m’égare et devient vulgaire inutilement. Même si Lissa commence à avoir l’habitude très certainement, ça ne me rappelle qu’un peu plus le gouffre entre nous. Même si on dit de moi que je suis associable (ce que je ne renie pas), j’ai pourtant reçu de Tasha l’éducation nécessaire pour être un parfait petit aristocrate. Si jamais je le voulais, je pourrais être le plus parfait des héritiers simplement… Contrairement à Lissa, ce n’est pas naturelle, même si je sais que même pour elle, il y a des fois où cette attitude ne la représente pas vraiment. Mais moi, je suis tout le contraire de cette aristocrate que la société veut que je sois… Quand cette même société ne m’oublie pas.
Bref, je me perds, de nouveau. Enfin j’espère avoir convaincu Lissa de faire venir Jillian, et je peux bien lui concéder quelque chose qui me fera plaisir mais me fera très mal aux fesses…

« Si Jill vient, je suppose que son gardien, si elle en a un la suivra. Et on pourra amener le canard boiteux dans notre expédition également, si jamais tu veux continuer à t’entraîner. »

Même si j’aurais préféré laisser le dit-boiteux derrière mais bon… On a pas toujours ce qu’on veut malheureusement. Il allait falloir que je fasse avec lui pendant deux longs mois. Dieu auquel je ne crois pas, vient moi en aide contre Adrian et donne moi la force de me retenir de le frapper… Car je préférerais éviter cette situation sinon je sais que Lissa se retrouverait partager entre nous et peut-être légèrement en colère contre mon attitude. Oui, le frapper était une mauvaise idée et ce, peu importe la tentation… Dommage pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Lun 18 Jan - 21:45

Darling, stay with me


ft. Christian & Lissa.
Ce petit espace de tranquillité au dessus de l’église était bien à nous. Personne ne venait jamais ici de toute façon. Ce serait du gâchis de ne pas en profiter. Et puis, il nous restait si peu de temps à l’école avant la graduation… il faillait en profiter au maximum. Après, ce sera une routine différente qui s’installera. Nous allions quitter l’académie et faire la fête cet été, mais ensuite, c’était la recherche d’un appartement et le retour à l’école pour Christian et moi accompagnés de Rose bien sûr et du gardien que l’on lui attribuera. J’aurais aimé dire que tout se passerait bien et qu’il ne se passerait rien d’anormal durant tout ce processus. Cependant, je savais très bien que de penser ainsi, se serait me fourvoyer. Il n’y avait jamais rien de simple dans ma vie.   Toutes ces idées noires m’avaient accompagnée dans les bras de Christian. C’était plus fort que moi et que notre amour, je m’en faisais. On pouvait en dire ce que l’on voulait, mais je n’arrêtais pas de m’en faire. Si je faisais un mauvais choix concernant mon avenir, si aller à l’université aillait m’attirer des ennuis… en fait, ce n’était plus seulement moi qui importais dans cette décision, mais bien le nous : Christian et moi.

Il m’attira un peu plus contre lui pour que nous nous installions sur le fauteuil. Pour un moment, je pouvais faire pause sur mes inquiétudes. Nous parlions de nos journées et du fait que j’avais vu une aura pour la première fois ! Je m’en doutais que se ne serait pas le sujet de conversation préférée de mon amoureux que sa petite amie passe autant de temps avec un autre garçon. J’espérais vraiment que les deux cessent de se chamailler, mais, connaissant le caractère de ces deux là, se n’arriverait pas de s’y tôt. C’était pourquoi la remarque de Christian me fit sourire lorsqu’il me dit que je devais lui en mettre plein la vue. Je lui donnai un petit coup sur le torse en signe de faible protestation en lui expliquant qu’il ne s’agissait pas d’une compétition. Non, il s’agissait d’un apprentissage et la preuve était qu’il commençait à porter fruit.  

-Ah Mia, cet été il ne nous restera qu’un bref souvenir désagréable d’elle, répondis-je faisant abstraction de son commentaire sur Adrian.

Il me serra un peu plus dans ces bras. Ma tête prit sa place habituelle sur son torse tendis que je sentais un baiser qui s’apposait sur mes cheveux. Je me collai un peu plus à lui. Si je pouvais être dans ces bras toute la journée, je l’aurais fait. Toutefois, c’était encore impossible avec notre emploi du temps. Cet été certes serait beaucoup plus probable. Il commença à jouer tendrement dans mes cheveux. J’adorais ça quand il faisait ça ! Par contre, j’avais souvent tendance à m’endormir. J’avais même entrepris de tracer des dessins imaginaires sur son torse pour combattre la fatigue. J’étais plutôt contente qu’il reprenne la conversation parce que quelques minutes de plus et je sombrerais dans un sommeil léger.

Il me parla des plans pour cet été : la tante de Christian nous invitait chez eux pour les vacances. Quelle splendide idée !  J’acceptai avec plaisir mentionnant que Rose serait de la partie. Normal, il serait ma gardienne sous peu et partout où j’irai, elle sera probablement derrière moi à tout surveiller. Je lui mentionnais que j’avais fait des recherches d’appartement sur le net pour l’université. J’étais ravie qu’il me dise qu’il avait fait lui-même des recherches de son cotés. Je relevai ma tête de son torse alors qu’il me donnait un bref baiser. Je ne pouvais m’empêcher de lui sourire. J’étais trop contente qu’il montre de l’intérêt pour notre futur.

Je lui posai la question ensuite s’il y avait d’autres personnes qui se joindraient à nous pendant les vacances hormis Rose et nous. Je posai mes bras ses épaules et joignis mes mains à l’arrière de sa nuque. Pas question à présent que je m’endorme sur le fauteuil dans ces bras. J’étais bien trop enthousiasme de la suite des évènements pour laisser le sommeil s’emparer de moi. Christian me confirma que l’on pouvait inviter qui l’on voulait vu la grandeur de la maison qu’il partageait avec sa tante. Jamais je ne me serrais permise d’être impolie et d’inviter des personnes dans sa maison, je lui laissai cette tâche. À la mention d’Eddie et de Mason avec les idées douteuses de Rose, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. Oui, Rose était souvent farfelue dans ces idées, mais si distrayante à la fois. Je l’adorais !

-Rose, des idées tordues et bizarres ? dis-je en le suspectant tout en riant.

Pensait-il à la fois ou Rose et moi avions décidé de fuir l’Académie ? Non, je ne croyais pas. Je pensais que c’était plus par rapport aux nombreuses histoires de garçons entourant ma future gardienne. Alors qu’il continuait son énumération de gens qui aillait nous tenir compagnie pendant les vacances, il fit la mention qu’il aimerait bien que Jillian nous accompagne, je ne pu m’empêcher un pincement de lèvres. Je repris contenance rapidement même si je me doutais que ce détail ne lui échapperait pas. Christian s’entraînait avec elle pour qu’elle puisse se défendre. Même s’ils pratiquaient des éléments différents, il semblait bien progresser avec elle tout comme je le faisais avec Adrian.

Il sembla noter mon agacement puisqu’il rajouta que si elle venait, on pouvait aussi inviter Adrian. Enfin, il lui donna un autre nom, mais je savais qu’il parlait bien de lui. Un soupir s’échappa de mes lèvres. Il devait vraiment beaucoup tenir à elle s’il était prêt à endurer, parce que pour lui se serra ainsi, Adrian. Je sentis un sentiment de jalousie m’envahir et même si j’essayai de le repousser au plus profond de mon être, j’avais toujours cette sensation de pincement au cœur.

-Oui, j’imagine qu’ils pourront tous venir vu votre grande maison à Tasha et toi, répondis-je. Ne soutenant plus son regard qui me scrutait, je baissai mes yeux sur l’encolure de sa chemise noire. Et, j’imagine aussi que si tu peux faire cette concession d’inviter Adrian pour que je puisse m’entraîner, Jill aussi peut venir si tu y tiens.

Il venait sans dire que cet enragement me déplaisait. Pourquoi ? Si Christian pouvait vivre avec Adrian une partie de l’été pour entrainer Jillian, c’était qu’il devait tenir plus à elle qu’il devait y paraître. Je devrai garder les yeux ouverts.


© BANGERZ

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Dim 21 Fév - 22:50


Darling, stay with me
Christian & Lissa


Un rendez-vous… Un autre, toujours dans cette église. Très franchement, même si je n’avais pas hâte d’aller à l’université, j’avais par contre hâte de pouvoir amener Lissa en rendez-vous ailleurs que dans cette église. Certes, ce coin était le nôtre mais il fallait l’avouer, il y avait des endroits bien plus romantiques pour une soirée à deux. Enfin, le plus important était de se retrouver l’un avec l’autre, même quand cela voulait dire aborder les sujets qui fâchent. Pourquoi à chacune de nos discussions, Jillian ou Adrian revenaient sur le tapis ? Ne pouvions-nous pas les laisser un peu de côté ? Ne serait-ce que quelques heures ? Enfin, heureusement, Lissa est bien plus intelligente que moi et ne rembraye pas sur Adrian, sinon nous aurions passé un temps fou à se renvoyer la balle sur son compte… Par contre la remarque sur Mia… Hum ouais, on ne la verra plus, sauf dans toutes les fêtes mondaines et vu que Lissa est invitée à toutes ses fêtes… Mais mieux vaut que je ferme ma poire pour cette fois. Donc je me la ferme et je serre juste Lissa contre moi, prions pour ne pas avoir à la recroiser trop souvent et ça tombe bien, on est déjà dans l’église, y a qu’un étage à descendre !

Ouais, je suis un peu con, faut me pardonner, je tente de me soigner. Je tourne mon regard sur Lissa pour la voir somnoler légèrement. J’aurais bien profité de cet instant, sans tenter de reprendre la parole mais le problème c’est que je ne sais pas si je saurais résister au sommeil en restant seulement avec Lissa dans les bras et une ambiance si calme… Et avons-le, j’aimerais profiter des rares moments que j’ai avec Lissa pour planifier notre avenir et les moments de pause qu’on pourrait avoir pour être juste à deux… Commencer par les vacances promises par tante Tasha me paraît être une bonne idée et Lissa n’a pas l’air d’être contre, juste à vouloir savoir qui viendrait avec nous… Et a avoir un sacré regain d’énergie, non pas que je m’en plaigne, j’aimais la Lissa qui avait le sourire et de l’énergie à revendre, tout autant que j’aimais celle qui avait ce doux sourire aux lèvres en s’endormant contre moi… Et voilà que je tombais dans le mièvre.

Je commence donc la liste en citant tout d’abord Eddie, Mason et Rose. Je vois immédiatement un sourire se dessinait sur les lèvres de ma petite amie avant qu’elle ne commence à parler pour taquiner à son tour Rose. Un léger sourire me vient aux lèvres, s’agrandissant en croisant le regard de Lissa. A quoi pensais-tu ? Que croyais-tu que je pouvais penser en parlant de cela ? Je ne sais pas mais j’avoue être assez curieux…

« Elle a tout de même un sacré passif dans cette Académie et crois-moi, quand tu es invisible ou un paria, t’as qu’à tendre l’oreille pour être au courant de toutes les rumeurs. »

Je dois même en savoir plus que toi sur ta future gardienne… Mais je ne tiens pas à confirmer cela, ça voudrait dire parler de Rose et j’avais bien d’autres idées en tête pour le reste de notre soirée ! J’en arrivais à la partie délicate de l’histoire… Jillian. Je ne lâche pas du regard Lissa et je fais bien, parce qu’ainsi, je ne rate pas la lueur d’agacement et de jalousie dans ses prunelles. Arrête de penser ainsi Lissa, il ne se passera jamais rien avec Jillian… De plus elle est bien trop jeune, je ne fais pas dans le détournement de mineur… Et mon cœur n’a jamais été capturé par personne, à part toi. Tu es ma seule exception et je ne compte pas en avoir une autre. Du moins si c’est également ce que tu veux…
Mais je suppose que nous pouvons également inviter la tête à claque à notre petite sauterie.
Je vois que ça cogite dans cette belle petite tête blonde et pas forcément de la bonne manière mais au moins finit-elle par reprendre la parole et on peut dire qu’elle sait faire part de son agacement avec cette touche de délicatesse et de noblesse qui lui ait propre… Tu ne désires toujours pas sa présence mais peut-être qu’être avec elle pendant plusieurs heures, le temps de plusieurs journées d’affiler pourrait te faire prendre conscience de la vérité. Ni l’un, ni l’autre, nous ne ressentons quelque chose pour l’autre, en dehors d’un amour fraternel… Elle est la sœur que je n’aurais jamais Lissa, rien d’autre…

Je laisse ma main passer sous son menton, remontant doucement son visage jusqu’à croiser son regard. Oui, elle ne souhaitait vraiment pas que nos vacances se déroulent ainsi… Mais je ne souhaitais pas céder, pas cette fois, je n’avais jamais été du genre à céder de toute façon… Mais j’avais véritablement besoin que ces deux là puissent s’entendre, je ne voulais pas perdre Lissa, mais je ne souhaitais pas pour autant oublier Jill… Dilemme, dilemme.
Je baisse légèrement la tête pour embrasser ses lèvres rosées. Une, deux, trente secondes, surement plus même car quand je m’écarte, j’ai légèrement du mal à reprendre ma respiration. Un baiser si appréciable, que je comptais renouveler dès que possible… Dès qu’elle me le permettrait… Ou d’ici quelques minutes… Je devenais peut-être trop gourmand cela dit.

« Je sais que tu n’apprécies pas Jillian, mais peut-être que passer plusieurs heures ensemble nous permettrait de mieux nous entendre ? Enfin, je ne me fais pas trop d’espoir avec le canard boiteux mais qui sait, il pourrait peut-être être supportable si j’arrive à lui enlever tout l’alcool qu’il a dans son sang… »

J’y pense un instant, mais nous n’avons qu’une faible réserve d’alcool alors ça sera chose faite assez facilement… Faudra juste que je mette la réserve sous verrou et que je surveille Adrian… Rien qui ne change de l’habitude donc. Oui, ça devrait pouvoir se faire… S’il ne va pas se fournir ailleurs.
Je baisse de nouveau le regard sur Lissa et un léger sourire me vient aux lèvres quand je croise son regard. Comme à chaque fois, je ne peux le retenir, comme à chaque fois, je me traite d’idiot et pourtant, je ne tente pas de retenir ce sourire… Elle me change, mais pour le mieux, je crois…

« De toute façon, je compte bien passer la majorité de ses vacances avec ta seule présence. Ils habiteront avec nous mais je te montrerais qu’être asocial peut-être sympa de temps en temps. Je te kidnapperais toute la journée sauf de temps en temps, histoire de rassurer les autres… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Ven 18 Mar - 1:51

Darling, stay with me


ft. Christian & Lissa.
Certes, on avait qu’à porter un peu attention aux paroles échangées dans les corridors par nos collègues de classe pour entendre souvent des rumeurs. La plus populaire de tous les temps avait été celle de Rose et moi à notre retour de notre petite escapade. J’avais fini par les convaincre que de me nourrir sur Rose n’avait rien d’intime et que cela avait été fait pour ma survie. Enfin, après il y en avait eu bien d’autre, mais je ne pouvais pas contrôler les dires de tous et chacun. De plus, Rose avait un don pour s’attirer des ennuis et pas juste les petits, mais plutôt les très gros ennuis.

-Et bien, il faut bien les divertir ces pauvres étudiants qui n’étudient pas, dis-je en roulant les yeux tout en souriant.

Et puis, nous parlions de cet été et nos plans. Christian nous invite chez sa tante et lui. Par nous, je voulais dire beaucoup de personnes : Mason, Eddie, Adrian, Rose et même Jill. Je ne me retiens pas pour exprimer mon désaccord avec cette dernière. L’inviter ne sera certain pas mon choix, mais bien le sien. Cependant, je pouvais bien faire une concession sur Jill puisqu’il invitait Adrian. J’imagine que ce serait un bon compris. Dans tous les cas, il semblait peser mes mots jusqu’au moment où il décida de m’embrasser fougueusement.

Je retournai aussi passionnément son baiser. Après quelques secondes qui me paraissent trop courte, nous nous séparâmes. J’aurais aimé qu’il soit un pratiquant de l’air comme ça nous n’aurions pas besoin de nous séparer pour reprendre notre souffle. Je te regardai tendrement. Christian ! Me faire des avances pour que je suis plus condescendante à vouloir bien accepter ta sœur de cœur dans nos vacances d’été, c’est du mauvais jeu ! Surtout qu’il savait que je ne pourrais pas dire non par la suite.

Enfin, il me dit qu’en pensant du temps avec elle, je finirai par l’apprécier plus. Le seul avantage que je voyais c’est que temps qu’elle était avec moi, elle n’était pas avec lui. Jill n’est pas une mauvaise fille, mais il y a quelque chose de spécial avec elle et je ne pouvais pas mettre mon doigt dessus. Impossible de mettre Rose sur l’enquête, elle appréciait Jill elle aussi. JE devrais mener mon enquête en solitaire. Peut-être que justement passer du temps avec elle me permettrait de deviner de quoi il s’agissait.

-Très bien, je vais passer du temps avec elle, mais je te le dis tout de suite : pas question  qu’on fasse une sortie à quatre ! Ce serait trop bizarre, dis-je en faisant la grimace. Donc, tu prendras soin d’Adrian pendant que moi, je m’occuperais de Jill, même de moi, cela sonnait bizarre. Je rajoutai en soupirant, en le regardant avec un léger sourire aux lèvres :  qu’est-ce qu’on ferait pas amour ?

Oui, Adrian aimait beaucoup boire. Ça lui permettait de se libérer la tête et surtout de bloquer le pouvoir de l’esprit. Avec le temps, il serait y résister ; on y travaillait très fort ! Je le regardai à nouveau et il me sourit. Comme à chaque fois que je le regardais, il était si mignon quand il faisait ça. C’était aussi dans ces moments là que j’avais l’impression d’agir comme une petite fille avec des papillons dans l’estomac qui voyait le garçon qu’elle aimait. Je le regardai en riant.

-Quoi ? demandai-je avant qu’il me réponde.

Il me dit que de toute manière, il était pour passer le plus souvent des vacances avec moi et que nous étions pour donner quelques signes de vie aux autres pour ne pas qu’ils s’inquiètent. Mon Christian à moi, si imprévisiblement romantique et sentimentale.  Je déposai ma main sur sa joue et pour cet instant toute la jalousie contre Jill fut oubliée pour le moment. Et avant de lui donner un nouveau baiser, je lui chuchotai:

-Comme s’il en serait autrement, dis-je en parlant de notre temps à venir ensemble durant nos vacances.  

Puis, mes lèvres rencontrèrent à nouveau les siennes. Après un instant, nous nous séparâmes. Je ne pouvais m’empêcher de l’embrasser. Il était tellement attirant quand il jouait les amoureux. Maintenant que nous avions parlé été et des autres, je sentais un sentiment de soulagement m’envahir. Je n’aurais pas à passer mon été à la cour ou seule dans la maison vide de mes parents. J’aurais eu l’impression d’être un lion en cage à la cour à participer à des évènements ou je ne sais quoi qui n’est pas important. Là-bas, on créait une fête ou une soirée pour n’importe quoi et en tant que dernière Dragomir, j’aurais été obligé de participer à chacune d’entre elle par marque de respect. Puisque je ne résiderais pas sur place, je n’aurais qu’à aller assister aux plus importantes. De plus, ce serait beaucoup plus amusant et plaisant d’être en compagnie de mes amis.

Et puis, cela ferait longtemps que Rose et moi n’avions pas connu de vrai vacance. Ce que je voulais dire, pas en fuite et sans danger direct. Quoique, on ne pouvait jamais être certain du dernier, mais je prenais plaisir à y croire. Et puis, nous aurions une équipe du tonnerre avec nous ! Une sonnerie raisonna de mon sac qui me fit sursauter. J’avais presque oublié que c’était bientôt mon heure de manger ! Je sautai sur mes pieds pour faire taire l’appareil dans mon sac. Puis, je me retournai vers Christian.

-Tu as faim ? On va manger ? demandai-je en souriant.

© BANGERZ

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   Sam 30 Avr - 18:33


Darling, stay with me
Christian & Lissa


Un instant entre tes bras, un instant de bonheur volé, certainement pas partagé par le reste du monde. Est-ce que tu as déjà fait attention aux regards qui te sont portés, ma Lissa ? Ces regards qui sont admiratifs tant que je ne suis pas dans les parages et qui se teintent d’une pointe de dédain quand ils voient que tu me portes de l’attention ? Même quand notre relation n’était pas romantique, j’attirais déjà l’opprobre sur ta personne et ça ne va pas en s’arrangeant. Et même si je me fiche des racontars sur ma personne, ce n’est pas pareil quand ça te concerne. Même quand ça concerne Rosemarie, ça m’hérisse légèrement le poil, parce que je sais que tu tiens à elle. Donc oui, j’ai entendu des tas de choses à son sujet, pas forcément très gentilles ni de quoi la mettre en valeur. Elle se met dans des tas de situations rocambolesques et j’espère que nous serons prêts quand la merde commencera à pleuvoir. Ça commence déjà à sentir mauvais, dans le coin, par moment… Vivement notre départ de cette Académie.

Elle me répond, de quoi me donner un petit sourire. Divertir les faux étudiants ? Voyons mon ange, ils sont tous dans cette catégorie. Je peux moi-même me mettre dans cette catégorie. J’étudie, quand j’ai un but derrière la tête. Je préfère la recherche aux exercices, la pratique à la théorie… Tout ce qui est contraire à cette école. Et ça me donne envie de freiner des quatre fers, une attitude très peu apprécié. Mais je suppose que je n’ai pas besoin de discuter à ce propos, tu le sais. Alors je continue juste notre précédente conversation. Inviter la bande, faire des efforts pour se soutenir les uns les autres. Avec de la chance, y a des personnes qu’on perdra lors de l’une de nos sorties. A enfermer discrètement dans un magasin et à oublier, tout aussi discrètement bien sur.

Un baiser débute entre nous. Surement la meilleure façon de régler notre éternel conflit Jill Adrian. Ces deux là étaient autant nos amis que nos ennemis, surtout quand nous n’étions que deux. Je ferais un effort pour ce dernier mais surement pas de gaieté de cœur.
Je lui explique cela, en tenant d’être plus ou moins gentil… Ce qui signifie que je ne l’insulte pas trop. Il ne faut pas pousser non plus. Je veux bien être plus cool mais je ne dirais certainement pas de compliment à son encontre. On parlait d’Adrian là.
Elle me répond, me disant qu’elle fera un effort mais qu’il était hors de question d’organiser des sorties à quatre. Tant mieux, je n’y comptais pas. Je voulais bien faire un effort pour voir tête de piaf mais certainement pas pour le laisser être dans la même pièce que ma petite amie pendant des heures. Enfin, faire des efforts, c’est ce qui s’est dit donc c’est ce que je ferais. Par amour oui comme elle l’a si bien dit… Sinon j’aurais juste cramé Adrian, un moroï rôti, je suis certain que la cour l’aurait récupéré sans faire d’histoire… L’idée me paraissait un peu trop tentante d’ailleurs.

« Je ne sais pas, mais je sais par contre qu’on arrive à faire les pires concessions. »

Ou parfois les meilleures, mais il n’est pas dit que je le révèle à voix haute.
Je finis par regarder de nouveau ma petite amie et en croisant son regard, je ne peux pas empêcher un sourire de me venir aux lèvres. Une chose qui ferait certainement hurler d’horreur la plupart de notre communauté, tant cela leur semblerait impossible. Mais face à Lissa, l’impossible devenait réalité. Et même si je ne pouvais pas m’empêcher de me traiter d’idiot, à sourire comme un imbécile heureux, je n’arrivais pas à regretter la raison de ce sourire : Elle.
Elle me posa une question, surement la raison de ce sourire et je lui répondis en lui donnant mes projets. Certes, j’invitais le reste de notre bande pour les grandes vacances, mais c’est avec elle que je souhaitais passer tout mon temps. Et j’allais m’assurer de pouvoir tenir ma promesse intérieure. Je ne vais pas te lâcher d’une semelle, mon ange. Et visiblement, ce projet te va, tant mieux, j’allais donc le mettre en application dès que possible…

Mais j’en oublie la plupart de mes pensées face à ses douces lèvres qui se pressent contre les miennes. Si peu de temps ensemble alors je ne pouvais que profiter de chaque étreinte et de chaque baiser. Mes bras l’enserrent un peu plus quand je lui rends ce baiser. Trop court, bien trop court… Mais c’est ce qui ressortait à chacune de nos rencontres, j’avais toujours l’impression que le temps s’écouler trop rapidement…

Je baisse les yeux sur son sac, quand la sonnerie de son téléphone retentit. Pendant un instant, j’avoue me poser la question sur le pourquoi. Enfin jusqu’à ce que Lissa réagisse et s’éloigne de moi. En cet instant, je trouve la réponse et une question bien plus importante : Pourquoi notre temps ensemble était-il toujours interrompu ?
Aller manger, c’était donc la raison de cette sonnerie. Enfin je suppose que c’était surtout le passage du sang et que la nourriture consistante allait arriver peu après. Un court instant, une pensée incongrue me vient, celle de me demander comment réagirait une personne élevée par des humains face à cette réalité de notre vie. Mais je préfère ensuite me concentrer sur ma petite amie et me relever pour me rapprocher d’elle, attrapant sa main au passage. Je ne pouvais pas garder mes mains pour moi. Pas quand il était question de ma petite amie…

« Il faudra bien y passer, mais tu ne réussiras pas à trouver un prétexte pour te débarrasser de moi à la fin du repas, même si quelqu’un tente de t’accaparer. »

Même si c’est elle qui en a exprimé la volonté, c’est moi qui l’entraîne vers les escaliers, pour sortir de l’Eglise. On passe rapidement devant le Père Andrews et je le salue d’un signe de tête avant que nous ne dirigions vers l’arrière du self, là où les humains attendaient dans de petits boxes de servir de garde manger… Une idée que mes parents avaient toujours trouvée aberrante, une chose que je ne supportais pas également. Comment se prétendre meilleure que des Strigoïs quand nous droguions de pauvres humains avec nos endorphines à longueur de temps, des mois durant ? Quand nous les enlevions de leurs sociétés, pour les y laisser brutalement quand leur corps ne leur permettait plus d’être mordu ? Enfin, comme à chaque fois, je ne fais que me mordre la lèvre, pour me retenir de parler, sentant le regard des quelques gardiens autour de nous et qui me jaugeait du coin de l’œil. Oui, je suis un Ozéra, merci de me le rappeler, abrutis… Je me tourne vers Lissa, tentant de ne rien lui montrer de mon trouble et déposant un baiser sur sa joue, je murmure doucement à son oreille.

« Les dames d’abord, je t’attendrais ici si je termine avant toi. »

Car je le sais déjà, je ne me nourrirais pas jusqu’à satiété, merci bien, mais plutôt jusqu’au premier signe défaillant de l’humain… Donc je m’arrêterais le premier, même si je mange le dernier, je n’ai aucun doute à ce sujet…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Darling, stay with me ft. Christian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darling, stay with me ft. Christian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darling, stay with me ft. Christian
» Oh darling stay with me | KALEY ♥
» Christian Vs Cena
» Fiche technique et news de Stay with me
» [Foot en Herbe] Christian Gourcuff, qui s'y frotte s'y pique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: L'église-
Sauter vers: