Partagez | 
 

 Deux frères opposés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Deux frères opposés   Sam 16 Mai - 13:55

Deux frères opposés



Le beau temps est revenu, la chaleur également, mais cela n’a en rien apaisé les tensions familiales, ni même les guerres actuelles. Je me trouve dehors, dans les vastes jardins de notre demeure, un bâton de bois en main. En face de moi, Alex, mon frère, reste tout aussi impassible que je le suis alors que le gong a sonné et que le combat s’est lancé. Nos bâtons se frappent avec violence, nous esquivons certains coups de justesse et nous nous relevons des autres, nous sommes tout deux curieux de découvrir qui ressortira vainqueur à l’issue de ce combat. Mon regard croise de nouveau le sien, et je vois en lui cette expression qui me rappelle tant notre père.

Je ne joue plus, je fonce sur lui avec le désir de le détruire. Je frappe de plus en plus vite, de plus en plus fort. Mon visage n’est plus impassible, la rage y est clairement lisible. Un dernier coup bien situé et son bâton se brise sous le mien. La partie est gagnée, et pourtant je le pousse en arrière d’un coup d’épaule et Alex tombe, se retrouvant dos au sol. J’aurais pu me jeter sur lui, lui faire mordre la poussière, mais finalement je n’en fais rien. Je respire un grand coup alors qu’il ne cesse de me fixer, puis je laisse tomber mon bâton et le rejoins, m’asseyant sur l’herbe sans lui jeter un autre regard.

- Félicitations, tu m’as vaincu.

- C’est parce que j’ai un nouveau but.

Autrefois Alex me battait toujours à ce genre de duel, parce que je n’y mettais pas du mien, parce que je n’étais pas concentré, parce que je voulais partir au plus vite et ne pas avoir à subir sa compagnie. Je me rends compte que malgré ma victoire, je n’ai pas plus qu'avant envie de discuter avec lui, je m’apprête donc à me relever pour partir d’ici, mais sa main m’en empêche, il a sûrement deviné que j’allais l’abandonner là. Il resserre sa main sur mon bras, me forçant à poser mon regard dans le sien.

- Je ne t’ai pas demandé uniquement pour cet entrainement, il faut que nous parlions.

- Est-ce père qui t’envoie ?

- Je ne suis pas là en son nom Lucian, ce ne sont pas ses mots que j’utiliserais mais les miens.

- De quoi veux-tu donc bavarder alors ?

- J'aimerais comprendre... Qu’est-ce qui a changé ?

Je reste un instant silencieux, analysant son regard. Il semble triste, sincère, je ne me souviens pas avoir déjà vu Alex partager de telles émotions. La famille O’Brien doit toujours se montrer forte quoi qu’il arrive, même entre nous, nous ne devons pas fléchir, et pourtant j’ai bien l’impression qu’aujourd’hui il le fait.

- Rien a changé Alex, les choses ont toujours été ainsi, seulement autrefois tu ne le voyais pas.

- Alors dis-moi ce qu’il ne va pas ! Pourquoi est-ce que tu nous détestes ? Pourquoi hais-tu tant Alistair ?

Cette fois c’est mon regard qui change, je ne peux pas rester calme face à de telles accusations, je ne peux pas non plus rester indifférent. J’attrape sa main et le force à me relâcher, alors que mon regard n'exprime que colère.

- Il y a tant de rage en toi...

- Penses-tu sincèrement que je l’ai voulu ? Ne penses-tu pas que j’aurais préféré avoir cette relation privilégié que tu as toujours eue avec lui ? Le mépris entraîne le mépris, la haine forge la haine, tu devrais être capable de comprendre ça.

- Tu as tort, tu penses que le monde te déteste et tu es tellement borné dans cette idée que tu n’arrives pas à voir ce que font les autres pour toi. Nous voulons t’aider, rien de plus.

Cette fois je me relève, je ne suis pas prêt à entendre un mot de plus, un mensonge de plus. Il se relève également et m’attrape à nouveau. Je me défais de sa prise et le pousse en arrière, jusqu’à ce qu’il se retrouve plaqué dos à un arbre.

- Tu as tellement de dévotion envers lui que tu es complètement aveuglé face à la situation. Alistair me déteste depuis le jour de ma naissance, il me reproche la mort de notre mère, et par-dessus tout il me reproche de la lui rappeler. Aujourd’hui il a simplement trouvé une nouvelle excuse pour me mépriser d’avantage : Celaïs.

- Et toi mon frère, tu crois si fort qu’il te déteste, que tu n’arrives pas à voir que c’est pour ton propre bien qu’il veut éloigner cette fille de ta vie. Que penses-tu qu’il arrivera si tu pars avec elle ? Tu n’auras plus rien, tu seras dénigré, tu n’auras pas même le droit de porter de le nom de famille O’Brien.

- Et bien qu'il en soit ainsi, ce nom est mon plus lourd fardeau, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour m'en détacher.

Je le relâche enfin, je pense que cette fois il a compris le message, je hais bien trop Alistair pour pouvoir faire marche arrière, pour abandonner mes projets avec Celaïs. Je lui tourne le dos, écrasant l’herbe sous chacun de mes pas qui me mèneront aussi loin que possible de lui, de cette demeure, de cette famille.

- Et moi dans toute cette histoire ? Me détestes-tu aussi ?

Je m’arrête devant ses mots, ne me retournant pas tout de suite vers lui. Après quelques secondes de silence, je pivote légèrement vers lui, mon regard croisant le sien.

- Je t’en ai voulu pour avoir privilégié une relation père-fils plutôt qu’entre frères. Je t’en ai voulu pour ne m’avoir jamais soutenu contre lui. Je t’en ai voulu pour avoir ignoré ce qu’il se passait sous tes yeux toutes ces années. Je ne peux pas te détester Alex, mais je ne peux pas t’aimer non plus.

Je lui tourne une dernière fois le dos, le laissant seul avec ses pensées. Quant à moi, c’est justement de toutes ces pensées noires dont j’ai besoin de me vider l’esprit. J’ai besoin de quitter cette demeure, d'escalader le portail, de me réfugier dans une quelconque taverne et de boire jusqu’à en oublier ma propre famille.

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
 
Deux frères opposés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux caractères opposés [PV]
» Katsuku
» Le Majestueux Manoir McGregor [PV les deux frères Kirkby]
» Deux races opposée, deux pouvoirs étrangement proches...
» Les deux frères François Pelletier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Academy :: Lucian O'Brien :: Ecrits-
Sauter vers: